visiter
3275
Date de mise à jour: 2013/01/20
Condensé de la question
Est-ce qu’on peut transmettre le sang des Sayyed ou la descendance de Sayyed à travers la mère (les femmes) ?
Question
Les imams sont devenus des Sayyed ou des descendants du prophète (ç) à travers Fatima Zahra (as) qui est une femme, alors pourquoi est ce que les Sayyed ne sont pas transmis à travers les femmes ?
Résumé de la réponse
Il n’y a aucun doute que tous les enfants de Fatima Zahra (as) sont les enfants du prophète de l’islam (ç). Cependant, il faut savoir qu’entre le titre d’enfant du messager de Dieu et celui de Sayyed et Hachimites, il y a une différence. Quiconque dans sa descendance se rattache à Fatima (as) à partir de la descendance du messager de l’islam et qui ne fait pas partie des Sayyed car le fait d’être Sayyed et Hachimite n’est qu’un titre qu’on acquiert par voie paternelle (lorsque votre père dans sa descendance est rattaché à Hachim). Il existe des dispositions juridiques exclusivement réservées aux enfants qui sont rattachés à Hachim à travers leurs pères.
L’imam Hassan (as) et l’imam Hossein de la même manière qu’ils sont attachés à Fatima Zahra (as) et au prophète (ç) sont également rattachés à Hachim par leurs pères à savoir Ali (as).
Réponse détaillée
Cela n’est l’objet d’aucun doute que tous les enfants de Fatima Zahra (ad) sont les enfants du prophète (ç). Mais il faut savoir qu’il y a une différence entre le fait d’être enfant du prophète (ç) et être Sayyed et Hachimites. Toute personne dont la descendance se rattache à Fatima Zahra (as) fait partie de la descendance du prophète (ç). Mais ne fait pas partie des Sayyed car être Sayyed et ne s’applique que sur celui qui fait partie de la descendance de Hachim par son père.[1] Pour rendre la chose un peu plus claire, on mentionne quelques traditions ici :
1 – L’imam Moussa ibn Ja’far (as) lorsque j’étais allé à une assise organisée par Arouna Rachid, il m’avait une posé une série de questions parmi lesquelles : « Pourquoi est ce que vous pouvez prétendre être le fils du prophète (ç) et dites également que vous faites partie de sa descendance alors que le prophète (ç) n’avait pas d’enfant de garçon et dont la descendance de quelqu’un se perpétue à travers les enfants (garçons) ? Je lui répondis ainsi : «Dieu dit dans le saint coran : « nous avons donné Is’haq et Yakoub à Ibrahim, nous les avons tous guidé. Nous avons guidé Nouh (as) bien auparavant et également de sa descendance Daoud (as), Souleymane (as), Ayoub (as), Youssouf (as), Moussa (as) et Aroune (as). C’est ainsi que nous récompensons les bienfaiteurs. Il en est de même pour Zakaria (as), Yaya (as), Issa (as) et Iliass (as) qui étaient tous des pieux »[2].
Je dis alors à Arouna Rachid : «Ö Arouna, qui est le père de Issa ? Il répondit : « Issa (as) n’a pas de père » je dis : « alors pourquoi est ce qu’on le considère comme faisant partie de la descendance d’Ibrahim (as) ? Sache donc que Dieu a rattaché  Issa à Ibrahim (as) par sa mère, nous également faisons partie de la descendance du prophète (ç) par notre mère »[3]
2 – Il est écris dans Tafsir Ayachi : «Hajjaj avait envoyé quelqu’un auprès de Yaya ibn Mouamir. Yaya se rendit auprès de Hajjaj, celui-ci dit : «j’ai entendu dire que pense qu’Hassan (as) et Hossein (as) sont les enfants du prophète (ç) et que tu tiens ces propos du coran. Or j’ai déjà lu le coran du début jusqu’à la fin sans y trouver des affirmations pareilles» Yaya répondit : «ne lis tu pas la Sourate An’am dans laquelle il est écris : «nous avons donné Is’haq et Yakoub à Ibrahim, nous les avons tous guidé. Nous avons guidé Nouh (as) bien auparavant et également de sa descendance Daoud (as), Souleymane (as), Ayoub (as), Youssouf (as), Moussa (as) et Aroune (as). C’est ainsi que nous récompensons les bienfaiteurs. Il en est de même pour Zakaria (as), Yaya (as), Issa (as) et Iliass (as) qui étaient tous des pieux» et dans ce cas Issa n’est t-il pas présenté comme faisant partie de la descendance d’Ibrahim (as) ? » Hajjaj répondit : « oui tu as raison, j’ai lu ce verset »
3 – Abou Jaroud dit : «il est rapporté de  l’imam Baqir (as) : «Ô Abba Jaroud, que vous dises t-il au sujet de Hassan (as) et Hossein (as) ? Je répondis : « Hassan (as) et Hossein (as) ne sont pas les enfants du prophète (ç) » L’imam dit alors : «quel argument parviens-tu à les apporter ? Je dis : « nous nous appuyons sur le verset : « et de sa descendance, Dadou et Souleymane » l’imam dit alors : « et que dises t-il en guise de réponse : «je répondis : «ils disent le fils de la fille est appelé enfant. Mais cet enfant n’est pas considéré comme descendant du père » L’imam dit : «que leurs dites vous ? » Je répondis : «nous prenons le verset : «Appelons nos fils ou vos fils »[4] car ce jour, le prophète (ç) avait amené Hassan (as) et Hossein (as) et les avait mis au rang de ses propres fils . L’imam demanda : « que disent t-ils ? » Je répondis : «ils disent : « dans la langue arabe et parmi les arabes, quelqu’un d’autre peut désigner l’enfant d’une autre personne par «mon garçon » (le garçon est le tien, mais quelqu’un l’appelle d’autre « mon garçon ») : « le fils de tel n’a pas apporté quelque chose »)[5] l’imam dit : « ô Abba Jaroud ! Je t’apporte un verset du livre de Dieu. En effet Dieu dit : «vos mères et vos filles vous sont interdites »[6]. Demande leurs si le prophète peut prendre en mariage les enfants d’Hassan (as) et Hossein (as) ? Ils donnent une réponse affirmative à cette question, c’est qu’ils ont menti ? Et si la réponse qu’ils donneront est négative en disant qu’il ne peut pas prendre les enfants de Hassan (as) et Hossein (as), dans ce cas, cela montre qu’Hassa et Hossein (as) sont les enfants du prophète (ç) »[7]
Tous les enfants de la femme qui fait partie de la descendance du prophète (ç) sont les enfants du prophète même si son mari n’est pas Sayyed. Cependant, les dispositions et le décret juridique qui s’applique sur les Sayyed ne concerne que ceux qui ont reçu ce titre à travers leurs pères. L’imam Khomeiny avait la réponse suivante à ce sujet : «bien que ceux qui se rattachent au prophète (ç) par la mère sont considérés comme ses enfants. Mais, les droits qui s’appliquent sur les Sayyed dans la législation islamique concerne ceux qui le sont à travers leurs pères »[8]
Il convient aussi de rappeler que de la même manière que l’imam Hassan (as) et l’imam Hossein (as) sont rattachés au prophète (ç) par leur mère, ils le sont également des descendants de Hachim à travers leur père c’est-à-dire Ali (as).
 

[1] - Misbah ul Houda Fi Shar ul Ourwat ul Ouska, vol 11, page 178.
[2] - Sourate An’am: 84 et 85.
[3] - Tafsir Safi, l’édition en deux volumes, vol 1, page 530; Jawa’ir, vol 16, page 95.
[4] - Tafsir Mizane, version arabe, vol 7, page 261.
[5] - Sourate Aali Imrane: 61.
[6] - Sourate Nisaa : 23
[7]  - Jawa’ir ul Kalam, vol 16, page 93, Kitab ul Khoms, imprimé en Iran.
[8] - Tawzih ul Masa’il (Al Mahasha Lil Imam Khomeiny), vol 2, page 89, question 109.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire