visiter
6164
Date de mise à jour: 2012/05/14
Condensé de la question
Il existe un hadith de l’imam Ali (as) au sujet de la mosquée de Jamkarane et du mont Khidhr dans le livre Anwar ul Mashhash’in. Ce hadith est hadith est-il fiable ? Peut-on utiliser comme argument et le considérer comme un miracle de l’imam Ali (as) ?
Question
J’ai vu un hadith mentionné dans quelques sites, extrait du livre Anwar ul Mash’ash’ine et je suis tellement hâte de connaitre le texte intégrale du débat à la fin. Car je n’ai pas pu avoir accès au livre lui-même. Présentez-moi le texte intégral de ce hadith si possible. Ce hadith est de l’imam Ali (as) dont certains aspects apparaissent comme suit : « dans le livre Khoulassatoul bouldane à partir de Mounassoul hazine – un livre écrit par Sheikh Sadouq – un hadith apparait de l’imam Ali (as) apparait avec une chaine de transmission authentique dans lequel il s’adresse à Houzeifa : « Ô fils de Yamani, au début de l’apparition, le guide de la famille de Mohammad apparaitra d’une ville appelée Qom et il invitera les gens vers la vérité. Toutes les créatures d’Est à l’Ouest se tourneront vers cette ville et l’islam sera renouvelé. Ô fils de Yamani cette terre est sainte et purifiée de toutes formes d’impuretés. Ces dimensions sont de sept farsang sur huit. Elle est située près d’une montagne blanche (récemment on a constaté que certains considèrent le mont Khidhr dans la ville de Qom comme la montagne à laquelle l’imam Ali fait allusion). Cette ville est située à côté d’un vieux village près d’une mosquée, un vieux temple zoroastrien et on appelle cette localité Jamkarane. Une mosquée naitra sous son minaret à côté du lieu ou se trouvait le temple du feu de Gabrane… » On comprend de ce hadith que la mosquée Sahla sera le quartier général de l’imam du temps à l’époque où il apparaitra. La sainte mosquée de Jamkarane aussi à l’époque de l’imam du temps sera également un autre quartier général particulier de l’imam Mahdi (as). Monsieur Katousiane après avoir cité le texte intégral du hadith et procède à son commentaire. Au sujet du mont blanc et du temple des zoroastriens et d’autres expressions qui apparaissent dans le hadith, il fait également le commentaire au sujet du mont blanc, du temple zoroastriens, et d’autres expressions dans le hadith que nous nous refusons de citer ici pour garder la concision de la question. Les lecteurs ne doivent pas oublier que ces genres de hadiths n’ont pas besoin de recherches sur leur chaine de transmission. Car il n’y a que les infaillibles qui sont en relation directe avec la révélation qui peuvent tenir des propos qui des centaines d’années après s’avèrent. Le jour où l’imam Ali (as) informait Houzeifa au sujet de la mosquée de Jamkarane, très peu d’habitants d’Hijaz et d’Irak connaissaient l’existence d’une ville au nom de Qom. C’est pour cette raison qu’on remarque dans plusieurs lorsqu’on veut faire allusion à Qom, on parle de « Localité à côté de Rey ». C’est ainsi que la situation géographique de Qom était définie pour les compagnons des imams. Et à partir de là on ne pense pas qu’un habitant du Hijaz connaissait le nom de la ville de Jamkarane comme l’un des villages avoisinants de Qom.
Résumé de la réponse

Bien qu'on ne peut rejeter catégoriquement ce hadith, on ne peut les trouver que dans les livres qui ont été écris des milliers d'années par rapport à l'époque de l'imam Ali (as). Il apparait dans les livres récents tels que « Anwar ul Mash'ash'ine » et on ne précise pas sa chaine de transmission. Le hadith dit-on a été extrait du livre de Sheikh Sadouq (Mounassoul hazine) un livre dont ne disposons pas actuellement. Et en plus, pour plusieurs raisons dire que ce hadith vient de Sheikh Sadouq fait vraiment l'objet d'un sérieux doute. Ainsi, selon les experts en hadiths on ne peut pas se fonder sur une tradition pareille pour émettre un jugement d'ordre juridique, historique ou théologique.

Réponse détaillée

La source du  hadith que vous avez mentionnés dans votre question se limite aux livres suivants : « Anwar ul Mash'ash'ine, Khoulassatoul bouldane et Mounassoul hazine ». Donc pour mieux connaitre le hadith, il faut faire une présentation résumée de chacun de ces livres :

1 - Le livre Anwar ul Mash'ash'ine fi Bayani Shirafati Qom wouol Qomiyine est un livre en 3 volumes rédigé en persan et traite de l'histoire de la ville de Qom dans lequel en plus des faits historiques sur Qom l'auteur procède à la présentation des différents sites et mausolées des descendants de imams et aussi des rapporteurs de hadiths qui ont vécu dans cette ville. La rédaction de ce livre remonte près qu'à cent ans et il a été publié et diffusé pour la première fois à l'époque en Iran.

2 – Le livre Kholassatoul bouldane : a été rédigé il y a de cela environ trois cents ans. Dans ce livre, on parle de l'histoire de Qom. Donc c'est à partir de ce livre que le premier a tiré hadith.

3 – Le livre Mounassoul hazine affirme que le hadith évoqué dans votre question vient de Sheikh Sadouq qui apparemment n'est rien d'autre que Abou Ja'far Mohammad ibn Ali ibn Babouwé dont la date de décès remonte à plus de cent ans. Il cite ce hadith dans Mounassoul azim. Cependant, il faut savoir que les grands savants chiites tels que Najashi et Sheikh Tousi qui ont écrit des ouvrages dans lesquels sont répertoriés les livres, ne font allusion à aucun livre nommé Mounassoul hazine rédigé par Sheikh Sadouq même comme ils parlent de Sheikh Sadouq dans leurs ouvrages et citent même la plupart des livres qu'il a rédigé. Les savants chiites contemporains tels qu'Ibn Shari Ashoub et ibn Taous contestent l'existence d'un tel livre venant de Sheikh Sadouq. Certes il existe un hadith d'ibn Shari Ashoub dans Manaquib tiré de Mounassoul hazine et l'auteur de ce Mounassoul azim est Mohammad Fatal Neyshabouri et nom Sheikh Sadouq (selon ibn Shari Ashoub).

Si on devrait ne pas chercher à connaitre l'auteur de ce livre, il faut retenir qu'à présent il n'existe aucun exemplaire de ce livre afin qu'on puisse s'y fonder et essayer d'analyser le contenu et en déduire un jugement.

Par rapport à ce qui a été dit, nous attirons votre attention sur ce préambule

1 – On peut actuellement trouver ce hadith dans le livre Anwar ul Mashhash'in révisé par un auteur contemporain et des hadiths qui s'y trouve n'ont aucune valeur s'ils ne fondés sur aucune source (cela ne veut pas dire qu'ils sont contraire à la réalité).

2 – Ce hadith n'est pas mentionné dans d'autres sources ni dans les rands recueils de hadiths tels que Behar ul anouar dans lequel tous les hadiths sont compilés.

3 – Le fait d'attribuer le livre Mounassoul azim à Sheikh Sadouq est quelque qu'on doit sérieusement remettre en question.

4 – Supposons même que cela soit vrai et que le livre appartient à Sheikh Sadouq, entre les livres Khoulassatoul bouldane. Dont Anwar ul Mashhash'ine cite le hadith et Mounassoul dans lequel ont prétend que ce hadith se trouve, il y a un écart de 700 ans qui les séparent et en plus de cela, la chaine de transmission allant d l'auteur de ce livre jusqu'à Sheikh Sadouq n'existe pas.

5 – Selon ce qui ressort de votre question, on prétend dans les livres récents que la chaine de transmission de cette déclaration est authentique. Mais on ne présente aucune chaine de transmission afin qu'on puisse analyser pour voir si vraiment il est authentique.

6 –Si un hadith sans chaine de transmission est mentionné dans un ouvrage crédible tels que les 4 ouvrages de hadith dont l'époque de la compilation est plus proche de celle des infaillibles, les savants et les théologues ne se fondent pas de manière absolue sur un tel hadith pour émettre un tel jugement à moins qu'il y ait des indices pouvant leur permettre de confirmer que ce hadith est authentique. Combien fois alors un hadith qui se trouve dans un livre rédigé des milliers d'années après et dont la source n'est aucunement accessible.

A partir du préambule suivant, nous pouvons conclure qu'en fonction des fondements de l'étude des hadiths, on ne peut pas confirmer un fait historique, une question juridique ou théologique en se basant sur des pareilles déclarations. Vous ne trouverez jamais dans un livre crédible une affirmation ou une déclaration appuyée par de tels  hadiths. Malgré cela, on ne peut rejeter de manière certaine et absolue cette déclaration. Nous rappelons qu'à même quelques points avant de terminer :

1 – Nous ne disposons pas du texte arabe de ce hadith.

2 – On ne peut considérer ce hadith comme un miracle de l'imam Ali (as) que s'il existe dans d'autres livres que ceux écris récemment.

3 – dans certains cas de figure, s'il n'y a pas de preuves, on peut se servir d'un tel hadith pour étayer quelque chose.

Cette question n'a pas de références.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire