visiter
6136
Date de mise à jour: 2011/04/20
Condensé de la question
L’imam Ali a-t-il donné allégeance à Abou-Oumar et Ousmane ?
Question
Sachant que Dieu l’ayant désigné comme Khalif pour Ali a donné l’allégeance à Abou –Oumar et Ousmane ? Si on dit qu’il n’avait pas le pouvoir et les moyens, il faut donc dire que celui qui n’a pas la force ne mérite pas être imam .Seul celui qui peut porter la responsabilité de l’imamat peut devenir imam. Si par contre on admet qu’Ali avait le pouvoir et qu’Ali avait le pouvoir et qu’il ne s’en est pas seulement servi, on parlera de trahison et un traître ne peut pas être imam.Car on ne peut pas avoir confiance en lui dans l’administration de la santé .Or l’imam Ali n’est pas un traître… Dieu ne plaise qu’il soit traître. Si vous avez une réponse pertinente présentez-là ?
Résumé de la réponse

Premièrement l’imam Ali, certains de ses compagnons et ceux du prophète n’avait pas donné allégeance à Aboubak au début. Et ce n’est que pour protéger l’islam et les intérêts de l’état islam qu’ils avaient donné l’allégeance plus tard.

Deuxièmement : ce n,’est avec l’épée et la bravoure qu’on resoud tous les problèmes. La force n’est efficace face à tous les problèmes. Un homme sage sait les moyens adéquates pour résoudre les problèmes.

Troisièmement : Si l’imam Ali a accepté donné l’allégeance à certains pour protéger la religion de Dieu efforts du prophète, cela ne signifie pas qu’il avait peur de leur pouvoir ou qu’il était incompétent qu’eux pour être imam.

Quatrièmement : L’histoire et les discours de l’imam Ali montrent qu’il a plusieurs fois protesté contre la situation des temps du Khalif .cependant il a fourni tous ses efforts dans la voie de la protection et le renfort de l’état islamique face aux ennemis.

Réponse détaillée

Lorsqu’on consulte l’histoire des premiers temps de l’islam on comprend d’abord que le prophète n’avait pas encore été enterre que l’événement de Saqifa eut et certains donnèrent l’allégeance à quelqu’un d’autre qu’Ali alors que ce dernier était occupé par l’organisation des cérémonies funèbres du prophète.[1] Un groupe de grands compagnons tels que Abbas ibn Abdou Moutalib, Fadhl ibn Abbas, Zobeir ibn Awam, Khaled ibn sa’d, Miqdad ibn Amr, Salman Farsi, Abou Zarghafari, Ammar yasir, Albara et Obey ibn ka’b ne lui avait pas donné l’allégeance prenant parti pour l’imam Ali.[2]Selon les rapports mentionnés dans Mousnad Ahmad (1,55) et Tabari (2,466) ce groupe se réunit au domicile de Fatima et refusa de donner l’allégeance .[3]Il est écrit dans les source historiques qu’Ali avait tenu ces propos à ceux qui s’étaient réunit devant son domicile pour lui demander de donner allégeance à Abou : «  Revenez demain matin après avoir coupé vos cheveux. Seul trois personnes revinrent le jour suivant »[4] Il est aussi mentionné dans l’histoire qu’Ali n’avait pas donné l’allégeance aussi longtemps que la fille du prophète vivait encore .Mais lorsqu’il vit après que les gens manifestaient trop leur mécontentement, il fut contraint de nouer une relation pacifique avec Abou[5] donc l’imam Ali, ses compagnons et certains compagnons du prophète sont restés sans allégeance à Abou un bon bout de temps après la mort du prophète. Et ils ne lui avaient donné allégeance que protéger l’islam et les intérêts de la communauté. Belarzi déclare sur les raisons de l’allégeance d’Ali. « Apres la mort du prophète un quelqu’un tribus arabes avaient apostasie. Ousmane vint voir l’imam Ali et dit : si tu ne donne pas allégeance personne n’ira combattre ces ennemis .Il repetait constamment cela à l’imam Ali jusqu’à ce qu’il accepta de donner allégeance à Aboubak » [6] .Cependant l’imam Ali a dénoncé cette situation depuis le Khalifat d’Abou jusqu’au Khalif après lui .L’imam Ali dit à ce propos : « Je jure par Dieu ,sachez qu’Abou a revêtis le manteau du Khalif alors qu’il sait que ma place dans l’état islamique est semblable à celle du pivot d’un moulin autour duquel tournent les pierres . J’ai donc lâché le manteau du Khalifa et me suis mis à l’écart tout en me demandant s’il fallait se soulever seul pour réclamer mon droit ou prendre mon calme en patience dans un tel climat étouffant ?...J’ai vu qu’il était plus sage de patienter. Mais j’avais l’impression d’avoir une poutre à l oeil et l’os dans la gorge » [7] Quant à savoir pourquoi avec toute sa bravoure l’imam Ali ne s’est pas soulevé, il faut repondre que tous les problèmes ne se résolvent pas avec l’épée et la guerre .la force ne s’applique pas à toute les situations .Un homme intelligent sait toujours trouver des moyens appropriés pour résoudre les problèmes .être fort et courageux au front ne signifie pas qu’on doit toujours s’appuyer sur la force pour régler les questions sans *issu .

De la même manière qu’Aaron, le représentant de Moise avec son éloquence n’avait fait qu’exposer la vérité et avertir le peuple d’israel lorsqu’il se tourna vers le culte du veau. Le Coran rapporte ainsi la réponse D’Aaron à Moise qui lui reprochait sévèrement de n’avoir rien fait de concret pour empêcher le peuple d’israel d’adorer le veau :  Aaron dit « Fils de ma mère (o mon frère )ne me saisie ni par la barbe ni par la tête .En réalité ,je craint que tu me dises : tu as divisé les enfants de Jacob ,tu n’as pas observé ma parole »[8] .Il écrit au sujet de la mesure prise par les compagnons de la caverne pour éviter l’oppression du peuple pervers : « (Et nous leurs dîmes ) : quand vous –vous écartez d’eux (les idolâtres )et de ce qu’ils adorent en dehors de Dieu ,réfugiez vous dans la caverne .Votre seigneur répondra sur vous sa miséricorde et vous apportera la sérénité pour votre . »[9]

Le coran révèle qu’Ibrahim s’était écarté de ceux qui adoraient les idoles : « lorsque Ibrahim s’écarta de ceux et celle qui adoraient les idoles … »[10] est-il juste de considérer leur démarcation comme un signe de peur et trahison ? Or c’ est la seule solution pour de pareilles situations .Si pour préserver la valeur telle que l’intégrité de la religion de Dieu et les efforts convertis par prophète l’imam Ali a donné l’allégeance à un grand ,cela ne signifie pas qu’il avait peur pour sa vie (à cause de leur force) ou qu’il est moins compétent qu’eux pour entre imam et guide de la communauté .Pourtant il allait la montrer sa capacité de gestion si on lui cédait la place.

L’imam explique que c’est parce qu’il était seul qu’il ne s’était pas soulevé : « après la mort du prophète et le manque de loyauté de ses compagnons ,je regardais autour de moi et ne vis que ma famille .Je ne voulais pas qu’on tue les miens .J’ai malgré moi fermé les yeux plein de poutre et de poussière et la gorge obstrue par l’os brisé .Je bu la coupe amère des événements ,je fermais les yeux et supportais de boire une autre coupe plus amère que la chloroquine[11]

L’imam explique ainsi dans un autre passage les raisons pour lesquelles il ne s’était pas soulevé : « …je suis aujourd’hui dans une position où si je parle ils diront que je suis avide de pouvoir .Et si je me tais ils diront que j’ai peur »[12]

En résumé , si Ali a donné allégeance ce n’est pas à cause de la peur (les amis et mes ennemis ont confessé son courage inouï),mais plutôt parce qu’il manquait des gens pour l’aider à rétablir la  vérité et il était particulièrement soucieux de l’unité et intérêts de l’islam .Ce que ferait tout bon guide .Même le prophète fut contraint de s’éloigner de son peuple et d’émigrer à Médine parce qu’il avait peu de compagnon et aussi le peu d’islam .Il entreprit plus tard la conquête de la Mecque avec plus de compagnons .Il fut également contraint à un moment de signer une trêve avec les mécréants ?Et comme il n’a pas la capacité de les affronter ,il ne mérite donc pas être prophète !!!

Dieu qu’il était conscient d’être le successeur du prophète , l’imam trouva approprié de supporter dans l’intérêt des musulmans et la communauté .Il savait exactement où et quand il fallait prendre l’épée pour la cause de Dieu .La plus grande marque de bravoure après la mort du prophète consistait à épouser l’endurance face aux évènements .Ils savaient que l’imam ne pouvait prendre l’épée que si les fondements de l’islam étaient menacés .L’imam a donc préféré sacrifier un intérêt moins important au profit des bases de l’islam.



[1] -kanzul Ummal ,vol 5,P652

[2] -Tarikh Kholafa ,Souyouti.P62 ,edition Darul fikr,Liban,Tarikh Yacoubi, vol 2,Page 443,edition istiqama le Caire ;Mousnad Ahmed ,vol3,P156,edition Daru Sadir.

[3] -id

[4] -Ma’alem madrasateini, Allamah Askari, vol 1, P162.

[5] -Tarikh Tabari, vol2, P448

[6] -Insabul ashraf, vol1, P587

[7] -Nahjul Balagha, discours 3, P45

[8] -Sourate Taha : 94

[9] -sourate Maryam : 49

[10] -Sourate Kahf : 16

[11] -Nahjul Balagha, discours 26, P73

[12] -id,discours 5p 51

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire