Recherche avancée
visiter
4633
Date de mise à jour: 2012/05/19
Condensé de la question
Quelle est la raison pour laquelle la question de l’infaillibilité et l’allégeance aux imams infaillibles à l’époque de l’imam Ali (as), l’imam Hassan (as) et l’imam Hossein (as) ne parait plus la même avec l’époque de l’imam Sadiq (as) ?
Question
Pourquoi est-ce que la question de l’infaillibilité des imams n’a pas été autant évoquée à l’époque de l’imam Ali (as), L’imam Hassan (as) et l’imam Hossein que l’époque de l’imam Sadiq (as) ? Pourquoi ne note t-on pas dans le langage de l’époque de l’imam Ali (as) et ses enfants, la question de l’allégeance aux imams comme c’est le cas maintenant dans le chiisme ?
Résumé de la réponse

La question de l’infaillibilité et de l’allégeance aux imams infaillibles remonte à l’époque du prophète (ç). Mais parmi les imams infaillibles, l’ère de l’imam Sadiq (as) est unique en son genre car aucun imam n’a vécu dans les conditions sociales et culturelles dans laquelle le 6ème imam a connu. En effet, du point de vue politique, cette époque se présente comme l’époque de faiblesse et d’ébranlement de la dynastie Omeyade, la montée au pouvoir des Abbassides. Ces deux groupes ont passé un bon bout de temps à se quereller et se combattre mutuellement. Donc ce qui fait que l’époque de l’imam Sadiq (as) à cause de ces circonstances apparait comme l’époque du mouvement de la pensée et de la culture.

Réponse détaillée

Nous analyserons la question de l’infaillibilité et de l’allégeance aux imams infaillibles en deux volets :

Un : Analyser le terme « infaillibilité » dans les propos des infaillibles.

Après avoir mené des recherches et des études dans les textes islamiques, nous constatons que la question de l’infaillibilité des imams et le fait de les suivre remonte aux premiers temps de l’islam et à l’époque ou le prophète (ç) était en vie :

1- Dans son livre Al Manaquib, Shafi’i ibn Magazili rapporte un hadith avec une chaine de transmission remontant à Abdoullah ibn Mas’oud, selon lequel le prophète (ç) a dit : « Ma mission est le fruit des invocations de mon ancêtre Abraham (as). Nous demandons ô messager de Dieu, quelle est l’invocation que ton ancêtre Ibrahim (as) avait faite ? Il dit : Dieu revéla à Ibrahim (as) : « Je ferai de toi un imam  pour les gens ».[1] Ibrahim (as) fut heureux et dit : « Seigneur fais en sorte que dans ma descendance il y ait des imams comme moi. Dieu révéla encore ceci à Abraham (as) : « Ô Ibrahim je ne te fais pas de promesse que je ne tiendrai pas. Alors Ibrahim (as) dit à Dieu : « De quel engagement et promesse s’agit-il que si tu me fais tu n’y tiendras pas » ? Dieu dit : je ne donne pas le titre d’imam aux pervers qui sortiront de ta descendance. Ibrahim répondit : « Qui sont les injustes et les pervers qui ne porteront pas ce titre ? Dieu lui révéla : « Celui qui se prosterne et adore l’idole. Ibrahim (as) : « Seigneur éloigne moi et mes enfants de l’adoration des idoles. Car ces idoles ont égarés beaucoup de gens »[2]

Le messager dit : « L’invocation d’Ibrahim s’est acheminé jusqu’à Ali et moi. Ni lui ni moi n’avons jamais adoré l’idole ou se prosterner pour les idoles. Puis Dieu fait de moi son messager et d’Ali (as) mon successeur »[3]

2- Souleym ibn Kaiz qui est l’un des compagnons particuliers de l’imam Ali (as) jusqu’à l’imam Sadjad (as) rapporte que l’imam Ali (as) a dit : « La soumission absolue revient à Dieu, son prophète (ç) et les Oul –ul Amr ou commandeurs que Dieu a relié avec son messager en ces termes : « Obéissez à Dieu et obéissez à son messager et les oul ul amr (imams infaillibles) parmi vous. » Dieu ordonne de suivre le prophète (ç) dans ce sens que celui-ci est pur et ne viole pas ce que Dieu a décrété. Dieu a également donné l’ordre d’obéir aux oul ul amr c’est-à-dire ceux qui détiennent qui détiennent le commandement car ils sont infaillibles et purifiés, et ne se détournent pas de l’ordre de Dieu.[4]

3 – L’imam Ali (as) évoque la question de l’infaillibilité dans Nahjul balagha :

a- ll déclare dans le discours 147 : « Les imams ne s’opposent pas à la religion de Dieu et ses commandements (un autre imam ne vient pas s’opposer à un décret parmi les dispositions religieuses que son prédécesseur a émis)[5]

b – Il affirme également dans le discours 131 après avoir rejeté certaines attributs et particularités sur l’imam : « un imam ne doit pas être celui qui viendra bafoue la ligne et la tradition du messager de Dieu. Car une telle personne entrainera la communauté islamique vers la perdition »[6]

Il est évident que cette déclaration implique la nécessité de suivre les imams.

c- Dans le discours 105, il affirme : « Ô gens, pourquoi n’illuminez vous pas vos âmes avec des propos qui pleines de leçons, venant de la part de ceux appliquent ce qu’ils disent ? Pourquoi ne lavez-vous pas les récipients de vos âmes avec uen eau qui provient d’une source qui n’a jamais été souillée ou polluée ? »[7]

La question de l’infaillibilité est abordée sous différents dans les hadiths des imams infaillibles ; et nous contentons de ce que nous avons déjà mentionné.

Deux : Les facteurs qui en fait en sorte que les questions relevant des croyances soient beaucoup soulevées à l’époque de l’imam Baqir (as) et l’imam Sadiq (as).

Du point de vue politique, l’époque de l’imam Baqir (as) plus particulièrement l’imam Sadiq (as) se caractérise  d’uen part par la faiblesse et l’ébranlement de la dynastie omeyade et la montée en force des Abbassides. Etant donné que les omeyades étaient envahis par des problèmes politiques, ils n’ont plus eu beaucoup de temps et d’occasion pour rendre la vie difficile aux imams et les chiites (contrairement à l’époque de l’imam Sadjad (as)). Et les Abbassides d’un côté, avant d’arriver au pouvoir se montraient comme les défenseurs de la famille du prophète (ç) et ceux qui voulaient venger leur sang, raison pour laquelle il ne pouvait également pas mettre la pression sur les imams. C’est pour cette raison là que cet intervalle de temps s’est présenté comme une opportunité pour mener des activités culturelles et intellectuelles. Donc parmi les choses qui ont agit sur la concrétisation de cet élément, on peut citer les circonstances culturelles particulières, l’émergence de différentes tendances et idéologies…[8]

 

 


[1] - Sourate Baqarah: 124

[2] - Sourate Ibrahim: 35 et 36

[3] - Al tara’if, Ali ibn Moussa Sayyed ibn Taous, vol 1, page 78 la librairie Ayam, Qom, 1400 hégires lunaires.

[4] - Abou Sadiq Souleym ibn Kaiz, kitab ul Souelym ibn Keiz, les éditions Hadi, Qom 1415.

[5] - Nahjul balagha, vol 1, page 206, les éditions Darul Hijrat, Qom.

[6] -id, page 189.

[7] - id, page 153.

[8] - pour en savoir plus, lire la biographie des guides infaillibles de Mahdi Pishvahi, institut Imam Sadiq, Qom, 1374.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire