Recherche avancée
visiter
3665
Date de mise à jour: 2011/11/21
Condensé de la question
N'est-ce pas cela présente mal lorsque nous souhaitons que la miséricorde de Dieu s'éloigne des personnes qui en principe sont mortes et qui n'ont plus d'influence sur ce monde? Nous ne détestons pas les hommes, nous désapprouvons plutôt leurs actes. Pourquoi proférons-nous alors des malédictions dans la Ziarat Achoura sur les gens qui sont décédés? Et en plus, une malédiction éternelle?
Question
Je lis la Ziarat Achoura et en prêtant attention au sens, cela suscite en moi certaines préoccupations auxquelles j'aimerais avoir des réponses de votre part. On lit par exemple dans un passage: "Que la malédiction soit sur Obeidoullah ibn Zyad, sur ibn Marjan, sur Oumar ibn Sa'ad, sur Chimr, sur la famille d'Abou Soufiyane, sur la famille de Zyad, sur la famille de Marwan jusqu'au jour de la résurrection. Que ta malédiction demeure sur eux éternellement". Ne considère t-on pas comme mauvais le fait de vouloir que la miséricorde divine s'éloigne des personnes qui sont en principe décédées et qui ne peuvent plus rien faire dans ce monde? Cela n'est t-il pas incompatible avec "la miséricorde pour les mondes" ? Nous sommes sans ignorer que les imams aimaient leurs ennemis. Ils s'intéressaient même beaucoup au destin de ceux qu'ils combattaient. Raison pour laquelle avant d'engager les combats, ils essayaient de les ramener sur le droit chemin. C'est-à-dire qu'il faisait tout pour rapprocher les gens de la miséricorde divine. Nous ne détestons pas les hommes mais nous désapprouvons leurs actes. Pourquoi demandons-nous la malédiction éternelle sur ceux qui sont morts?
Résumé de la réponse

la malédiction qu'on profère sur Yazid et ses complices est quelque chose que Dieu, son prophète (ç) et les imams ont fait bien avant tout le monde avant. Cette malédiction est en soi l'expression de la miséricorde divine par rapport aux créatures. Malgré la liberté et la connaissance que certains ont sur la religion divine et les châtiments qui en découlent, ils n'hésitent pas à désobéir aux ordres de Dieu et à se détourner des préceptes religieux. Non seulement ils violent leurs propres droits, mais ils vont jusqu'à violer le droit de Dieu et des gens. Avec cette désobéissance et ces violations ils se mettent eux même en situation où la malédiction et les châtiments ici bas et dans l'au-delà ne peuvent que les atteindre. Donc le tourbillon de la malédiction qu'on profère sur les maudits et qui s'inspire de Dieu, du prophète (ç) et des imams (as). Cela découle des abominations et des mauvaises choses qu'il y a dans la propre vie de ceux qui sont maudits. Tellement ils ont commis des péchés et des atrocités qu'ils méritent eux-mêmes le châtiment éternel de Dieu. Selon ce qui ressort des enseignements du saint coran et des propos des Ahl-Ul-bayt (as), la miséricorde divine ne couvre que ceux qui sont dans sa trajectoire. Ainsi on voit dans le coran que certains sont destinés à subir le châtiment de Dieu éternellement.

Réponse détaillée

Dieu exalté soit-il, qui incarne la miséricorde même, profère la malédiction sur certaines personnes dans beaucoup de passages coraniques. On a par exemple la malédiction sur ceux qui contrarie Dieu et son prophète (ç), la malédiction sur les hypocrites et les idolâtres hommes et femmes confondus, la malédiction sur ceux qui dissimulent les signes de Dieu, la malédiction sur les juifs qui pensent que les mains de Dieu sont liées et la malédiction sur ceux qui profèrent des accusations mensongères sur les femmes croyantes.[1] Tout ceci montre que certaines personnes malgré la liberté que Dieu leur a donnée, s'engouffrent eux-mêmes dans les péchés et les crimes au point de mériter éternellement le châtiment divin. Selon ce qui ressort des enseignements du coran, du prophète (ç) et des Ahl-Ul-bayt (as), la miséricorde divine ne couvre que ceux qui s'arrangent à évoluer dans sa ligne. Le saint coran évoque certaines personnes comme ceux qui subissent le châtiment divin.[2]

Donc, si Dieu, le prophète (ç) ou les imams (as) ordonnent de proférer des malédiction sur un certain nombre de personnes, cela nous amène à comprendre que ces personnes ont posé des actes de manière à provoquer la fermeture de la porte de la miséricorde vers eux et ils se sont noyés eux-mêmes dans la désobéissance et la tétutesse. Si bien qu'il n'y a plus aucune chance  de les sauver. L'imam Ali (as) et l'imam Hossein (as) même comme au début de toutes guerres s'arrangeaient d'abord à appeler les gens vers Dieu, mais chaque fois qu'ils remarquaient qu'une personne n'acceptait pas de revenir vers Dieu, ils l'affrontaient de la manière la plus féroce. En fait, pourquoi ne doit-on pas ressusciter les actes d'un pervers injuste décédé et à cause de ces derniers le maudir en conséquence? Après plus de 1000 ans de la révélation du coran, le dossier des gens comme Abou Lahab reste toujours ouvert. Nous lisons dans le coran : "Que les mains d'Abou Lahab soient coupées"[3] Le désaveu vis-à-vis des ennemis de Dieu et des Ahl-Ul-bayt (as) est une recommandation fondamentale dans l'idéologie chiite. L'affection va de pair avec le désaveu et la désapprobation. On remarque dans certains hadiths que proférer la malédiction sur les ennemis et des Ahl-Ul-bayt (as) est plus important qu'adresser des Salawat.[4] En effet, nous ne détestons pas les croyants qui commettent certains actes inacceptables. C'est plutôt leurs actes que nous condamnons. Que dire alors de ceux qui manifestement commettent des péchés graves comme assassiner les guides envoyés par Dieu? Un hadith rapporté de l'imam Kazim (as) révèle: " A propos de nos amis qui commettent des actes inappréciables, il faut désavouer leurs actes et non eux-mêmes"[5]

Mais ceux qui ont privé les imams Ahl-Ul-bayt de leurs droits, qui consistent à tenir la main de gens et les guider vers Dieu et sa miséricorde, ceux qui les ont assassinés et verser leur sang sur terre en privant ainsi les générations d'après de la providence divine ne méritent t-il pas la malédiction divine et celle de tous les autres guides éternellement? Bien sur qu'ils le méritent car ils ont commis un crime contre l'humanité jusqu'à la fin des temps et le présent crime c'est empêcher que les gens soient guidés, empêcher que la providence divine descende sur les gens.



[1]- Sourate Ahzab: 57; Sourate Fath : 6; Sourate Baqarah:159; Sourate Ma'ida: 64; Sourate Nour: 23

[2] - Sourate Ahzab: 65

[3] - Sourate Massad: 1

[4]- Majma ul Nourein, page 243, édition Ahl il Aba, Qom

[5]- Moustadrak al Wasa'il, vol 12, page 237

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire