Recherche avancée
visiter
3369
Date de mise à jour: 2012/05/15
Condensé de la question
Il y a peu de temps, une fille et moi, nous nous mis d’accord de nous marier dans le cadre d’un contrat de mariage provisoire. Elle m’a mandaté de lire, en son absence, la Sigha (Formule prononcée entre des deux parties). Mais, elle avait une fausse imagination au sujet du montant de la lot, mais aucun de nous ne le savait. Après avoir récité la formulé de mariage et après quelques relations sexuelles, il est arrivé un problème et elle a réclamé sa lot. Il s’est avéré, ensuite, que nous avions dans notre mémoire une conception différente du montant de la lot. Or, la question est la suivante : Est-ce que ce contrat de mariage est valide ? Est-ce que nous avons commis la fornication ? Est-ce que le montant de la dot, récité au moment du prononcé de la formule de mariage doit être payé ?
Question
Il y a peu de temps, une fille et moi, nous nous mis d’accord de nous marier dans le cadre d’un contrat de mariage provisoire. Elle m’a mandaté de lire, en son absence, la Sigha (Formule prononcée entre des deux parties). Mais, elle avait une fausse imagination au sujet du montant de la lot, mais aucun de nous ne le savait. Après avoir récité la formulé de mariage et après quelques relations sexuelles, il est arrivé un problème et elle a réclamé sa lot. Il s’est avéré, ensuite, que nous avions dans notre mémoire une conception différente du montant de la lot. Or, la question est la suivante : Est-ce que ce contrat de mariage est valide ? Est-ce que nous avons commis la fornication ? Est-ce que le montant de la dot, récité au moment du prononcé de la formule de mariage doit être payé ?
Résumé de la réponse

Bureau de l’honorable Ayatollah ol-Ozma Khamenei (que Dieu étende son ombre) :

Si l’homme avait la plénitude de désigner le montant de la dot, le mariage est valide dans la mesure où les conditions du mariage sont respectées. A titre d’exemple,  si la fille est vierge, son mariage nécessite, par précaution obligatoire, l’autorisation  de son tutelle (Père ou ancêtre paternel) et le même montant sera calculé pour la lot.

Bureau de l’honorable Ayatollah ol-Ozma Sistani (que Dieu étende son ombre) :

Le contrat de mariage est valide et s’agissant du montant de la lot, les deux parties doivent  saisir le juge religieux, faute d’un compromis.

Bureau de l’honorable Ayatollah ol-Ozma Safi Golpayegani (que Dieu étende son ombre) :

Si l’homme a été mandaté pour déterminer le montant de la lot, le contrat du mariage est valide et le même montant  sera calculé, sinon, si la femme  donne l’autorisation, le mariage est valide, faute de quoi, le mariage sera nul et non avenu. Les relations sexuelles, établies, ne relèvent pas de la fornication, N’oublions pas que le mariage d’une fille vierge nécessite,  par précaution obligatoire, l’autorisation parentale, celle de son père ou de son ancêtre paternel.

Bureau de l’honorable Ayatollah ol-Ozma Makarem Shirazi (que Dieu étende son ombre) :

Ledit contrat de mariage est invalide et vous devez lui payer le lot du même montant qu’il a été décidé dans le contrat de mariage.

Réponse de l’honorable Ayatollah Mahdi Hadawi Tehrani( que Dieu lui accorde sa bénédiction et sa grâce) :

  1. Si les deux parties ne se sont pas mises d’accord sur les conditions du contrat du mariage, ce mariage est nul et non avenu, car les effets religieux ne s’y appliquent pas. Mais, s’il y a eu, après la conclusion du contrat, un accord sur les dispositions et le contenu de ce contrat, le mariage est valide et il n’est pas nécessaire de le renouveler.
  2. Si les relations sexuelles sont établies avec cette idée que le mariage est valide, elles ne relèvent pas de fornication.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire