visiter
2775
Date de mise à jour: 2008/04/14
Condensé de la question
dans la pensée politique musulmanes jusqu'où s'étendent les frontières du gouvernement islamique?
Question
dans la pensée politique musulmanes jusqu'où s'étendent les frontières du gouvernement islamique?
Résumé de la réponse

Face à la notion de "pays", l'Islam évoque la notion de "territoire" et face à la notion de "nation" il parle de la notion de "Oummah". Le territoire de l'Islam est un et indivisible et les lignes tracées de manières conventionnelles, n'ont aucun effet sur son identité unique. Ce territoire unique dans son idéal est dirigé par un Imam immaculé (que le salut de Dieu soit sur lui) et le gouvernement universel de l'Imam Mahdi (que Dieu hâte sa venue) est la réalisation de cet idéal. En période de l'occultation des Imams immaculés (que le salut de Dieu soit sur eux), si une telle possibilité existe et s'il était dans l'intérêt des musulmans de gérer un ensemble de territoires sous une direction unique, le Faghih devrait le diriger. Si la direction de chacun de ses territoires par un Faghih (en particulier un Faghih local) était conforme avec les intérêts des musulmans, c'est cette mesure qui devrait être adoptée. Par conséquent, en tant qu'un principe éternel et universel dans la pensée politique musulmane, le territoire de l'Islam est unique, mais l'on pourrait selon les intérêts variables, diviser ce territoire en plusieurs pays ou provinces ou tout autre aménagement territorial possible afin de le diriger. Tout ceci dépend en effet de moyens politiques.

Réponse détaillée

Aujourd'hui, en géopolitique, le monde est divisé en divers pays qui possèdent des frontières conventionnelles et reconnues de la part des Etats. Dans chaque pays, il existe un ordre politique et un Etat. Les populations d'un pays sont considérées comme ses citoyens[1] selon les lois en vigueur et les autres sont considérés comme des étrangers.[2] Dans chaque pays, les lois en vigueur concernent ses ressortissants, d'autres lient les étrangers résidant dans ce pays et il existe également des lois communes aux deux groupes. Ces frontières géographiques ont-elles une valeur et une crédibilité aux yeux de l'Islam? Autrement dit quel est le monde qu'envisage l'Islam? En réponse il faut préciser que l'Islam se présente comme une religion universelle et pour tous les temps. Il estime que le monde fait partie de son territoire où il doit être appliqué. Les parties dans lesquelles, la majorité des populations ont accepté cette religion divine, sont considérées comme la "Balad al-Islam" ou la Dar al-Islam (terre d'Islam). Les autres parties de ce monde sont considérées comme la Balad al-Kofr ou la Dar al-Kofr (terre des infidèles). Par conséquent, la frontière acceptée par l'Islam, c'est la frontière de la foi et la seule foi ayant de la valeur aux yeux de l'Islam, c'est justement la foi musulmane. La religion de Dieu est l'Islam.[3] Face à la notion de "pays"[4], l'Islam évoque la notion de "territoire" et face à la notion de "nation"[5] il parle de la notion de "Oummah". Autrement dit il ne reconnaît pas les distinctions de race, d'ethnie, etc. Il ne vise que les croyances et la foi. Le territoire de l'Islam est un et indivisible et les lignes tracées de manières conventionnelles, n'ont aucun effet sur son identité unique. Ce territoire unique dans son idéal est dirigé par un Imam immaculé (que le salut de Dieu soit sur lui) et le gouvernement universel de l'Imam Mahdi (que Dieu hâte sa venue) est la réalisation de cet idéal. En période de l'occultation des Imams immaculés (que le salut de Dieu soit sur eux), si une telle possibilité existe et s'il était dans l'intérêt des musulmans de gérer un ensemble de territoires sous une direction unique, le Faghih devrait le diriger. Si la direction de chacun de ses territoires par un Faghih (en particulier un Faghih local) était conforme avec les intérêts des musulmans, c'est cette mesure qui devrait être adoptée. Par conséquent, en tant qu'un principe éternel et universel dans la pensée politique musulmane, le territoire de l'Islam est unique, mais l'on pourrait selon les intérêts variables, diviser ce territoire en plusieurs pays ou provinces ou tout autre aménagement territorial possible afin de le diriger. Tout ceci dépend en effet de moyens politiques.

Pour plus d'informations:

1. Mehdi Hadavi Tehrani; La Velayat et la religion; Institut culturel Khan.



[1] Citizen.

[2] Foreigner.

[3] Sourate al-Amran 19.

[4] Country.

[5] Nation.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire