Recherche avancée
visiter
15681
Date de mise à jour: 2008/05/17
Condensé de la question
C’est quoi le mouvement spiritualiste et la doctrine « Eck » ? Ce mouvement spiritualiste peut-il être fondé sur la vérité ?
Question
Je suis un jeune issu d’une famille de croyants et je suis pris au piège du mouvement spiritualiste Eck. Aidez-moi. Ce genre de mouvement spiritualiste peut-il être fondé sur la vérité ?
Résumé de la réponse

Cette secte s’appelle Eckankar et Paul Twitchell l’a fondé en 1965. Certains émettent des doutes sur la source de ses enseignements. Mais il prétend qu’il tire ses enseignements sont basés sur l’intuition acquise à la suite des enseignements reçus d’une « série de Maître Eck »

Croyance fondamentale

1- Eckankar croit que Sugmand (Dieu) entre en relation avec l’âme ou le parallélisme des individus à travers le son et la lumière. Le but principal du « Tchella » (étudiant du Eck » est la  réalisation de soi et finalement la réalisation de Dieu. Une fois que la réalisation de Dieu devient effective, l’éducation devient le vrai collaborateur de Dieu.

2 – La réalisation de soi et de Dieu s’obtient par une exploration du monde (être dans deux endroits au même moment) ou ce que les Eckistes appellent aujourd’hui « voyage spirituel »

3- Les Eckistes affirment que l’Eckankar est une religion en perpétuelle mutation. Cela fait que les Eckistes s’appuient sérieusement sur leurs guides.

4- Les Eck tout comme les bouddhistes et les hindouistes croient au Karma (conception de la vie humaine comme maillon d’une chaine de vie selon laquelle les actes accomplis dan les vies antérieures déterminent l’existence présente). Tout individu aspire à se libérer des dettes du Karima pour former une même unité avec Dieu.

5 – L’autre exercice spirituel consiste à se concentrer sur la lumière, le son ou ce qu’on connait plus spirituellement par « Mahanta ». Il existe plus d’une centaine d’exercice spirituel variés dans Eckankar parmi lesquels on peut citer : lire le « HU » car les eckistes estiment que ce terme fait partie des anciens noms de Dieu…

En guise de critique contre cette secte, il faut s’appuyer sur ce point : il faut peser les enseignements de chaque religion ou doctrine avec les critères de la raison et les propos des infaillibles d’une part cette secte est considérée par les grands savants religieux comme un mouvement spirituel détourné, d’autre part, les guides de ce groupe ne sont pas des infaillibles et toutes ces choses ne sont que le fruit de leur imagination. Avec un regard sur ce bref exposé, nous parviendrons à cette conclusion que ces idéologies n’ont aucune concordance avec les enseignements de la révélation et des infaillibles et par conséquent elles ne jouissent d’aucune valeur.

Réponse détaillée

La conviction et l’admission des fondements de la religion constituent le devoir de chaque musulman. Les juristes musulmans affirment que les convictions de chaque musulman doivent être fondées sur l’argument.[1] Une croyance et une idéologie admise sans preuve sont permanemment menacées par le risque de basculer dans l’égarement. Cet avis de l’islam devient encore plus évident à cette époque ou l’attrait des doctrines et sectes égarées se développent de plus en plus. Le mouvement spiritualiste « Eck » constitue l’une de ces sectes. Nous allons aborder ce grand sous quelques aspects.

1- Définition et historique

2- Croyance fondamentales

Définitions et historique

Cette secte s’appelle Eckankar et elle a été fondée par Paul Twitchell. Il est né dit –on en 1908, 1910 ou 1920 et on situe la date de son décès en 1971. Il a créé cette secte en 1965. Eckankar est apparue à l’époque de la révolution culturelle des années 60, au moment où les gens s’intéressaient au mouvement spiritualiste de l’antiquité. Eckankar a été officiellement lancée le 22 octobre 1965 à San Diego de Californie comme une organisation à but non lucratif. Twitchell s’est adonnée à plusieurs activités dan sa jeunesse. Mais il s’est efforcé pour s’en servir comme instrument pour exposer les réalités de sa vie. C’est ainsi qu’il a laissé des œuvres qui pour des raisons de manque de précision ont pris du temps pour que les historiens arrivent à comprendre quelque chose. Préciser la date et le lieu de naissance de Paul Twitchell est la question la plus importante  qui a occupée les historiens. Il en est de même pour les particularités relatives au début de sa vie. Paul Twitchell est entré dan l’armée navale en 1942 et il s’est marié à Cami Balloew la même année.

Il débute sa vie à l’époque comme journaliste et utilisait plusieurs pseudonymes pour publier ses articles. C’est à cette époque qu’il s’est mis à faire des exposés sur différents groupes religieux. En 1950, il adhère au « Church of self monism-revelation of absolute, une branche du mouvement « self realization fellow ship » à Washington. Ce groupe était dirigé par Swami Premanada que Paul Twitchell désigne dans ses derniers écrits par Sudar Singh. Après s’être sépare de ce grand, Paul Twitchell divorce avec  sa femme. Il rejoint ensuite Kirpal Singh le fondateur du mouvement spiritualiste Ruhani Salsang, une branche de la secte Rada Swami. Paul Twitchell décède 1971.Darwin Grass le succéda en tant que 972ème Maitre Eck. Grass fut la source de beaucoup de divergences au sein de l’Eckankar car la plupart des adeptes ne le jugeaient pas digne de succéder au maitre précédent, même comme il avait été choisi par un conseil de membre Eck dont la femme de Paul Twitchell faisait partie. Finalement, Grass perdit tous les pouvoirs et les responsabilités relatifs à un maître Eck vivant. Harold Klemp le succéda en tant que 973ème maître Eck vivant.

Les saintes écritures ou les écritures dignes de respect.

Les écritures Fondamentales de cette doctrine est la loi Shariya-ki-Sigmand.  A côté de laquelle s’ajoute les œuvres de Paul Twitchell, la clé des mondes secrets et références d’Eckankar ; les œuvres de Harold Klemp, le guide de ce mouvement spiritualiste, telle que « le maître des rêves », jouissent aussi d’un grand respect.

Nombre des membres de cette secte :

Selon les chiffres avancés dans le site web de cette secte, le nombre de ses adeptes éparpillés dans près de cent pays s’élève approximativement à 800000 personnes

Croyances fondamentales

1 – Eckankar est la voie pour devenir le collaborateur de Dieu ou Sugmand qui n’est ni masculin, ni féminin. En effet, Sugmand entre en relation avec l’âme ou le parallélisme des individus par le son ou la lumière. C’est pour cela qu’on présente aussi l’Eckankar comme « la religion du son et de la lumière » Eck ou le mouvement Eck identifie la relation. L’Eck a pris plusieurs dénominations depuis des siècles, le saint esprit, la sainte manifestation, Logus, le verbe, l’esprit Saint, Bani et Vadan, pour ne citer que ceux-là. Les Eckistes assimilent l’Eck comme un mouvement par lequel la vie est perceptible. Le but principal du Tchella est de parvenir à la réalisation de soi et enfin à la réalisation de Dieu. Une fois la réalisation de Dieu effective, le Tchella devient le vrai collaborateur de Dieu.

2 – La réalisation de soi et de Dieu s’obtient par une exploration du monde (être dans deux endroits au même moment) ou ce que les Eckistes appellent aujourd’hui « voyage spirituel »

3- Les Eckistes affirment que l’Eckankar est une religion en perpétuelle mutation. Cela fait que les Eckistes s’appuient sérieusement sur leurs guides.

4- Les Eck tout comme les bouddhistes et les hindouistes croient au Karma (conception de la vie humaine comme maillon d’une chaine de vie selon laquelle les actes accomplis dan les vies antérieures déterminent l’existence présente). Tout individu aspire à se libérer des dettes du Karima pour former une même unité avec Dieu.

5 – L’autre exercice spirituel consiste à se concentrer sur la lumière, le son ou ce qu’on connait plus spirituellement par « Mahanta ». Il existe plus d’une centaine d’exercice spirituel variés dans Eckankar parmi lesquels on peut citer : lire le « HU » car les eckistes estiment que ce terme fait partie des anciens noms de Dieu…

Le niveau supérieur de ce mouvement est plein de contradiction et de traitements. Les conflits au sein de l’Eckankar remontent au début de 1970, peu après la mort de Paul Twitchell. Certains émettent des doutes dans ses sources d’enseignements. Il (Paul Twitchell) déclare que les autres ont menacé sa vie parce qu’ils n’ont pas réussi avec ses enseignements. Paul Twitchell prétend ne tirer aucun de ses enseignements d’un être humain, et que cela est le fruit de ses expériences théologiques en 1965, tiré de l’intuition acquis suite à ces enseignements reçus d’une « série de Maître Eck » et qui font de lui le maitre Eck vivant. Ces déclarations n’ont pas mis fin aux hostilités. Quand Lin, un professeur de théologie accuse Paul Twitchell de détournement littéraire des œuvres de ses maitres (les maitres de Lin) et déclare qu’il a falsifié toute l’histoire, ces conflits s’intensifièrent. Il (Lin) s’est personnellement engagé à démontrer qu’Eckankar et le mouvement d’éveil de conscience spirituelle ne sont rien d’autres que des récupérations des œuvres de Rada Swami. Il existe aujourd’hui beaucoup de sites anti-Eck comme la page Eckankar illégale, qui a suscité une vague de colère chez les adeptes du christianisme et la vraie spiritualité.[2]

Il faut dire que dans certains rapports, la secte Eck présentent des personnalités telles Hafiz Shirazi, Ferdosi (des grands poètes iraniens) comme faisant partie des adeptes voire des maitres Eck. Or ces grandes figures eux-mêmes qu’elles tirent toute leur inspiration et leur talent du coran et des Ahl-ul-bayt (as). Hafiz affirme personnellement que l’éveil matinal, la santé et tout ce qu’il a réalisé viennent du coran. Existe-t-il des critères pour attester l’authenticité de ces enseignements ?

Il n’y  a aucun doute que tout au long de l’histoire plusieurs individus ont prétendu avoir reçu l’illumination et par cette de scène l’humanité comme des spiritualistes. Cependant, il faut savoir qu’il existe un rapport étroit avec la gnose, les rites religieux apparents et la raison. Maitriser ce rapport peut bien nous sauver de plusieurs déviations et servir d’obstacle pour empêcher tout imposteur de déclarer avoir reçu l’illumination. En effet, trois concepts (la législation ou religion. La raison et l’opinion publique) sont des éléments catalyseurs du système des connaissances humaines et orientateurs du monde extérieur et de notre vie. La nature de la gnose nous confronte à deux situations. Le rapport entre la religion religieuse et la chose qui fait en sorte qu’on piétine dans un domaine au-delà de la religion et la législation religieuse, et nous impose en même temps de respecter les normes de la législation divine. En quelque sorte, nous devons garder l’aspect apparent des choses et en même temps suivre la voie de l’intuition. De l’autre côté, ils doivent faire face à une gnose qui les libère de la législation religieuse et perdent en même temps la possibilité de la suivre. Dans la première situation, la gnose signifie approfondissement de la législation religieuse et lien entre l’aspect apparent de la religion et l’aspect dissimulé. Dans la deuxième situation, la gnose traverse les limites de la législation, met de côté la religion et tisse des liens avec des aspects apparents dans le but d’obtenir l’illumination intérieure. Dans le rapport avec la raison d’une part, nous faisons face à uen gnose qui est au-delà de la raison et ses principes. Mais dans ce sens que cela sert à l’approfondir et à étendre ses limites apparents, et va au-delà ensemble avec le côté manifeste vers l’illumination intérieure. D’autre part la gnose qui en reconnait pas les principes de la raison va au-delà des aspects apparents renie la raison, le discernement et s’impose carrément au-delà de la raison.

Par rapport à l’opinion publique et les habitudes aussi, nous faisons face à la gnose qui se plie aux règles de l’opinion publique aux us apparents et aux valeurs individuelles et sociales. Même comme nous allons au-delà de cela et de l’autre côté, nous faisons face à uen gnose qui ignore les règles, les us et coutumes, l’opinion publique et se lance dans uen forme d’auto initiation.

Comme vous le constatez, la gnose dans le premier état est la vraie gnose modérée. Car elle joint à la fois le côté apparent et le côté intrinsèque sans être prêt à perdre l’un au prix de l’autre. Cette gnose se plie aux dispositions de la religion. En ce qui concerne la deuxième forme de gnose, celle-ci est particulièrement vulnérable et dangereuse car elle ignore toutes les règles de l’opinion publique, les us et coutumes se présentent comme un truc anti religieux contre la religion, l’opinion publique, les us et les coutumes.

Donc la vraie gnose ou la gnose authentique n’est  rien d’autre que ce qu’on définit exactement lorsqu’on parle de l’illumination réelle et elle particulièrement difficile, pure et ne conduit pas au délaissement de soi. Face à cette gnose, nous avons bien d’autres systèmes gnostiques qui sont particulièrement fondée sur l’autodidacte, la négligence de la législation, de la raison et de l’opinion publique. Et ce genre de gnose a des règles trop facile beaucoup de chose qu’on peut inventer et y infiltrer et de sur quoi beaucoup de gens adhère à ce genre de mouvement. De la même manière que nous avons dite au phénomène de la gnose, ces genres de fausses gnoses sont porteurs de ruses et se présentent comme des vrais mouvements mystiques et surtout pour passer pour des vrais gnoses, elles volent des élément de la vraie illumination et s’arrogent le droit d’auteur raison pour laquelle cela attire beaucoup de gens, mais après un bout de temps, on se rend compte que cela est source de beaucoup de vulnérabilité et de danger.

Par rapport à ce qui est passé, on peut dire que grâce à certains principes bien définit, on peut s’employer et à rectifier les fausses gnoses :

1- La gnose doit se fonder sur les principes et les textes religieux dans lesquels on parle de l’existence absolue de Dieu.

2 – la gnose doit joindre à la fois l’initiation et la législation religieuse et non les séparer.

3 – La gnose doit être fondée sur les bases de la raison pure et sur des théories pertinentes.

La gnose théorique et la gnose pratique doivent fonctionner ensemble.

4- on doit comparer les gnoses non religieuses avec les gnoses religieuses afin de pouvoir détecter laquelle est authentique. Car la nature et l’essence des gnoses qui n’est rien d’autre que l’unicité ne se trouve et ne peut s’interpréter que dans la gnose religieuse.

5 - Tout les phénomènes psychologiques et psychiques relatifs à l’expérience doivent être soumis aux critères de l’expérience de la gnose religieuse afin de pouvoir détecter si elles sont authentiques.

6 – Toutes les pseudos gnoses que ce soit dans les situations d’équilibre mentale et psychiques, que ce soit dans le cas des situations des contre va        leurs psychologiques et pathologiques, doivent être considérés comme des gnoses virtuelles et pour cela, il faut les soumettre à l’expérience religieuse afin d’en déterminer l’authenticité. Ces phénomènes comprennent une large catégorie des illusionnistes Hindous, chinois et les adorateurs du soleil en passant par les thérapies par l’énergie, la gnose thérapeutique, la thérapie par l’amour, l’esprit de recherche, la voie de Darma, la gnose Eckankar, le yoga, le Bouddha et les œuvres du genre : Castandar, Gouilou, Krishna, Silourf Styne, Paul Twitchell, Rad Stiger, Achouf, Arik Fouroum, Jack Kanfid et autres.[3]

De toutes les manières, dans la critique de cette secte, il faut tenir compte de ce point que pour avoir la certitude dans les enseignements de chaque doctrine ou idéologie, il faut les soumettre aux critères de la raison et aux propos des infaillibles. Comme nous l’avons  vu, cette secte est selon la vie des érudits religieux uen forme de spiritualité détournée et d’autre part leur guide ne jouit d’aucune infaillibilité. En plus toutes ces choses sont le fruit d’e leur imagination. Ainsi, nous avons la certitude que les propos de ces guides n’ont aucune valeur en moins qu’on s’engage à analyser et éléments par éléments toutes leurs déclarations et affirmations ensuite on les compare avec les enseignements de l’école Ahl-ul-bayt (as) qui s’inspire des propos des infaillibles.

Ainsi nous Avon aborder de manière résumée cette secte dan ce quartier cela nous oriente vers cette conclusion que certaines de leurs croyances n’ont aucune compatibilité avec les enseignements de la révélation et celles que les infaillibles nous ont légué. Donc s’il faut critiquer ces croyances, cet article n’est pas assez approprié vu son caractère concis donc au cas où vous désiriez avoir plus d’informations à ce sujet, nous vous renvoyons aux thèmes suivants :

Les caractéristiques de la gnose islamique question 10055 (site fr10014)

Opposition avec la gnose et le gnostique question 2979 (site 3221)

La gnose et l’islam question 4170 (site 4762)

Rapport entre la gnose et la connaissance du moi question 924 (site 1490)

 


[1] - Tawzil ul masa’il (al Mahasha lil imam Khomeiny) vol 1, page 11.

[2] - Inspiré de l’article sur l’Eckankar publié dans le site internet Bright future

[3] - Les expériences gnostiques et les fausses gnoses, Hadi Wakili, article publié dans le site internet Tibyane

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire