Recherche avancée
visiter
9553
Date de mise à jour: 2010/11/17
Condensé de la question
Pourquoi la consommation des testicules grillés est interdite ?
Question
Pourquoi la consommation des testicules grillés est interdite ?
Résumé de la réponse

Dieu est sage, et quelqu’un de sage ne fait pas des choses inutilement. Raison pour laquelle les chiites croient que toutes les dispositions islamiques pratiques sont fondées sur les bonnes ou les mauvaises choses. A propos de la question posée, nous nous fondons sur certains versets et hadiths pour présenter deux exemples sur lesquels les interdictions sont fondées :

1 - Dieu dit dans le coran : «le prophète rend licites les choses pures pour eux et leur interdit les choses impures (les souillures) » nous avons un hadith des infaillibles qui dit que les testicules font partie des souillures ».

2 – L’imam Sadiq (a)s dit : «un bélier fut descend au prophète Abraham afin qu’il l’immole. Satan vint de lui et dit : «me donneras-tu un peu de la viande de ce mouton ? Ibrahim répondit : «quelle est la part de cette viande que tu prétends alors que le sacrifice est destiné à Dieu ? » Dieu révéla ceci à Ibrahim : «il a une part dans ce part. Et la part que tu dois lui donner c’est la rate » car la rate est  le lieu de rassemblement du sang, et les testicules sont interdits car le lieu de rapport sexuel et c’est là que provient le sperme. Ibrahim offrit alors la rate et les testicules à Satan. »

Réponse détaillée

Etant donné que Dieu est sage[1], et quelqu’un de sage ne fait des choses inutilement[2], les chiites se fondent sur cela pour croire que les dispositions pratiques islamiques sont fondées sur des choses qui sont bien d’un côté et en fonction des choses qui ne sont pas profitables pour l’homme[3]. A propos de la question que vous avez posée, on se réfère sur certains versets et hadiths dont nous apportons deux exemples concernant l’interdiction des choses ici :

1 - «Le prophète rend licites les choses pures pour eux et leur interdit les choses impures (les souillures) » nous avons un hadith des infaillibles qui dit que les testicules font partie des souillures » [4]

Apparemment, les impuretés auxquelles le verset fait allusion portent sur toutes formes de souillure que Dieu explique. Cela ne veut pas dire que toute chose qui suscite du dégoût est une souillure ou une impureté. Non cela est différent de ce que l’homme selon son goût considère comme dégoutant selon le lieu et la position ou l’environnement.[5]

Nous avons des hadiths des infaillibles dans lesquels les testicules sont considérés comme des souillures[6]

2 – Sheikh Sadouq rapporte dans le chapitre 357 d’Ilaloul Sharahi que la consommation rate et les testicules est interdite. Il dit : «Mohammad Bazanti rapporte d’Obone ibn Ousmane qui dit : «j’ai demandé à l’imam Sadiq : « pourquoi est ce que l’appareil génital est interdit de consommation or cela fait partie des choses qu’on égorgé?  L’imam Répondit : «un bélier fut descend au prophète Abraham afin qu’il l’immole. Satan vint de lui et dit : «me donneras-tu un peu de la viande de ce mouton ? Ibrahim répondit : «quelle est la part de cette viande que tu prétends alors que le sacrifice est destiné à Dieu ? » Dieu révéla ceci à Ibrahim : «il a une part dans ce part. Et la part que tu dois lui donner c’est la rate » car la rate est  le lieu de rassemblement du sang, et les testicules sont interdits car le lieu de rapport sexuel et c’est là que provient le sperme. Ibrahim offrit alors la rate et les testicules à Satan. »[7]

 


[1] - Le coran dit au moins dans 97 endroits que Dieu est sage.

[2] - Sourate Mou’minoune: 115.

[3] - Consultez la question philosophie de l’interdiction du port de l’or pour les hommes, question 759 site 799 et également la philosophie et la sagesse de certaines dispositions islamiques pratiques, question 8593 du site 9135.

[4] - Sourate Aaraf: 157.

[5] - Behar ul anouar, Mohammad Baqir Majelisi, vol 59, page 84, les éditions Mo’assassa al Wafa, Beyrouth, Liban, 1404 hégire lunaire.

[6] - Ilaloul Sharahi, Sheikh Sadouq, vol 2, page 562, les éditions Maktabatoul Dawari, Qom, traduction de Zihni Tehrani, vol 2, pages 777 et 789.

[7] - Ilaloul Sharahi, vol 2, page 562, Ilaloul Sharahi, traduction de Zihni Tehrani, vol 2, page 788 – 789.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire