visiter
4307
Date de mise à jour: 2010/08/22
Condensé de la question
Si l’homme abandonne un péché quelle est la durée qu’il faut observer pour garantir qu’il ne pourra plus commettre ce péché pour une deuxième fois.
Question
L’abandon d’un péché ou d’un mauvais acte moral doit mettre combien de temps garantissant que l’homme ne commettra plus ce péché pour la deuxième fois. Certains tablent sur 21 ou 40 jours pour que l’abandon d’un acte atteigne le stade où l’homme ne pourra plus récidiver. Est-ce vrai ? Avons –nous un hadith ou un verset à ce sujet ?
Résumé de la réponse

 Nous n’avons pas trouvé de verset ou de hadith relatif à ce sujet. Par ailleurs, nous avons des hadiths qui révèlent que si pendant 40 jours  un homme accomplit un acte avec une extrême sincérité et pour l’agrément de Dieu, Dieu renforcera sa sagesse dans son âme et sur sa langue. Il faut soulever quelques points :

1- Aussi longtemps que l’homme est dans cette vie il ne peut être à l’abri des inspirations néfastes de Satan. Donc il ne peut personnellement se sentir prémuni contre le péché.

2- on ne doit jamais désespérer de la miséricorde divine et quel que soit le nombre de fois qu’on répète un péché, la porte du repenti est toujours ouverte et il faut toujours avoir espoir sur la Clémence et la Miséricorde de Dieu.

Réponse détaillée

Pour élucider la réponse, nous tenons à rappeler quelques points :

1- Nous n’avons rencontré aucun verset ou hadith correspondant à cette question. Par contre, plusieurs éléments apparaissent au sujet du chiffre 40 et nous évoquons ce qui semble se rapprocher de la question posée :

a- Tout croyant qui exprime sincèrement sa foi ou le rappel de Dieu durant 40 jours, le Seigneur le désintéressera de ce monde et ouvrira ses yeux sur les maux et comment y remédier. Il renforcera sa sagesse dans son cœur et fournira son parler de sagesse[1].

b- Celui qui ne mange que ce qui est licite et pure pendant 40 jours son âme s’illuminera[2] ;

c- Adam après avoir quitté le paradis provisoire et David après avoir laissé quelque chose de prioritaire avaient passé 40 jours et nuits à se repentir[3].

D’autres exemples expriment l’effet du nombre 40 dans la perfection de l’être, sa morale et l’épuration des traces des mauvais actes.

2- De la même manière qu’un acte répété devient presqu’un reflexe, ou ce que les savants de la morale appellent « automatisme ou caractère fixe », cela demande du temps pour effacer de la mémoire l’effet de l’acte de manière à enlever le penchant et la tentative de récidiver.

3- Aussi longtemps qu’on est en vie, on ne peut être à l’abri des attaques de Satan[4]. Le Saint Coran déclare : « L’âme à plus tendance à ordonner les choses malveillantes, sauf si la miséricorde de Dieu couvre l’homme »[5]. C’est pour cela que les Imams (as) implorent Dieu en ces termes : « Seigneur ! Ne m’abandonne pas à moi-même un seul instant »[6]. Donc il ne faut pas croire un seul instant qu’on est immunisé contre le péché.

4- Il ne faut jamais désespéré de la miséricorde divine. Quelque soit le nombre de fois qu’on commet un péché, la porte du repenti est toujours ouverte et il faut toujours avoir espoir sur la clémence divine[7].



[1] - Kafi, vol 2, page 16.

[2] - L’alchimie du bonheur, vol 1, page 367

[3] - Behar ul Anouar, vol 5, page 43.

[4] - Shahab ul Akbbar, Qadhi Qadha’i, hadith 709.

[5] - Sourate Youssouf : 53.

[6] - Kafi, vol 2, page 524.

[7] - sourate Yousouf : 87.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire