Recherche avancée
visiter
3822
Date de mise à jour: 2011/11/17
Condensé de la question
Qui est Houzeyfa ibn Yaman ? Avait-il de l'affection pour les Ahl-Ul-bayt? Reconnaissait-il l'imamat d'Ali Ibn Abou Talib (as)?
Question
Donnez-moi si possible plus des informations sur Houzeyfa ibn Yaman. Avait-il de l'affection pour les Ahl-Ul-bayt? Reconnaissait–il l'imamat d'Ali (as)?
Résumé de la réponse

Houzeyfa est le fils de Souheil l'un des grands compagnons du noble prophète (ç). On l'avait surnommé Yamani parce qu'il avait signé un traité avec la tribu Yamani. Houzeyfa, son père Souheil et son frère Safwan étaient venus avec un groupe de notables rencontrer le prophète (ç) de l'islam et ils se sont islamisés. Ils ont participé à différentes batailles à l'exemple de celle de Ouhoud (excepté la guerre de Badr parce que les mécréants les avaient empêché son père et lui de participer à la bataille). Le père de Houzeyfa (Souheil) est décédé lors de la guerre d'Ouhoud.[1] Houzeyfa a réalisé d'importants exploits dans les batailles pour le progrès de l'islam. L'histoire de sa loyauté pour l'obtention des informations de l'ennemi lors de la bataille d'Ouhoud est connue de tous.[2] Il était présent lors de la guerre de Nahowand. Il avait repris le drapeau de l'islam après la mort de Nouman ibn Moukarim le commandant des forces armées musulmanes. En tant que commandant de l'armée, il avait conquit Hamdan, Rey et Deynawar. Il était le gouverneur de Mada'îne désigné par le deuxième Calife. Lorsque le Calife l'avait convoqué à Médine, il avait été reçu avec des honneurs. C'est à cette époque qu'il avait constaté qu'il n'avait aucun bien ni aucune richesse. Il est revenu tel qu'il était partit.[3]

La maitrise et la connaissance des hypocrites est l'une des qualités et des particularités de Houzeyfa. Lorsque le prophète (ç) revenait de la guerre de Tabouq, il lui avait montré un certain nombre d'hypocrites. L'histoire de manière résumée se présente ainsi: la guerre de Tabouq est l'un des évènements au cours duquel les hypocrites ont été démasqués. Certaines personnes qui faisaient semblant d'être des musulmans avaient tous refusé de se rendre au front. D'autres hypocrites s'étaient faits démasquer en construisant la mosquée de Dherâa. Le troisième groupe d'hypocrites est constitué de personnes qui avaient décidé d’éliminer le prophète (ç) lors de son retour de Tabouq. Il y avait sur la route un col avec un chemin étroit particulièrement dangereux. Il y avait également une route passant par la vallée en traversant deux collines, une route relativement large et ne présentant aucun danger. L'unique problème est qu'elle était un peu plus longue. C'était déjà le milieu de la nuit, le prophète (ç) et les soldats étaient proches du col. Le prophète (ç) donna l'ordre de communiquer à l'armée qu'elle allait passer par la voie qui traversait les deux montagnes et que lui seul allait emprunter la voie menant au col dangereux. Cette annonce était en quelque sorte comme une grande opportunité pour les hypocrites. Ils avaient alors devancé le prophète (ç) pour d'aller se cacher au niveau du passage étroit et dangereux du col afin de précipiter le prophète (ç) dans le ravin dès qu’il parviendrait à ce niveau. Houzeyfa raconte : "j'étais avec le prophète (ç) et Ammar Yassir. Lorsque nous nous sommes rapprochés de la zone dangereuse, le prophète (ç) dit: "l'ange Gabriel est descendu et m'a informé qu'il y a un groupe de personnes caché derrière ce rocher avec pour intention de bousculer mon chameau et me faire tomber. Allez devant et chassez-les. Lorsque les hypocrites ont compris cela, ils avaient reculé. Le messager dit à Houzeyfa: "les as-tu identifié ? Il répondit : je n'ai pas pu les identifier parce qu'il faisait noir. C'est alors que le prophète (ç) donna leurs noms les uns après les autres à Houzeyfa".[4] En dehors du fait que Houzeyfa connaissait les hypocrites, il connaissait également les choses du futur grâce aux enseignements du prophète (ç) et ceux que l'imam Ali (as) lui avait prodigués. Il arrivait parfois qu'il prédise des choses aux gens.[5]

HOUZEYFA ET L'AFFECTION POUR ALI IBN ABOU TALIB.

Houzeyfa est resté fidèle et engagé dans son assistance et l'affection pour l'imam Ali (as). Il rapporte du prophète (ç) beaucoup d'histoires relatives aux qualités et au mérite de l'imam Ali (as). Entre autre Zeyd ibn Souhan dit: "j'étais à Basra lorsque Houzeyfa était en train de prêcher aux gens il leur mettait en garde contre le désordre qui allait se produire. Les gens lui demandaient ce qu'il fallait faire pour être sauvé? Il répondit: Soyez du côté du groupe de ceux qui sont avec Ali (as), même comme il est particulièrement difficile de combattre et d'avancer sur les genoux; Car j'ai entendu le prophète (ç) dire: Ali (as) est le prince des bienfaiteurs et celui qui tue les malfaiteurs. Quiconque l'aide, Dieu l'aidera et quiconque se détourne de lui Dieu l'oubliera".[6] Ali ibn Al Kama Ayadi dit: "lorsque Hassan Ibn Ali et Ammar Yassir était venu à Mada'îne dans le but de réunir les soldats, Houzeyfa, malgré son état de santé précaire (les derniers moments de sa vie) avait puisé ses forces et s'appuyait sur deux personnes pour aller encourager les gens de se joindre à l'imam Ali (as) et de l'aider. Il recommandait aux gens de suivre l'imam Ali (as) en ces termes: " je jure par Dieu, sachez qu'il n'y a point d'autre divinité à par Dieu et quiconque veut regarder le vrai prince des croyants doit regarder l'imam Ali (as)"[7]

Ibn Zafar dit : "lorsque Houzeyfa était en train de rendre l'âme, j'étais à son chevet. Pendant les derniers instants de sa vie, il avait un morceau de tissu sur le visage, je mis la tête sous le tissu et je dis: actuellement, les troubles entre Talha, Zoubeyr et l'imam Ali (as) se présentent que me conseilles-tu de faire? Houzeyfa répondit: dès que tu vas m'enterrer, prends place sur ta monture et rejoins Ali ibn Abou Talib (as) car il est avec la vérité et la vérité est avec lui et les deux ne se sépareront jamais".[8] Houzeyfa est décédé en l'an 36 de l'hégire au dernier moment du Califat de l'imam Ali (as). Il fut enterré à Mada'îne.[9]



[1]- L e prophète et les compagnons de Mohammad Ali Damgani Halimi, vol 2, page 241, Inticharad Basirati, Qom, rue Eram, 1386 hégire solaire; Al kamil fi Tarikh de ibn Athir, vol 2, page 161, Beyrouth, Darul Sadir, 1385-1965.

[2]- Al Ousdou gaba fi Marefati As' haba d'ibn Athir, vol 1, page 469 et 468, Beyrouth, Darul fiqh, 1989; LE prophète et les compagnons, vol 2, page 244 et 245

[3]- Al Kamil fi Tarikh, vol 2, page 184; Ousdou gaba fi Marefati As'haba, vol 1, page 468et 469; LE prophète et les compagnons, vol 2, page 239- 241

[4]- Behar Ul anouar, Mohammad Baqir Majelisi, vol 20, page 208, institut Al Wafa, Beyrouth, 1404, Ousdou Gaba fi Marefati As'haba, vol 1, page 468 et 469

[5]- Le prophète et les compagnons, vol 2, page 248 et 249

[6]- Behar Ul anouar, vol 22, page 109.

[7]- Le prophète et les compagnons, vol 2, page 248 et 249.

[8]- Behar Ul anouar, vol 22, page 109

[9]- Al Istiyad fi Marefati As'haba de Youssouf ibn Abdel Barr Abou Amr, vol 2, page 334, recherche menées par Ali Mohammad Al Béjavi, Beyrouth, Darul Jeil, 1412- 1992; le prophète et les compagnons, vol 22, page 240

Réponse détaillée
Cette question n'a pas une réponse détaillée.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire