Recherche avancée
visiter
10589
Date de mise à jour: 2011/09/06
Condensé de la question
Pourquoi est-il interdit aux non musulmans d’entrer dans la ville de la Mecque et la Mosquée sacrée ?
Question
N’est-ce pas la Ka’ba est la maison de Dieu et les adeptes d’autres religions adorent Dieu aussi ? N’est-ce pas beaucoup de prophètes ont prié dans cette cité sacrée et d’autres y sont enterrés ? Pourquoi l’entrée dans cette cité n’est autorisée qu’aux musulmans ?
Résumé de la réponse

Tous les messagers de Dieu appellent les gens vers un seul et unique Dieu. La validité de la législation portée par chaque prophète reste en vigueur jusqu’à l’arrivée du prophète suivant annoncé dans la religion précédente. Après l’arrivée de la nouvelle religion à travers un nouveau prophète suscité par Dieu avec tous les miracles et preuves, tous les suiveurs des religions précédentes sont tenus d’adhérer à la nouvelle religion. Donc l’avènement de l’islam annonce l’abrogation de toutes les religions précédentes et tous les suiveurs doivent se soumettre aux préceptes de l’islam en tant que dernière législation divine complète. Sont considérés comme mécréants tous ceux qui refusent de se soumettre aux préceptes de Dieu. L’interdiction d’entrée dans la Mosquée sacrée est l’une des dispositions qui s’appliquent sur ces personnes. Les savants justifient cette décision par un verset coranique «Dis: ‹Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. ».[i] Les jurisconsultes chiites et tous les musulmans d’ailleurs sont unanimes sur l’interdiction d’entrée dans la Mosquée sacrée aux gens du livre.

La Mecque est la capitale de l’islam et le centre de la révélation. La maison de Dieu y est située. Ce qui fait de cette ville un territoire sacré. Car il y a une mosquée et chaque mosquée est sacrée. La mosquée est un lieu sacré dans ce sens que c’est l’endroit de la méditation, du culte et de l’adoration. Donc toute souillure et idée satanique n’y ont accès. C’est pour cette raison qu’on constate l’intérêt que les exégètes accordent à cette question dans leurs ouvrages. L’auteur de Tafsir Al Kashâf déclare à propos : «c’est une obligation d’empêcher l’introduction dans n’importe quelle mosquée de toute de toute impureté humaine ou animale…toute souillure liquide visible ou invisible, susceptible de couler et se rependre et qui peut profaner à la sainteté des lieux. Et si cette souillure ou impureté est dans la mosquée, il faut la nettoyer et l’éloigner de la Mosquée »

L’auteur de Tafsir min hadith yi al Qor’an justifie cela ainsi :

- l’idolâtrie est une fausse idéologie et toute culture fondée sur le culte des idoles est pervertie. Les musulmans sont tenus de s’éloigner des idolâtres pour ne pas se faire contaminer.

- Les idolâtres ne sont aucunement tenus de respecter et appliquer les lois et les règles islamiques, surtout en matière de propreté corporelle et hygiénique

-Les pays islamiques ont un système économique à part, raison pour laquelle ils doivent s’efforcer à obtenir une autonomie économique totale, surtout en ce qui concerne les produits alimentaires et les boissons, afin de ne pas se retrouver obliger de tendre la main aux étrangers. C’est pour cela que les idolâtres et les mécréants ne méritent pas d’entrer dans les lieux saints. Une question tout à fait logique. On voit par exemple les Etats interdire l’accès aux étrangers dans leur territoire jusqu’à ce qu’ils sont sains. Si déjà santé spirituelle et mentale. L’islam n’a-t-il pas le droit de protéger mentalement et spirituellement et ses adeptes ?



[i]-Sourate Tawba: 28

Réponse détaillée

Dieu que tous les messagers de Dieu invitent les gens à la soumission en un seul Dieu unique, la tradition divine dès le commencement de la mission des prophètes a toujours voulu qu’un prophète et ses commandements soient obéis aussi longtemps qu’un autre prophète n’arrive avec une nouvelle législation. Dès qu’un nouveau messager était envoyé avec des nouvelles lois des preuves évidentes, la religion du prophète en place était abrogée et tous ses suiveurs devaient se plier à la nouvelle religion. La religion reconnue par Dieu à l’époque de Moise (as) était celle qu’il prêchait et les religions des précédents étaient abrogées. Au temps de Jésus (as) seule la religion qu’il prêchait était agréée. Dès que Mohammad (ç) a été suscité comme messager, l’islam et ses lois sont devenues la seule religion agréée par Dieu et aucune autre religion pratiquée par qui que ce soit n’est reconnue. Il est écrit dans le coran : «la religion agréée par Dieu est l’islam et quiconque adopterait une autre religion ne sera accepté »[1]

On ne peut donc considérer comme croyant ceux qui n’ont pas accepté l’islam et qui sont demeurés dans la religion d’avant en connaissance de cause. Dieu dit au prophète : « Dis : si vous aimez réellement Dieu suivez-moi afin que Dieu vous aime »[2] c’est pour cette raison que beaucoup de jurisconsultes mettent les gens du livre et les autres suiveurs des religions monothéistes dans un même panier avec les impies et les mécréants. Par conséquent ils ne sont pas autorisés d’entrer dans la Mosquée sacrée, tout comme Dieu n’a pas permis aux idolâtres d’y pénétrer. « Les idolâtres sont impurs, ils ne doivent plus s’approcher de la Mosquée sacrée à partir de cette année »[3] La plupart des jurisconsultes chiites estiment qu’un non musulman ne doit en aucun cas entrer dans une mosquée. Ce sujet est abordé dans le chapitre de la jurisprudence qui traite des tributaires (les juifs et chrétiens). Tout mécréant tributaire doit respecter « l’interdiction d’entrer dans les mosquées ». Si déjà les mécréants tributaires qui soutiennent le gouvernement islamique ne peuvent entrer dans la mosquée, le statut des mécréants et des athées vivant dans les villes réputées impies est évident, c’est-à-dire que leur interdiction est plus rigoureuse. S’il leur est interdit d’entrer dans une mosquée ordinaire, il n’y plus rien à dire pour une grande mosquée comme la mosquée sacrée Nous en voulons pour preuve

Sheikh Tousi : « (concernant l’interdiction aux mécréants d’entrer dans les mosquées) ce verset coranique qui dit : « les idolâtres sont impurs, ils ne doivent plus s’approcher de la Mosquée sacrée à partir de cette année ». Dieu a décrété qu’ils sont impurs. Une fois qu’il est établi qu’ils sont impurs, il n’est pas permis de les laisser entrer dans n’importe quelle mosquée. Car il n’est pas exclu que les mosquées doivent être dépourvues des impuretés »[4]

Ce verset coranique est la plus importante justification fournie à la fois par les jurisconsultes chiites et sunnites sur la prohibition des mécréants d’entrer dans la Mosquée sacrée : « ô croyants ! Les idolâtres sont impurs, ils ne doivent plus s’approcher de la Mosquée sacrée à partir de cette année »[5] Ils estiment que les idolâtres ne s’appliquent pas seulement à ceux qui adorent les idoles ou ceux qui associent des divinités à Dieu. Les gens du livre sont aussi concernés. L’auteur de « Jawahir » déclare : « les juifs et les chrétiens sont aussi considérés comme les idolâtres » par ce verset qui dit : « les juifs disent : Ozeir est le fils de Dieu ! Les chrétiens disent : Jésus est le fils de Dieu »[6]… Or Dieu est au dessus de tout ce qui est on l’associe ».[7] Il y aussi cette parole de Dieu adressée à Jésus (as) : « Est-ce toit mère ».[8] Les chrétiens disent aussi : « il est le 3ème des trois… »[9] Et [10]

Selon cette exégèse sur l’idolâtrie, les gens du livre sont interdits d’accès à la Mosquée sacrée.

Dans tous les cas, en dépit de la divergence des points de vue sur la signification du mot « Shirk » (idolâtrie), et si cela s’applique aux gens du livre, les jurisconsultes chiites et même tous les musulmans sont unanimes sur la question. Le consensus constitue aussi un autre argument solide sur l’interdiction d’entrer à la Mosquée sacrée sur les idolâtres et autres impies.[11] La Mecque est un territoire sacré, le centre de la révélation et l’endroit où est située la maison de Dieu. Ce territoire doit son caractère sacré à la présence de la mosquée et toute mosquée sacrée. En tant que lieu de culte, de méditation et d’adoration, la mosquée est un lieu saint ? Donc, toute forme d’idolâtrie et de mentalité satanique ne doivent pénétrer dans ce lieu. C’est pour cela que les commentateurs du coran évoquent certaines raisons pour justifier cette décision. Ce décret est un moyen d’empêcher toute impureté de souiller les lieux saints Sheikh Mohammad Javad Moughniyyah, l’auteur de Tafsir al Kashaf affirme : « c’est une obligation d’empêcher l’introduction dans n’importe quelle mosquée de toute impureté humaine ou animale… toute souillure liquide visible ou invisible susceptible de couler et se répandre et qui peut profaner la sainteté des lieux. Et si cette souillure ou impureté est dans la mosquée, il faut la nettoyer et l’éloigner de la mosquée »[12]

Allamah Sayyed Mohammad Hossein Fadhllollah, l’auteur de Tafsir min Wahy al Qor’an s’est clairement penché sur la philosophie de cette décision : « ceci [13] est un appel pour les croyants qui doivent définir la marge entre les musulmans et les idolâtres. Tous les enseignements pertinents précisent qu’il faut désavouer les idolâtres et les combattre. Le résultat concret de l’idolâtrie est l’impureté et la dépravation morale et spirituelle. Du moment où leur vie, leur mentalité et leur doctrine sont noyées dans l’environnement du culte des idoles et des objets inertes tels que : la pierre, le bois, la chair… ne verra en eux aucun signe de vie spirituelle et aucun mouvement vers la perfection. Il est incontestable que l’âme et l’esprit de l’homme sont purs et ils le guide permanemment vers le spirituel qui donne à chaque fois un nouveau souffle à la vie. Et quand l’idolâtrie croise les croyants, ils ressentent la morale et la pure foi. Et lorsqu’il les conçoit en lui, il devient ami avec eux et il en leur présence il a l’impression que tout est pur car il évolue dans un cadre propre dénué de toute souillure ou vices… Quoi de plus pur lorsque le ruisseau de la foi coule dans le cœur et l’esprit d’un homme et vit avec son Dieu, un Dieu qui est la source de pureté dans toutes les choses et toute vie. Il est ainsi relié à toutes les choses de l’univers à partir de leur nature intrinsèque. De la même manière que la foi traduit la pureté de l’âme, l’idolâtrie est une marque de souillure obscure et abominable qui entache l’âme et avec laquelle l’homme vit par ignorance. Du moment où leur esprit et leur âme sont ainsi souillés, il est tout à fait naturel qu’ils ne doivent pas s’approcher de la mosquée ; un lieu saint décrété par Dieu afin que les gens viennent se débarrasser des mauvaises habitudes et donner un sens à leur vies creuses. Comment laisser les idolâtres qui adorent les idoles (véritable objet de dépravation spirituelle) entrer dans ces lieux »[14]

L’auteur de Tafsir min had yi Qor’an justifie en trois points cette décision :

 - l’idolâtrie est une fausse idéologie et toute culture fondée sur le culte des idoles est pervertie. Les musulmans sont tenus de s’éloigner des idolâtres pour ne pas se faire contaminer.

- Les idolâtres ne sont aucunement tenus de respecter et appliquer les lois et les règles islamiques, surtout en matière de propreté corporelle et hygiénique

-Les pays islamiques ont un système économique à part, raison pour laquelle ils doivent s’efforcer à obtenir une autonomie économique totale, surtout en ce qui concerne les produits alimentaires et les boissons, afin de ne pas se retrouver obliger de tendre la main aux étrangers.[15] C’est pour cela que les idolâtres et les mécréants ne méritent pas d’entrer dans les lieux saints. »[16]

Une question tout à fait logique. On voit par exemple les Etats interdire l’accès aux étrangers dans leur territoire jusqu’à ce qu’ils sont sains. Si déjà santé spirituelle et mentale. L’islam n’a-t-il pas le droit de protéger mentalement et spirituellement et ses adeptes ?



[1]- Sourate Aali Imran: 85

[2]- Sourate Aali Imran: 31

[3] - Sourate Tawba : 28

[4]- Khilâf, Sheikh Tousi ; vol 1, page 518

[5]- Sourate Tawba: 28

[6]- Sourate Tawba: 30

[7]- Sourate Tawba: 31

[8]- Sourate Ma’ida: 116

[9]- Sourate Ma’ida: 73

[10]- Jawahir al Kalam, vol 6, page 42-43

[11]- Revue Miqat Hajj, numéro 45, Mohammad Hassan Najafi

[12] - Tafsir Kashâf, Mohammad Javad Moughniyyah, vol 4 page 28

[13] -Allusion  la parole divine qui dit : « Les idolâtres sont des impuretés »

[14]- Tafsir Min Wahy Qor’an, Sayyed Mohammad Hossein Fadllollah, vol 11, page 68-69

[15]- Min Had yi Qor’an, vol 4, page 153

[16]- Les échanges économiques avec les étrangers respectent des règles sur lesquelles les juristes et savants musulmans se sont penchés.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens