visiter
3691
Date de mise à jour: 2011/12/31
Condensé de la question
Est-il vrai que l’imam Hossein (as) s’est marié avec Sharhbanou ?
Question
Est-ce vrai que l’imam Hossein (as) s’est marié avec Sharhbanou ? S’il vous plait, j’aimerai que vos références soient d’ordre historiques telles que : le livre d’histoire de Bal’ami.
Résumé de la réponse

A propos du mariage de l’imam Hossein (as) avec Sharhbanou qui a été capturée par l’armée musulmane, on a plusieurs propos. En effet, il ressort de certains hadiths que cette femme a été capturée à l’époque du Calife Oumar et dans d’autres parle de l’époque du Calife Ousmane. De même, on a évoqué différents noms pour elle et pour son père. À partir de tous ces éléments, il est particulièrement difficile de donner une affirmation certaine sur l’origine iranienne (ou l’existence d’une femme nommée Sharhbanou) de l’épouse de l’imam Hossein (as) et la mère de l’imam Sadjad (as).

Réponse détaillée

 les rapporteurs de hadiths présentent plusieurs déclarations au sujet du mariage de l’imam Hossein (as) avec la fille de Yazdgard 3 (Sharhbanou).

Sheikh Sadouq rapporte ce hadith de la mère de l’imam Sadjad : Saleh ibn Kasim Neychabouri dit : l’imam Reza (as) dit dans Khorasan : « Il existe des liens de famille entre vous et moi. Je lui dis quel est ce lien de famille, il répondit : lorsqu’Abdoullah ibn Amir ibn Kariz conquit Khorasan, deux filles du roi iranien Yazdgard ont été trouvé et ramené auprès d’Ousmane ibn Afan. Ousmane ibn Afan donna l’une d’elle à l’imam Hassan (as), et l’autre à l’imam Hossein (as). Ces deux filles décédèrent après avoir accouché. Et c’est ainsi que la femme de l’imam Hossein (as) mit au monde la mère de l’imam Sadjad (as). Après le décès de l’épouse de l’imam Hossein (as), l’une des servantes de cet imam prit en charge l’éducation de l’imam Sadjad (as). »[1] Selon ce hadith, la fille de Yazdgard a été amenée à Médine à l’époque d’Ousmane et on à l’époque d’Oumar ibn Khatab.

Sheikh Abbas Qomi a également un hadith à ce sujet qui dit : « Ce hadith, contredit les hadiths dans lesquels il est dit que la fille de Yazdgard a été amenée à Médine à l’époque d’Oumar ibn Khatab et cet hadith semble plus crédible. »[2]

2- Mohammad ibn Yakoub Koleiny évoque un hadith à propos de l’identité de la mère de l’imam Sadjad (as) : « Lorsque la fille de Yazdgard fit amenée auprès d’Oumar, les vierges de Médine s’étaient rassemblées pour l’admirer et lorsqu’elle entra dans la mosquée, elle brillait encore plus. Oumar l’a regarda, la fille se couvrit avec le foulard et dit : « Wah ! L’époque d’Hourmouz est devenue ténébreuse » Oumar répondit : Cette fille parle mal de moi. Il se tourna vers elle…L’imam Ali (as) dit à Oumar : Tu n’as aucun droit de lui faire du mal donne lui la liberté de choisir l’un des musulmans avec qui elle aimerait faire sa vie et évalue cela dans ses biens. Oumar lui donna cette liberté. La fille avança et posa sa main sur la tête de l’imam Hossein (as). L’imam Ali (as) lui demanda : Quel est le nom ? Elle répondit : Je m’appelle Jahan Sharh l’imam répondit oui Sharhbanouwiyya. Puis il dit à l’imam Hossein, ô Abba Abdoullah, de cette femme naîtra pour toi l’une des personnalités sur la terre. Et Ali ibn Hossein (as) fut né de cette femme. On désignait l’imam Sadjad (as) par fils de deux élus (ibn Al Kheiratayn). Car il est le fils d’un arabe de Dieu « Hachim » et d’une étrangère élu du peuple « perse » »[3]

Ce hadith du point de vue de la chaîne de transmission est de l’énoncé a été réfuté par plusieurs chercheurs. On dit par exemple : « Il existe quelqu’un dans la chaîne de transmission qui s’appelle « Amrou ibn Shamr » qui selon les savants et experts de sciences de rijal est quelqu’un très peu crédible et qui ne jouit pas de la confiance. »[4]

Le texte fait également l’objet de critique du point de vue de son énoncé. Comme par exemple :

a- Le fait qu’une fille de Yazdgard ait été capturée est quelque chose qui fait vraiment l’objet de doute.

b- Le mariage de l’imam Hossein (as) avec une telle fille à cette époque également fait l’objet d’un vrai doute car selon le premier hadith, cette fille a été capturée lors de la conquête de Khorasan c’est-à-dire en l’an 22 de l’hégire et à l’époque d’Ousmane tandis que le deuxième hadith souligne que cela s’est produit à l’époque d’Oumar. Et si on se base sur le fait que cela ce soit produit à l’époque d’Oumar, l’imam Hossein (as) n’avait que dix ou onze ans lorsque l’Iran fut conquit. En effet, la conquête de l’Iran s’est passé durant le Califat d’Oumar et il est vraiment très peu probable que l’imam ait prit une femme à cette époque.

c- A propos de l’origine de la mère de l’imam Sadjad (as), on remarque une divergence dans les sources historiques et les ouvrages de hadiths anciens. Certains tels que : Yakoubi (décédé en 284 hégire)[5], Mohammad ibn Hassan Qomi[6], Koleiny (décédé e 329)[7], Mohammad ibn Hassan Asfar Qomi (décédé en 290), Allamah Majelisi[8], Sheikh Sadouq (décédé en 381)[9], Sheikh Moufid (décédé en 413)[10] estiment qu’elle est la fille de Yazdgard même comme ils ne s’accordent sur son nom.

Face à cette déclaration, certaines sources anciennes présentent d’autres avis. On dit par exemple qu’elle est originaire de Sistan, de Sind ou de Kaboul. Dans certaines sources, on n’évoque pas du tout l’endroit où elle a été capturée mais on s’est seulement contenté de dire qu’on l’appelait Oummou Wald (la servante mère d’une enfant).[11]

Certains citent les noms des élites iraniennes telles que : Sobhan, Sindjan, Noushjan, Sirouyé comme nom du père de cette fille. Pour procéder à une analyse critique de ces hadiths, nous ne pouvons pas nous appuyer sur l’investigation de la source de transmission de ces hadiths. Car aucun de ces propos ne repose sur un document fiable et pertinent. En plus de cela, la plus part des livres d’histoires tels que l’histoire de Yakoubi, rapporte les faits sans citer les références. Donc on ne peut se fier qu’au contenu pour analyser ces hadiths. Et dans ce sens, on remarque certaines lacunes :

1- L’une des lacunes les plus importantes qui fait en sorte qu’il y ait une divergence aux seins de ces déclarations ressort du nom du père de la fille. Différents sont cités dans différentes sources tels que : Sharhbanou, Salakha, Azala.

2- On note également cette divergence sur l’époque où elle é été capturée. Certains disent que c’est à l’époque d’Oumar et d’autres disent que c’est à l’époque d’Ousmane. Et certains à l’exemple de Sheikh Moufid affirment même que cela s’est passé à l’époque du Califat de l’imam Ali (as).[12]

3- En principe les livres tels que Tarikh Tabari ou Al Kamil d’ibn Athir qui rapporte de manière chronologique les guerres des musulmans avec l’Iran, ainsi que l’itinéraire de la fuite de Yazdgard dans plusieurs villes de l’Iran. On ne remarque aucune mention faisant allusion à la captivité de ses enfants, quelque chose qui semble plus important par rapport à certains petits détails que rapporte ce livre.

4- Certains anciens écrivains tels que Mas’oudi citent les noms des filles de Yazdgard 3 qui sont : Adrak, Shahin, et Mardavand. Et aucun de ces noms ne correspond avec celui de la mère de l’imam Sadjad (as) tels que mentionnés. Ensuite on ne parle de la capture de cette fille dans aucune de ces sources.[13] De toutes les manières, l’ensemble de ces indices et bien d’autres avis présentés à propos de l’imam Sadjad (as), et aussi en se fondant sur des points qui mentionnent que jusqu’au troisième siècle, la mère de l’imam Sadjad était une servante de Sind ou de Kaboul,[14] on ne peut donner un avis absolu à propos de la mère l’imam Sadjad (as).[15]

REFERENCE :



[1]- Oyoun ul Abarou Reza, vol 2, page 128, hadith 6, revue et corrigé par Sayyed Mahdi Hosseini Lajwardi, imprimé en 1377 de l’hégire lunaire, par les éditions Nerza Mohammad Reza Moutadi, 1ère édition.

[2]- Mountaha, Al Amal, Sheikh Abbas Qomi, vol 2, page 30, les éditions Ichrat.

[3]- Ousoul kafi, vol 1, page 467, les éditions Ahwan.

[4]- Khoulassa al Akwal fi marifa al rijal deuxième partie, page 241, chapitre 7, le mot Amrou ; confer Sharhbanou l’épouse de l’imam Hossein.

[5]- Tarikh Yakoubi, vol 2, page 303.

[6]- Tarikh Qom, page 195

[7]- Ousoul Kafi, vol 2, page 369.

[8]- Behar ul anouar, vol 46, page 9.

[9]- Oyoun ul Ahbar Reza, vol 2, page 128.

[10]- Al Irchad, page 492.

[11]- Behar ul anouar, vol 46, page 9.

[12]- Al Irchad, page 492.

[13]- La biographie d’Ali ibn Hossein, page 12.

[14]- Sha’oubiyya, page 305.

[15]- Le thème la mère de l’imam.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire