Recherche avancée
visiter
3452
Date de mise à jour: 2012/05/17
Condensé de la question
Quels sont les signes et les indices de la réapparition de l’Imam du Temps (que Dieu hâte sa venue) ? Lesquels d’entre eux sont plus authentiques et concordants ?
Question
Extrait de la question : Quels sont les signes et les indices de la réapparition de l’Imam du Temps (que Dieu hâte sa venue) ? Lesquels d’entre eux sont plus authentiques et concordants ?
Résumé de la réponse

Il est très souhaitable de questionner sur la réapparition et ses signes, mais il ne faut se garder d’être pris trop dans les détours de cette affaire, de manière à oublier le principal objectif (qu’est celui de se préparer pour la réapparition). Les signes de la réapparition se répartissent en diverses catégories, dont : «  Les signes certains, et les signes incertains ».   Beaucoup estiment que la réapparition est liée à l’avènement des signes certains. Ce, alors, que le nœud de l’occultation dépend, uniquement, de la volonté de Dieu et ce n’est pas que les signes certains devront avoir lieu, à coup sûr et à 100%.  Certains hadiths indiquent que ce n’est que la réapparition, elle-même, qui est la promesse inéluctable de Dieu.  Les signes, même ceux qui sont certains, ne sont qu’une éventualité et ils coïncideront, plutôt, avec la réapparition. Certains de ces signes sont : la sortie et le soulèvement d’une personne maléfique, dénommée « Sufyâni », l’éco d’un appel divin, et d’un cri satanique dans le ciel, le lever du soleil de l’ouest, l’éclatement des différends internes dans le camp  du faux, et l’assassinat de l’âme pure.

Réponse détaillée

Tout d’abord,  en guise de préambule, nous rappelons quelques points, et nous les expliqueront plus loin, dans les détails.

  1. Le soulèvement du vénéré Imam du Temps (que Dieu hâte sa venue), est l’un des plus importants  évènements du monde, dont la grandeur a fait que son auteur a reçut le titre du «  Promis des Religions », ainsi que celui du  Réformateur mondial.
  2. Puisque sa réapparition est l’un des événements les plus importants, elle doit être accompagnée des signes qu’ils n’ont pas eu lieu, auparavant, tout comme les événements importants dont la naissance du noble prophète, le très vénéré Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), furent accompagnés par des signes particuliers.
  3. Les avantages et les résultats de l’existence de ces signes se résument comme suite : Certains de ces signes sont tellement grands qui sont considérés comme une sorte d’hommage et de glorification pour le soulèvent et pour le Résurrecteur (que Dieu hâte sa venue). Un certain nombre de ces signes sont conçus comme une menace et une intimidation pour faire peur aux ennemis. 
  4. Il est très bon pour les croyants d’être conscients de des signes, afin de ne pas se laisser tromper et de ne pas voir dans n’importe quel incident un signe de la réapparition, d’autant plus que  les «  faux mahdis » et d’autres éléments rusés pourraient abuser de l’ignorance en cette matière. Dans le même temps, le fait de se plonger trois dans l’analyse de ces signes est blâmé. Nous l’expliquerons, plus loin.

L’interprétation des signes de la réapparition

Diverses classifications sont faites autour des signes de la réapparition, entre autres : Les signes certains et les signes incertains. L’erreur que beaucoup de gens commet, c’est qu’ils estiment qu’il faut lier la réapparition à ce que certains signes certains aient lieu, ce alors, conformément à certains hadiths, la réapparition dépend, uniquement, de la volonté de Dieu, que les signes se produisent ou non. Partant de là, les signes certains sont ceux qui renforcent la probabilité de la réapparition (seulement, sa probabilité et non son avènement à 100%.  Donc, il devient claire que les signes incertains sont moins susceptibles d’avoir lieu que les signes certains. En examinant, minutieusement, le hadith ci-dessous, vous pouvez comprendre la raison de la classification des signes en deux types certains et incertains :

Dawud Ibn Abi al-Qassem rapporté : Nous étions chez le vénéré Imam Jawad (béni soit-il). L’on parlait (des signes de la réapparition), du soulèvement et de la sortie (d’une personne), dénommée Sufyâni et du fait que dans certains hadiths, il est dit que (cela est l’un des signes de la réapparition), et qui aura, certainement, lieu. J’ai dit à l’Imam (béni soit-il) : Dieu modifiera-t-Il l’avènement même des choses certaines (dans la mesure où elles n’auront pas lieu, de la manière qui est décrite dans les promesses certaines ?  Le vénéré Imam a répondu : Oui, il y a la possibilité de changement même dans les faits certains. J’ai dit : «  Si tel est le cas, nous craignons que Dieu change d’avis au sujet du principe de la réapparition et de la délivrance du Qaïm(Résurrecteur), que Dieu hâte sa venue. Le vénéré Imam a répondu : Il n’en est pas ainsi ; car le soulèvement du Qaïm (béni soit-il), est l’une des promesses irréversibles de Dieu ».[1] le grand chercheur et spécialiste du hadith, Muhaddith  Nûri ( que sa demeure soit au paradis), écrivit «  A part l’avènement  de la parousie et de l’émergence du vénéré Hujjat-ibnil-Hassan al-Mahdi ( que Dieu hâte sa venue), qui aura , certainement, lieu, et qui ne connaitra, aucun changement ni dérogation, les autres signes susceptibles de se produire avant ou avec la réapparition, pourront connaitre des changements( ils pourront avoir lieu plutôt ou plus tard que prévu) ; même en ce qui concerne les signes considérés comme étant certains, d’autant plus que  si ces signes sont qualifiés de certain, cela ne veut pas dire qu’il n’y aura aucun changement et que ces signes auront lieu, exactement, tout comme qu’ils sont décrits dans les hadiths. En effet, on entend par là un degré d’affirmation et d’insistance qui ne contredit en rien l’évolution qui pourrait avoir lieu dans une étape ».[2] Or, il convient que nous, tous, nous nous préparions pour favoriser la réapparition et au lieu des préoccupations excessives (qui aboutiront au désespoir quant à la miséricorde de Dieu et à la grâce de l’Imam), nous devrons  faire,  sincèrement et humblement, des invocations et  renforcer notre corps et notre âme, pour que la source de la miséricorde de Dieu jaillisse et que l’ange fasse son apparition. Tout cela est lié à l’acquisition des connaissances envers la religion, à l’accomplissement des obligations et à l’abandon des péchés.

Différents types et signes certains

Cinq signes sont, conformément à certains hadiths, considérés comme des signes certains que nous vous expliquerons, succinctement, car les explications, les circonstances et la nature de ces signes sont, tellement, vastes et étendus, qui ne  peuvent pas  être  décortiquées dans cette courte réponse.

Abu Hamza Thumali dit : «  J’ai dit au vénéré Imam Sadiq (béni soit-il), que son père, le vénéré Imam Mohammad Baqir (béni soit-il), avait dit : «  la sortie d’une personne dénommée Sufyani est un signe certain, le cri d’un appel dans le ciel est un signe certain, le lever du soleil de l’ouest est un signe certain, et il a énuméré quelques autres choses, les présentant comme des signes certains ». Et le vénéré Imam Sadiq (béni soit-il),  compléta, ainsi, les paroles de son noble père. : «  Les différends parmi les Bani Felan( peut-être c’est une allusion aux Omeyades qui sont le front du faux), sont un  signe certain ; l’assassinat de l’âme pure est un signe certain, la sortie et le soulèvement du Qaïm ( que Dieu hâte sa venue),  est un signe certain. Je l’ai interrogé sur l’appel venant du ciel et il a répondu : «  Au commencement d’un jour, l’héraut criera : « Sachez que la Vérité est avec Ali Ibn Abi Talib et ses Chiites»,  et  chaque peuple entendra cet appel  en sa propre langue. A la fin du jour, le second appel sera lancé par Iblis le maudit : «  Sachez que la vérité est avec Sufyani et ses adeptes ». Et c’est en ce moment-là que ceux ne sont pas solides dans le vrai(les partisans du faux), se berceront dans le doute ».[3]

Un point :

On entend par l’âme pure, un homme à l’âme pure qui se chargera de la part de l’Imam du Temps (que  Dieu hâte sa venue), d’annoncer sa venue, mais, il sera tombé en martyr à Kaaba (entre Rukn et Maqam).[4] et  «  Sufyâni » est une personne dissidente qui se révolté contre le vénéré Imam et  lui et son armée s’engloutiront, sur ordre de Dieu, dans une terre appelée Bida (dans le Yémen actuel).[5]

 


[1] Bihar al-Anwar, t.52, pp.250-251; Editions Islamiya. 

[2] Muhaddith Nuri, Najm al-Thaqib, p.832, Editions Jamkaran.

[3] Kamal al-Dinn, t.2, p.652.

[4] Bihar al-Anwar, t.52, p.307; hadith 81.

[5] Rizwani; Ali Asqar, Mu’oud Shenassi( la connaissance du Promis), p. 524, Editions Jamkaran.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens