Recherche avancée
visiter
2526
Date de mise à jour: 2009/01/13
Condensé de la question
Quelle est la place des gens qui acceptent l’existence de l’imam du temps et celle de ses ambassadeurs ?
Question
Quelle est la place des gens qui acceptent l’existence de l’imam du temps et celle de ses ambassadeurs ? Est-ce juste les gens ordinaires de mentalité superficielle ou alors des gens éveillés, intelligents et des chercheurs ?
Résumé de la réponse

En plus des arguments écrits et historiques qui confirment la nécessité de la présence d’un imam à chaque époque, des arguments acceptés par tous les jurisconsultes et tous les grands savants tels que Sheikh Sadouq, Sheikh Tousi, Koleiny et Allamah Majelisi, Sheikh Moufid…La raison également confirme la nécessité de la présence de l’imam. Parmi les arguments rationnels sur la nécessité de l’existence de l’imam quelle soit l’époque, nous avons « Le principe de l’affection ». Selon ce principe, il est impossible que Dieu laisse les hommes à une époque sans imam (guide). Les 4 ambassadeurs particuliers sont des meilleures personnes de leurs époques en qui l’imam Askari et l’imam du temps lui-même avaient confiance. Leur représentation est acceptée en premier lieu par les savants, les gens avertis et les chercheurs et après eux suivent les autres catégories de personnes. Ces faits sont des certitudes et des éléments attestés par les grands érudits au sujet de ces 4 ambassadeurs mentionnés dans les livres d’étude des personnalités.

Réponse détaillée

« La question de la présence de l’imam du temps fait partie de l’une des branches du sujet de l’imamat au sens particulier. Cela suit la démonstration de la nécessité de la présence d’un imam et d’un  guide et de la société humaine quelle que soit l’époque. Cette question est établie grâce aux arguments rationnels parmi lesquels nous avons le principe d’affection ». Qui stipule qu’il est impossible que Dieu laisse les hommes à une époque de la présence d’un guide et d’un imam infaillible. Ensuite viennent les documents historiques fiables et les témoignages des personnages dignes de confiance telle que les 4 ambassadeurs qui confirment l’existence de l’imam du temps. Quant à savoir  quelle catégorie de personne croit en l’existence de l’imam du temps, et quelle autre catégorie croit en l’existence des quatre ambassadeurs qui entretiennent des relations avec l’imam, il veut dire ceci : « Pour connaitre ceux qui croient en l’imam du temps et en ses ambassadeurs, il suffit les ouvrages de hadiths afin de connaitre les déclarations des grands érudits qui font partie des gens avertis et des chercheurs.

En guise d’exemple, nous citons quelques cas :

a- Croyance des savants des jurisconsultes et des érudits sur la nécessité de l’existence de l’imam Mahdi (as) et croyances convictions en l’existence de ses ambassadeurs :

1 – Sheikh Sadouq : l’un des sommités et de rapporteurs de hadiths chiites dans son livre Kamalouldine beaucoup de hadiths au sujet de l’existence de l’imam du temps, entre autre celle-ci qu’il tient de Mohammad ibn Ousmane l’une des hautes personnalités et l’un des ambassadeurs de l’imam qui dit : « Lorsque le fils de l’imam Hasan Askari vint au monde, il me donna de l’argent et dit : « Vas et achète un mouton pour mon fils et fais en une offrande en son nom »[1]

2 – Fazl ibn Shazan Neyshabouri un des grands savants atteste dans son livre « Al Gueiba » l’existence de l’imam du temps : « l’imam Askari dit : « La preuve de Dieu et mon successeur est venue au monde durant la mi sha’aban 255 »[2]

3 – Akima la fille de Mohammad Taqi et la tante maternelle de l’imam Askari est l’un  des savantes Ahl-ul-bayt (as) qui selon les écrits de Sheikh Sadouq dans Kamalouldine et Sheikh Moufid dans Ikhtisas atteste l’existence de l’imam du temps en ces termes : « J’ai été témoin de sa naissance et j’ai en lui »[3]

4 – Aboussa Nou’bati l’un des grands savants chiites de son époque selon ce qui ressort du livre Kamalouldine de Sheikh Sadouq rapporte de l’imam Askari ce hadith dans lequel on parle de la naissance de l’imam du temps.[4]

Les auteurs des 4 livres de références, les grands savants de leur époque sont des personnes qui croient entièrement en l’existence de l’imam du temps. Parmi eux, nous avons Koleiny qui réserve dans son livre Al Kafi un chapitre sur la naissance de l’imam du temps ainsi qu’un autre sur son occultation.[5]

Nous avons également Allamah Majelisi le symbole de la connaissance à son époque qui dans Behar ul anouar rapporte beaucoup de hadiths au sujet de l’imam du temps.

Hajj Mirza Hossein Nouri dans son livre Janatoul Ma’wa relate beaucoup de récits légués par des savants et des érudits tels que Sayyed ibn Taous, Allamah Hilli, Sheikh Ibrahim Kafhami et…dans lesquels il est écrit qu’ils se sont rendus auprès de l’imam qui leur a attesté l’existence de l’imam Mahdi (as).[6]

Pour ceux qui ont l’esprit clairvoyant, tout ceci constitue un ensemble de preuves qui confirment la conviction et la foi et l’existence de l’imam Mahdi (as) dès le début de la grande occultation. Et ces convictions viennent de la part des grands savants. En effet, supporter les difficultés dans le contexte politique particulièrement pénible que les ennemis des Ahl-ul-bayt (as) en particulier le régime tyrannique de l’époque avaient dans le but d’empêcher de profiter de l’existence du deuxième imam chiite n’était possible qu’avec l’appui de la connaissance et de la croyance en l’existence de l’imam. Le commun des gens et les illettrés de  la société n’avaient pas de motivations et de capacité de préserver de telles convictions et très souvent ils suivaient les politiques et ceux qui dominaient à leur époque.

b- L’existence des 4 ambassadeurs selon les savants, les érudits et les jurisconsultes

Les érudits, les savants et les chercheurs ont particulièrement approuvé l’existence des 4 ambassadeurs de l’imam du temps et confirmé qu’ils étaient effectivement en relation avec l’imam. Nous avons des hadiths de l’imam Hassan Askari et de l’imam du temps lui-même qui confirment l’intégrité de ces 4 ambassadeurs. Voici quelques exemples :

1 – Répondant à la question d’Ahmad ibn Is’haq Qomi qu’il devait consulter en cas de l’absence de l’imam, l’imam Hadi (as) répondit : « Amri (Ousmane ibn Saïd Amri l’un des ambassadeurs de l’imam du temps) est un homme digne de confiance. Ce qu’il vous dit vient de moi, donc écoutez le et obéissez lui. Car il est digne de confiance et digne de foi ».

2 – L’imam Hassan Askari (as) dit à son sujet : « c’est un homme digne de foi et de confiance. Les anciens avaient confiance en lui et j’ai confiance en lui aussi bien de mon vivant qu’après ma mort et alors quel que soit ce qu’il vous dit de mon vivant ou après ma mort écoutez le, car c’est moi qui l’aurait dit. »

L’imam Askari (as) présenta l’imam Mahdi (as) à quarante personnes ensuite dit : « Désormais vous en le verrez plus, référez vous à Ousmane ibn Saïd qui fait partie des 4 ambassadeurs et quel que soit ce qu’il vous dira, obéissez lui ».

3 – L’imam Hassan Askari (as) dit au sujet de Mohammad ibn Ousmane : « Le fils d’Ousmane Mohammad est le représentant de mon fils Mahdi. »

Il est écrit dans l’une des lettres de l’imam Mahdi (as) adressée à Ousmane ibn Yakoub ces éléments au sujet de Mohammad ibn Ousmane et son père : « Mohammad ibn Ousmane Al Amri (que Dieu l’agrée ainsi que son père) sont dignes de confiance et sa lettre est ma lettre »[7]

Après les imams infaillibles, on constate que les érudits et les grands savants sont ceux qui ont confirmé l’intégrité des ambassadeurs de l’imam du temps et leur mission. Les gens ordinaires s’évertuaient à suivre le régime en place qui commandait la communauté islamique et au début de la grande occultation, alors que le pouvoir était entre les mains des ennemis des chiites, ils n’avaient aucune conviction en l’imam du temps et en ses successeurs.

Au sujet de la confiance des grands savants sur les ambassadeurs, nous avons beaucoup de traditions compilées dans les ouvrages fiables. Nous nous contentons ici d’évoquer quelques unes :

Premier Ambassadeur c’est-à-dire Ousmane ibn Saïd. Il était un savant et des grandes personnalités telles que Abdoullah ibn Ja’far Houmeiri et Ahmad ibn Is’haq croyaient en lui. Ahmad ibn Is’haq dit : « J’ai demandé l’imam Hassan Askari au sujet d’Ousmane ibn Saïd et il répondit : « quel que soit ce que son fils et lui disent, prenez car cela vient de moi. Aboussa Nou’bati un savant et philosophe chiite aussi croyait en eux. Il affirme à leur sujet : « Ils sont aussi bien pour les amis que pour les ennemis, les personnes les plus savantes »[8]

Sheikh Tousi parle d’eux dans les grands livres écrits sur les personnalités de chaine de transmission de hadiths et attester leur mission d’ambassadeur.[9]

Sheikh Sadouq rapporte dans son livre Kamalouldine des lettres venant de l’imam du temps et parlant d’eux comme des hautes sommités et croyait en leur mission de représentant de l’imam.[10]

Allamah Hilli au sujet d’Ousmane ibn Saïd l’un des ambassadeurs : « Lui et son père font partie des ambassadeurs particuliers de l’imam et ils jouissent d’un bon statut auprès des chiites et on parle d’eux en bien ainsi que de leur intégrité et du fait qu’ils représentent des imams.[11]

Les arguments et les témoignages montrent bien que la croyance en l’existence de l’imam du temps et en celle de ses 4 ambassadeurs à l’époque de l’occultation est une question dans laquelle les imams les considèrent comme les meilleures personnes en qui ils avaient confiance et aussi les grands savants et les jurisconsultes à l’époque de la grande occultation, sans oublier les chercheurs et les érudits qui confirment tous cette question.

 


[1] - Kamalouldine, Sheikh Sadouq, recherches et révision Ali Akhbar Gafari, vol 2, page 108, les éditons islamiques, Téhéran, 2ème impression 1395 hégire lunaire.

[2] - Le promis dont le monde entier attend l’arrivée, Ali Dovani, page 187 secrétariat général permanent de l’assise sur l’imam Mahdi 1385 hégire solaire.

[3] - Kamalouldine, Sheikh Sadouq, vol 2, page 108.

[4] - Kamalouldine, Sheikh Sadouq, vol 2, page 108.

[5] - Ousoul ul Kafi, vol 1, page 514, Darul Koutoub ul islamiyya.

[6] - Allamah Majelisi, Darul anwar, vol 53, page 202, vol 36, page 301, Mo’assassa al wafa, Beyrouth, 1404.

[7] - Exploité la réponse 3593.

[8] - Le promis dont le monde attend l’arrivée, page 215.

[9] - Sheikh Tousi dans son rijâl, vol 1, page 401, imprimée par Jamioul Moudarissine, 1415 hégire lunaire.

[10] - Kamalouldine de Sheikh Sadouq, vol 2, page 510.

[11] - Al rijal d’Allamah Hilli, vol 1, page 149, Darul zaha’i, Qom 1411 hégire lunaire.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens