Recherche avancée
visiter
8391
Date de mise à jour: 2012/01/16
Condensé de la question
comment se fait-il que les Chiites blâment les compagnons du prophète et ce en dépit du fait qu’il existe de nombreux versets qui font l’éloge d’eux ?
Question
Dans le noble coran, Dieu a fait, à plusieurs fois, l’éloge des compagnons du prophète. Dieu, le Très-Haut dit : Et Ma miséricorde embrasse toute chose. Je la prescrirai à ceux qui (Me) craignent, acquittent la Zakat, et ont foi en Nos signes. Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu'ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l'évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants ». ( la Sainte sourate 7, les versets 156-157).
Dieu dit : « Ceux qui, quoiqu'atteints de blessure, répondirent à l'appel d'Allah et du Messager, il y aura une énorme récompense pour ceux d'entre eux qui ont agi en bien et pratiqué la piété. Certes ceux auxquels l'on disait : "Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les" - cela accrut leur foi - et ils dirent : "Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant" ». (La sainte sourate 3b « la Famille d’Amram » ; les versets 172-173).
Dieu dit : « Et s'ils veulent te tromper, alors Allah te suffira. C'est Lui qui t'a soutenu par Son secours, ainsi que par (l'assistance) des croyants. Il a uni leurs cœurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n'aurais pu unir leurs cœurs; mais c'est Allah qui les a unis, car Il est Puissant et Sage ». « la Sainte sourate 8, les versets 62-63).
Et Dieu dit : « Ô Prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent » (La sainte sourate 8, le verset 64).
Et Dieu dit : « Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers » (La sainte sourate 3, le verset 110).
Et Dieu dit : « Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l'image que l'on donne d'eux dans l'évangile est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d'entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense ». (La sainte sourate 48, le verset 29).
Il existe, également, d’autres verstes dans lesquels, Dieu fait l’éloge des compagnons du prophète. Et les Chiites disent que les Compagnons étaient des croyants, durant le vivant du prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, et qu’ils devinrent apostats après son décès. C’est bizarre ! Comment se fait-il que tous les Compagnons devinrent, à l’unanimité, apostats, après le décès du prophète(SAW) ? Et pourquoi durent-ils détourner la face de la religion pour devenir apostats ? A moins que vous, les Chiites, disent qu’ils devinrent apostats en faisant d’Abou Bakr , le calife. Donc, nous vous disons : « Pourquoi, les Compagnons prêtèrent, unanimement, allégeance à Abou Bakr ? Eurent-ils peur d’Abou Bakr ? Est-ce qu'Abou Bakr détint la force et leur obtint par force l’allégeance ? Abou Bakr appartenait aux Bani Tayam de Quraysh dont les hommes étaient moins nombreux par rapport aux autres composantes de la tribu Quraysh , comme les Bani Hashim et Bani Abd ul-Dar et Bani Mahzoune. Or, Abou Bakr ne détenait pas la puissance nécessaire pour obtenir par force l’allégeance des compagnons du prophète. En outre, pourquoi, ils furent le Jihad pour lui. Est-ce cela n’était pas en raison de sa foi et du fait qu’il fut pionnier dans l’assistance à l’Islam ?
Résumé de la réponse

Il ne fait l’ombre d’un doute que les versets auxquels vous faites allusion, furent descendus et révélés pour faire l’éloge des compagnons véridiques du noble prophète (que Dieu le bénisse, lui et les siens). Mais, en constatant, avec assiduité, ces versets et aussi, les versets qui blâment certains compagnons du noble prophète ( SAW) ; et en étudiant l’histoire des peuples des précédents prophètes, nous en arriverons à cette vérité que l’éloge fait par Dieu à un groupe ou même à une personne, n’est pas une raison que ces gens restent, à jamais, à l’abri de toute erreur et qu’ils ne devront pas se laisser emporter par un faux orgueil et qu’ils devront, en constance, veiller à ce qu’ils ne soient pas détournés du droit chemin. Selon cette base, les Chiites en dépit de tout respect qu’ils doivent aux compagnons, se permettent d’examiner leurs actions et de formuer des critiques à leur égard. Ils portent un jugement sur chacun d’entre eux. Ils ne les considèrent pas comme étant exempts de toute erreur et contrairement à ce que vous dites, ils ne considèrent pas tous les compagnons du prophète comme des gens déviés. Donc, une telle conviction n’est en contradiction ni avec les versets sur lesquelles vous vous appuyez, ni avec aucune autre partie du noble coran. Mais, en ce qui l’apostasie, comme on l’a expliqué, à maintes reprises, elle ne signifie pas le retour à la mécréance et à l’Ignorance, mais elle signifie la désobéissance à certaines instructions du prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, une chose qui s’est produite, durant le vivant du noble prophète  et à laquelle fait allusion des versets du noble coran. Finalement, ce n’est pas, seulement, l’argent et la force qui peuvent causer l’égarement des gens, la falsification des réalités (par le biais de la ruse), aussi peut jour un rôle important, là-dessus.

Réponse détaillée

Cette question se divise, en effet, en 5 parties :

1-             Les compagnons du prophète (SAW), furent-ils couverts d’éloge dans le noble coran ?

2-             Tout individu ou groupe, comblé d’éloge de Dieu et de Son Messager fut-il exempt de toute faute et infraction et n’y aura-il aucune possibilité qu’il se détourne du droit chemin ?

3-             Les versets auxquels vous faites allusion, prouvent-ils, d’après vous, l’Infaillibilité de tous les compagnons du prophète(SAW) ?

4-             Les Chiites croient-ils que les compagnons du prophète(SAM), devinrent-ils apostats après son décès ?

5-             L’allégeance prête par des compagnons du prophète à Abou, Bakr prouve-elle son authenticité  et sa légitimité au titre de califat ?

Nous allons, donc, répondre, à cette question, étape par étape.

En ce qui concerne, l’éloge fait par le Coran des compagnons du prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, il faut dire que nous aussi, nous le confirmons. Dans de nombreux versets, dont ceux que vous avez mentionnés, les compagnons du prophète sont comblés d’éloges par Dieu. Aucun des savants chiites ne le nie. Mais, cela ne signifie pas que des gens ou des groupes de qui Dieu a fait l’éloge, dans un temps particulier, pour ce qu’ils ont fait, puisse bénéficier, jusqu’à la fin de leur vie, d’une sorte de garantie pour pouvoir faire ce qu’ils souhaitent sans qu’ils soient soumis à l’interrogatoire de Dieu ou qu’ils soient critiqués par les gens ! Le prophète de l’Islam(SAW), aussi ne bénéficiait pas d’une garantie. Dans le noble coran, Dieu dit : «  Et s'il avait forgé quelques paroles qu’ils Nous avaient attribuées, Nous l'aurions saisi de la main droite,   ensuite, Nous lui aurions tranché l'aorte.    Et nul d'entre vous n'aurait pu lui servir de rempart.   C'est en vérité un rappel pour les pieux ». 1 [1] Tous les Musulmans, très particulièrement, les compagnons du prophète, en se penchant sur ce verset que Dieu le présente comme un rappel pour eux, ne peuvent pas se permettre d’abuser de leur titre, car Dieu Qui ne montre aucune tolérance à l’égard de Son messager, dans les affaires inhérentes aux convictions des gens, agira, certainement, de cette manière, à l’égard des compagnons du prophète, aussi.

Un tel fait se produisit, également, pour les Bani Israël. Il existe des versets dans lesquels Dieu dit qu’Il les avait donné la préséance sur les mondes. 2 [2] Et il y a des versets dans lesquels, Dieu les blâment, avec virulence et dit qu’ils sont des gens maudits 3 [3] , injustes, 4 [4] , sots, 5 [5] , pervers6 [6] , et … !

A votre avis,  n'y aurait-il pas la possibilité qu’un tel évènement se produise au sein de notre Oumma, surtout si l'on tient compte du hadith relaté par nos frères de confession sunnite selon lequel, tout ce qui s’est produit pour les enfants d’Israël, se produira, aussi, pour cette Oumma ? 7 [7] A votre avis, est-il compatible avec la justice de Dieu Qui interrogea, avec fermeté,  les compagnons du vénéré Moise (béni soit-il),  pour avoir pêché les poisons au jour de sabbat 8 [8] ,  renonce aux erreurs commises par les compagnons du prophète(SAW), dans des affaires importantes, comme celle de sa succession ? Partant de là, si nous constatons, minutieusement, les versets du noble coran, nous nous rendons compte que l’éloge fait Dieu à un groupe, ne veut pas dire qu’ils resteront jusqu’à la fin de leur dans le droit chemin. Donc, la réponse à la deuxième partie de votre question est, tout à fait,  claire et évidente. Cedi étant dit, pour fournir une réponse beaucoup plus complète à votre question, nous nous attarderons sur les versets que vous avez mentionnés et nous cherchons à en tirer une conclusion :

A: S’agissant de la sainte sourate 7, si vous aviez étudié les versets qui précédent ceux que vous avez mentionnés, vous auriez constaté, vous-même, qu’il s’agit de l’histoire des enfants d’Israël et du vénéré Moïse (béni soit-il) et vous auriez retiré vous-même ce verset de la liste de preuves et documents apportés dans votre question. Ces versets racontent l'histoire  des gens qui avaient pris le veau comme dieu en courte période d’absence de Moïse ( béni soit-il) 9 [9] , ainsi que le débat entre Moïse( béni soit-il) et Haroun ( béni soit-il) et le fait que, seulement, deux personnes sont sorties tête haute de l’épreuve divine 10 [10] , et puis, 70 des meilleurs compagnons du vénéré Moïse, présentés comme sots, furent frappés par un cataclysme ; 11 [11] et finalement, seuls, ceux qui ont cru, le vénéré le prophète( SAW) et l’ont secouru et obéi au Coran, sont au nombre des gagnants. 12 [12]

Certes, la mention de ces versets n’a pas pour le motif de raconter des récits pour les gens et les amuser, mais, le motif est que les compagnons du prophète(SAW), en tirent leçon et ne connaissent pas le même sort que les enfants d’Israël. Mais, certains musulmans n’en tirèrent, malheureusement, pas,  leçon. L’exemple en est, surtout, l’évènement du testament du prophète (que Dieu le bénisse, lui et les siens). Alors que le noble prophète passait les derniers moments de sa vie, d'aucuns refusèrent d'obéir à ses ordres pour lui apporter du papier, de l'encre et un stylo pour écrire un testament. Considérez-vous cet évènement comme un respect ou un irrespect à l’égard du prophète(SAW) ?

B: S’agissant des versets 172 et 173 de la sainte sourate 3 du noble coran, si nous les étudions, nous nous apercevons qu’ils portent sur trois étapes. Dans un premier temps, les compagnons du prophète furent blâmés, reprochés, pour avoir fui lors de la bataille d’Ohud, mais, ils furent, plus tard, comblés d'éloge de la part du Très-Haut,  parce qu’ils obéirent, ensuite, aux ordres du noble prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens. Le plus important c’est que dans les versets susmentionnés, Dieu promet  aux compagnons du prophète d’être récompensés à condition qu’ils agissent en bien et en piété. Et c’est la même conviction que nous avons, et qui consiste à dire que les compagnons du prophète ne bénéficient pas d’une garantie jusqu’à la fin de leur vie et qu’ils seront couverts de grâce de Dieu tant qu’ils demeurent pieux et bienfaisants, sinon, ils n’en mériteront pas.

Troisièmement : S’agissant des versets de la sainte sourate 7 du noble coran, qui indique que si vous aurais dépensé tout ce qui est sur terre, vous n’aurez pas su mettre de l’affection entre leurs cœurs, cela montre qu’il existait des divergences entre les compagnons du prophète(SAW),  des divergences qui se transformèrent, grâce à l’aide de Dieu, en unité. (Ils durent veiller pour ne pas connaitre le même sort que les enfants d’Israël qui transformèrent la grâce de Dieu en châtiment) et les versets ultérieurs de la sainte sourate «  Les dépouilles », 13 [13] font mention du fait que les hommes sont, en constance, en fonction du bilan de leurs actes, sur la courbe ascendante ou descendante. Dieu dit que chacun des compagnons du prophète peut dominer dix mécréants. Plus tard, et du vivant du prophète (SAW), Dieu les allège et dit chacun d’entre eux ne peut dominer que deux mécréants. Dieu leur rappelle, également, qu’ils ont préféré  la vie dans le monde d’ici-bas à celle de l’au-delà et qu’ils ont failli être frappés par un châtiment dur. Or si quelqu’un croit que les honorables compagnons du prophète(SAW), connurent, après le décès du prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, un peu de déclin et reculèrent, est-ce une telle conviction contredit le contenu de ces versets ? Au contraire, la possibilité d’un tel déclin est, parfaitement, conforme au message des versets mentionnés ci-dessus ?

Quatrièmement : S’agissant du verset 110 de la sainte sourate 3, il est nécessaire de soulever certains points : Nous n’avons aucun doute que l’Oumma du vénéré Muhammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) est meilleure. Mais cela aussi ne peut pas prouver votre prétention, car comme l’on vient de l’expliquer, les divergences furent éclatés entre les adeptes d’autres messagers de Dieu, après le décès de ces derniers, des divergences qui aboutirent, parfois, aux conflits et aux guerres 14 [14] , et à tel point qu’il ne resta que le nom de leur religion, mais cela ne se produisit pas au sein de l’Oumma du prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens. Ces divergences eurent lieu au sein de cette Oumma et elles n’aboutirent pas à la disparition de tous les critères religieux. A titre d’exemple, cette Oumma partage le même prophète, le même livre (le coran), la même prière (la salat), la même Kibla, ainsi que les autres choses  en commun comme le jeûne, le Hadj, le Jihad et l’aumône et ces valeurs en commun  furent préservées jusqu’à nos jours. C’est pour cette raison que le patrimoine, ou pour mieux dire, le stockage culturel des Musulmans est beaucoup plus important par rapport aux autres religions, ce qui peut prouver, à lui seul, la supériorité de l’Oumma musulmane. Dans quelle religion, pouvez-vous organiser un rassemblement grandiose comme celui du Hadj ? Le point intéressant, c’est que les versets ultérieurs 15 [15] ,  mentionnent les caractéristiques des  gens du Livre  qui ont la foi, récitent en se prosternant les versets de Dieu, ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et concourent aux bonnes œuvres. Mais, l’on voir dans ces caractéristiques qui sont attribuées aux gens du Livre, la raison de la leur légitimité, de leur véracité. Le point final sur ce sujet c’est que le verset susmentionné définit les critères dont l’application fera des Musulmans, la meilleure Oumma, mais, appartiennent-ils à cette meilleure communauté, ceux qui, au lieu d’ordonner le bien et d’interdire le mal, se dressèrent contre l’Imam Hussein (béni soit-il), fils du noble prophète (SAW) et le firent tomber en martyr, parce qu’il avait ordonné le bien et interdit le mal ? En outre, ce verset ne s’adresse pas, uniquement,  aux compagnons du prophète (SAW), mais aussi à l’ensemble des Musulmans. Cependant, nous savons que depuis l’apparition de l’islam, de violentes guerres furent déclenchés entre Musulmans. A tire d’exemple, lors de la bataille de Siffin, d’un côté se trouvaient le vénéré Imam Ali(béni soit-il) et de l’autre côté,  Mu’awiya et Amr Ibn al-As. Ces gens aussi furent les compagnons du prophète(SAW) ! .La question qui nous posons est de savoir si ces deux armés firent l’objet de ce verset ? Avec une interprétation visant à les mettre dans le même panier, il n’y aura aucune distinction ni discernement du vrai du faux ! Ou ne devenons-nous pas  mettre l’une des armés du coté du vrai, appartenant à la meilleure Oumma ? Et c’est l’idée que vous avancez. Concernant le verset 64 de la sainte sourate 8 du noble coran, il existe un débat parmi les savants de la science de l’exégèse pour savoir si ce verset signifie que Dieu est le protecteur du Messager et des croyants ou s’il signifie que Dieu et les croyants sont protecteurs des prophètes ? 16 [16] . Même si nous admettons la deuxième signification sur laquelle vous vous appuyer, en tenant compte de cette partie du verset qui dit «  Ceux des croyants qui t’ont suivi'",  nous nous rendons compte que seuls, ceux des croyants qui suivent, en constance, le prophète, peuvent être ses protecteurs, et non pas n’importe quel compagnon qui désobéit, parfois, à ses ordres. On constate une chose similaire dans un autre verset qui fut descendu pour lancer un avertissement à certaines épouses du noble prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens. 17 [17] Dans ce verset, Dieu dit : «Si vous vous repentez à Allah c'est que vos cœurs ont fléchi. Mais si vous vous soutenez l'une l'autre contre le Prophète, alors ses alliés seront Allah, Gabriel et les vertueux d'entre les croyants, et les Anges sont par surcroît [son] soutien ». 18 [18]

Vous avez, également, évoqué un verset de la sainte sourate 48 du noble coran qui définit ce qui doit caractériser  les compagnons du prophète (SAW), et indique que des récompenses sont prescrites, seulement pour ceux qui sont constants en foi et en bien. A vitre avis, ceux qui fuirent la scène de combat, lors des batailles d’Uhud et de Honyane sont l’exemple de (durs envers les mécréants), ou de «  miséricordieux entre eux).  Ou le tire de (miséricordieux entre eux), s’appliquera-t-il à ceux qui se rebellèrent contre Ali (béni soit-il) et engendrèrent des guerres sanglantes ou ceux qui ne maintinrent pas le respect dû au seul enfant du prophète (SAW), à savoir la vénérée Fatima Zahra (bénie soit-elle) ? Est-ce que les compagnons qui s’accumulèrent la fortune et se firent construire le palais vert, sont à mettre dans la même catégorie que ceux des croyants à Dieu a promis Son paradis ? Le point intéressant, dans la même sourate, il y a d’autres versets, dont les versets 6, 11, 12, et 15, dans lesquels Dieu adresse des reproches à certains gens qui font semblant d’être Musulmans.

Cela étant dit, nous sommes d’accord avec vous que les versets sur lesquels vous vous appuyés, font l’éloge des compagnons du prophète ( SAW), mais , cela ne veut, absolument, pas dire qu’ils sont exempts de tout défaut et vice et que nous n’avons aucun droit de les critiquer. En outre, il existe aussi, de nombreux versets dans lesquels Dieu a fait des reproches aux compagnons du prophète ? A titre d’exemple, Il dit que la raison de leur fuite lors de la guerre d’Uhud résidait dans les pêchés que certains compagnons du prophète avaient commis.19 [19]  Ailleurs dans le noble coran, Dieu, pour décrire les compagnons du prophète, dit qu’il y a ceux parmi eux qui reprochent au prophète au sujet de la répartition des butins de guerre, s’il leur en donné quelque chose, ils sont contents et s’il ne leur est donné rien, ils se fâchent contre le prophète. 20 [20] Il arrivait, de temps en temps, que certains des compagnons désobéissaient, sous divers prétexte, aux ordres et aux instructions du prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, et qualifiaient de mensongères ses bonnes nouvelles.21 [21] Or, Dieu n’a pas mis dans le même panier, tous les compagnons du prophète(SAW) et a avertit les gens de ne pas suivre la parole de certains d’entre eux qui sont pervers et a appelé les croyants à enquêter davantage sur les paroles de ces gens-là. 22 [22]

En étudiant et vérifiant tous les versets du noble coran, ainsi que le bilan d’actions des compagnons, en tenant compte de leurs points forts et faibles, ont adopté une position équilibrée, qui consiste à étudier, séparément, autrement dit, cas par cas, le bilan d’activités et le comportement des compagnons, pour apporter un jugement, sur chacun d’entre eux. Cette positon est différente celle de certains de frères musulmans qui pensent que les compagnons du prophète sont incritiquables parce qu’ils ne représentent que du vrai. Cette position chiite contredit-elle les versets du noble coran ?

Concernant la quatrième et la cinquième partie de votre question, nous vous prions de vous référer aux réponses, précédemment, apportées, sur notre Site internet, aux diverses questions portant sur ce sujet. 23 [23] Cependant, nous vous rappelons, brièvement, que l’apostasie que nous envisageons là-dessus, ne signifie pas le retour à la mécréance et à l’idolâtrie, mais elle signifie la désobéissance à certains ordres et prescriptions de Dieu et de Son messager, ce qui n’est pas propre à la période d’après décès du prophète, mais qui s’est produisit, également, durant le vivant du prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens. L’exemple manifeste en fut la fuite, au cours des batilles d’Uhud et de Honyane. Un autre exemple en fut le fait qu’aux derniers moments de la vie du prophète, l'on refusa de lui apporter du papier, de l'encre et un stylo pour écrire quelque chose de très important. 24 [24] En outre, l’argent et la force ne sont pas le seul facteur de dévier les gens du droit chemin,  la ruse et la campagne propagandiste aussi y jouent un rôle déterminant. Nous en avons les exemples similaires dans l’histoire des autres peuples, et nous avons constaté comment les enfants d’Israël prirent le veau pour dieu.



[1] La sainte sourate 69, les versets 44-48.

[2] La sainte sourate 2, les versets 47 et 122.

[3] La sainte sourate4, les versets 46-47 et la sainte sourate 5, les versets 13 et 78.

[4] La sainte sourate 2, le verset 51.

[5] La sainte sourate 7, le verset 155.

[6] La sainte sourate 7, le verset 163.

[7] Sahih Tirmidhi, Dar ul-Fikr, Beyrouth, t. 4, p. 135, 1403 de l’hégire lunaire.

[8] La sainte sourate 2, le verset 65, la sainte sourate 4, le verset 47 et la sainte sourate 7, le verset 163.

[9] La sainte sourate 7, le verset 148.

[10] La sainte sourate 7, les versets 150-151.

[11] La sainte sourate 7,le verset 154.

[12] La sainte sourate 7,le verset 157.

[13] La sainte sourate 8, les versets 65-68.

[14] La sainte sourate 2, le verset 253.

[15] La sainte sourate 3, les versets 113-114.

[16] Muhammad Ibn Ahmad Ibn Qurtabi, Al-Ja’ma’a al-Ahkam al-Qur’an, Editions Naser Khosro, Téhéran, 1985, t. 8, p. 43.

[17]  Les exegetes citant Omar Ibn Khattab estiment que ce verset s’adresse à Aïcha et à Hafsa. RF : Tafsir Qutbi, idem, t.19, p. 189.

[18] La sainte sourate 66, le verset 4.

[19] La sainte sourate 3, le verset 133.

[20] La sainte sourate 9, le verset 58.

[21] La sainte sourate 33, les versets 12-13.

[22] La sainte sourate 49, le verset 6 ( O les croyants ! si un pervers vous apporte une nouvelle, alors, cherchez la preuve, et de peur, dans l’ignorance, de porter atteinte à un peuple ; et qu’ensuite, vous ayez regret de ce que vous avez fait.). En nous référant aux exégèses, nous nous rendons compte que ce pervers était l’un des compagnons du prophète qui devint, plus tard, l’un des ennemis jurés du vénéré Ali, que la paix et la bénédictoo, de Dieu soient sur lui.

[23] Concernant l’apostasie, vous pouvez vous referrer aux question suivantes : 2791( Site : 3500), 2792 ( Site : 3275), 9589 ( Site : 9583) ; 1589 ( Site : 1970), 1348 ( site : 2982). Nous vous prions, également d’étudier, la question 2795 portant sur les modalités d’allégeance des compagnons avec le premier calife.

[24] Sahih Bukhari, Dar ul-Fikr, Beyrouth, 1401 de l’hégire lunaire; t. 5, pp. 137-138.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire