Recherche avancée
visiter
4748
Date de mise à jour: 2008/08/28
Condensé de la question
Quel est l’argument rationnel de l’unicité de Dieu ?
Question
Quel est l’argument rationnel de l’unicité de Dieu ? (pourquoi il y a un seul Dieu)
Résumé de la réponse

L’unicité est l’un des principes fondamentaux des religions Abrahamites ; cela signifie considérer Dieu comme un et unique. A l’opposé de cela, nous avons ce qu’on appelle associer Dieu à d’autres choses ou personnes. Rejeter toute idée d’association, de représentation et de paix et toute autre forme de combinaison rationnelle extérieure ou imaginaire par rapport à Dieu et démontrer le caractère divin unique s’incruste dans le cercle de la démonstration de l’unicité de l’absolue. Beaucoup d’arguments rationnels ont été présentés au sujet de l’unicité de Dieu comme à l’exemple de l’argument de l’unicité, l’argument de l’ordre du système (harmonie dans l’univers), l’argument de l’unicité des prophètes, l’argument de la négation d’un semblable pour Dieu, l’argument qui stipule que Dieu n’a besoin de rien, l’argument du caractère illimité de Dieu. Ce qui peut nous permettre facilement d’accéder l’unicité de Dieu passe par la connaissance de ce point à savoir que Dieu est l’existence pure dans ce sens qu’il n’a aucune limite, aucune nature. Si on considère un associé pour Dieu, on sera contraint d’admettre que chacun présente des caractéristiques particulières en lui et en même temps dépourvue de la particularité perfectionnelle de l’autre. Ce qui présente alors une contradiction avec le caractère infinie de Dieu et son existence pure et simple. Raison pour laquelle il est impossible de supposer qu’il existe un autre Dieu et Dieu n’a pas d’associé.

Réponse détaillée

L’unicité est l’un des éléments fondamentaux de la religion islamique et de toutes les religions Abrahamites. L’unicité du point de vue littéraire admettre que quelque chose est unique. Et dans le langage des théosophes, il s’agit d’affirmer que Dieu est un et unique. Associer Dieu à autres choses ou autres personnes est le point opposé de cette notion et le coran présente cela comme une injustice grave[1] :

1 – C’est un péché impardonnable.[2] L’unicité a le niveau et les degrés qui sont : l’unicité dans l’essence, l’unicité des attributs, l’unicité dans les actes, l’unicité dans l’adoration l’unicité dans la propriété et la souveraineté et l’unicité dans la législation, l’unicité dans la soumission. Nous allons démontrer de manière sommaire s’il le faut l’unicité de l’essence et ses arguments :

L’unicité de l’essence :

Ce niveau d’unicité de repartit en deux : l’unicité unique et l’unicité impaire. L’unicité unique signifie l’unicité dans la nécessité de l’existence c’est-à-dire reconnaitre nécessairement l’existence d’un seul être et rejeter totalement la possibilité de lui attribuer des associés ou des semblables. L’unicité impaire signifie la négation de toutes formes de combinaison rationnelle extérieure ou imaginaire par rapport à Dieu et démontrer en même temps qu’il est simple. Que signifie cela ? Cela veut dire que Dieu est impaire dans la compréhension générale de la nécessité de l’existence et c’est un être impair qu’i n’a pas une autre entité (c’est-à-dire partir de la compréhension générale de la nécessité de l’existence, Dieu est un être qui n’a pas de semblable (c’est-à-dire un élément unique dans son genre) mais il impossible d’imaginer un autre être pour lui. on caractérise ce genre d’unicité en philosophie véritable unicité réelle. Qu’on confronte à l’unicité de dénombrement d’espère, de genre…

Les arguments pour démontrer l’unicité de l’essence

On peut présenter les arguments rationnels innombrables pour démontrer l’unicité de l’essence de Dieu. Les versets coraniques et les hadiths viennent contribuer à soutenir cette idée, nous en évoquons quelques uns ici :

1 – L’argument de l’unicité dans l’harmonie de l’univers : si on admet que deux volontés s’exercent sur l’univers, on aura droit à la dégradation et au désordre. Donc le manque de désordre dans l’univers constitue un argument de l’unicité de l’essence de Dieu.[3] Il convient de dire que bien que et argument premièrement est  en soi confirme l’unicité du créateur et du superviseur, on peut également admettre cela comme l’unicité de l’essence.

2 – L’argument de l’unicité des prophètes : s’il y avait plus d’un Dieu, chaque Dieu avec sa religion se serait arrangé à envoyer des messagers afin de guider les gens. Mais on remarque cela ne produit nulle part dans le monde[4]. En d’autres termes, le fait qu’aucun prophète n’est venu de la part du supposé associé de Dieu, le fait de ne pas de trace de la souveraineté de ce supposé associé, le fait de ne pas noter ses traces et ses attributs, prouve qu’il (ce supposé associé de Dieu) n’existe pas.[5]

3 – L’argument de la négation d’un semblable à Dieu : l’essence divine est une essence qui est infinie à tout point de vue. Il possède toutes les perfections[6] c’est une existence qui est illimitée quel que soit l’aspect supposé. Il ne manque pas un endroit où on peut le trouver, ni de temps où on peut le situer. Il n’y a pas de perfection peut manquer en lui[7] il n’a ni limité ni restriction. Et selon ce que dit le coran : « il est dit que dans les cieux et Dieu sur terre »[8] et « quel que soit vous vous tournez, vous trouverez Dieu »[9]. Dieu est partout et à tout temps, il est dessus du temps et de lieux.[10] Si maintenant nous supposons qu’il existe un autre Dieu, ce Dieu doit être semblable à l’essence de la nécessité de l’existence et entre le deux, il y aura probablement des points communs et des points de divergences. Et étant donné que Dieu est l’existence pure infinie pure et simple, et comme il est illimité du point de vue perfection, il n’a donc pas de semblable ni de compère. Raison pour laquelle il est impossible de supposer qu’il existence un autre.[11]

4 – L’argument qui montre que Dieu n’a besoin de rien : c’est argument  déjà été démontré et on a compris que Dieu n’éprouve aucune forme de besoin dans son existence. Il est clair que rejeter toute idée d’un Dieu besogneux est synonyme de rejeter toute forme de combinaison dans on existence. En effet, un être composé a besoin des parties d’organes. Donc en rejetant toute idée d’un Dieu besogneux, on peut démontrer l’unicité de l’essence de Dieu ainsi que la signification de son caractère infinie.[12]

5 – L’argument de confirmant la simplicité de Dieu et son caractère illimité : « comme il déjà a été expliqué avec beaucoup d’arguments, Dieu est l’existence pure et simple et toute existence pure et simple n’a besoin d’aucune nature et d’aucune limité pour elle. S’il y avait un associé pour Dieu, chacun d’eux devait posséder des perfections particulières et manquer de perfection que possède l’autre Dieu. Raison pour laquelle chacun de ces Dieu posséderait quelque et en manquera une en même temps. On interprétera cela par composition de l’existence et l’inexistence ce qui constitue la pire des répartitions[13]. Ainsi, la contingence de l’existence à cause de son caractère limité ne peut être placée en parallèle avec Dieu parce que le caractère simple et illimité de Dieu fait en sorte qu’il soit dénué de toute idée d’associer.[14]

 


[1] - Sourate Loukmane : 13 : « Et lorsque Luqman dit à son fils Tout en l'exhortant: ‹ô Mon fils, ne donne pas d'associé à Allah, car [associer toute chose ou une autre divinité à Allah] est vraiment une injustice énorme› »

[2] - Sourate Nisaa : 48.

[3] - Sourate Anbiya : 22; Sourate Mou’minoune : 91

[4] - Sourate Ihkaq : 4 et Surate Anbiya : 25.

[5] - Nahjul Balagha lettre 31.

[6] - Les croyances d’un musulman, Nasir Makarim Shirazi, la revue Hadaf 1ère impression, page 38.

[7] - Comment connaitre Dieu, Nasir Makarim Shirazi, les éditions Mohammadi, 1343, page 42.

[8] - Sourate An’am : 3.

[9] - Sourate Baqarah : 155.

[10] - Les croyances d’un musulman, Nasir Makarim Shirazi, page 13.

[11] - Sourate Shou’ra : 11.

[12] - Il existe des versets coraniques qui démontrent que Dieu n’a besoin de rien comme par exemple le verset 15 de la sourate Fathir.

[13] - Commentaire de Hikmatoul Motahaliya, Abdoullah Jawad Amoli (Asfar Arbâ), vol 6, page 433 à 434n les éditions Zahra.

[14] - pour en savoir plus consultez le thème supposer un contingent de l’existence côté de la nécessité de l’existence, question 3833, site 4097et sur les thèmes, le caractère infinie de Dieu, question 1944, site 1944.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens