Recherche avancée
visiter
6696
Date de mise à jour: 2011/07/23
Condensé de la question
pourquoi les chiites manifestent-ils plus d’intérêt et d’amour pour les imams que pour le prophète ?
Question
pourquoi les chiites se souviennent plus de l’imam Ali, l’imam Hossein que le prophète ? Lorsqu’on jette un coup d’œil sur les invocations de Ziarat chiite on se rend compte que le prophète a moins de Ziarat que les imams. Quand on observe également les actes surérogatoires de la nuit du Mi’râj on constate qu’il y a plus d’invocation de l’imam Ali que celles du prophète, or cet évènement concerne le messager de Dieu ?
Résumé de la réponse

les chiites n’accordent pas plus d’intérêt aux imams. Mais les chiites s’attachent particulièrement au messager de dieu et à tout ce qui touche sa vie. L’amour des chiites pour les imams n’est rien d’autre qu’une réponse adhérant aux recommandations du prophète qui demande de leur obéir. Cela ressort des versets exhortant au respect et à l’obéissance tels que le verset des (Zi Korbâ), le hadith Thaqalein et autres... 

En effet, le respect envers les imams participe à la protection de la religion et du message. Et quand on parcourt bien les livres des invocations on réalise qu’ils sont pleins d’invocations et de » prière adressées uniquement au prophète. Chaque invocation est parsemée de passages dans lesquels hommage est rendu au prophète. Si vous prenez le carnet Mafatih Jinan relatif aux invocations et prières, vous verrez qu’il contient des chapitres sur les rites et les attitudes propres au Ziarat, prières et pratique particulièrement réservées au prophète à Médine, sans compter les quatre prières de recueillement spirituel inspirées à cet effet. D’autres livres comme Mazâr Kabir, Kamil Ziarat…peuvent être cités.

Réponse détaillée

 la question de l’intérêt des chiites pour le prophète est un sujet qui revient trop souvent. Certains avancent que les chiites accordent plus d’intérêt aux imams qu’au prophète. Avant de lever tout équivoque sur( la question et présenter les choses telles qu’elles sont, nous devons passer par une introduction sommaire :

1- il est établi que le chiisme est synonyme de compréhension de la religion conformément aux enseignements du prophète et des imams, ainsi que la conviction selon laquelle la continuité de la religion après que la conviction le prophète s’enchaîne avec l’imamat et la succession de l’imam Ali et de ses fils désignés. Cette conviction des chiites repose en réalité sur les recommandations formelle du prophète conformément au corna et la sunna.[1]Évidemment les chiites ont tout donné et restent intransigeants dans la volonté d’établir la vérité face aux doutes et à la division semées par les ennemis du chiisme ; il est donc tout à fait normal que nous orientons le sujet vers la démonstration de la vérité pour permettre aux gens d’obéir et de suivre les vrais guides ordonnés par le prophète. Certes ce sujet ne semble pas aussi aisé et facile quand on regarde les livres d’histoire et de hadiths. Surtout lorsque la plus part de ces ouvrages ont été rédigés pour asseoir la volonté des Omeyades et des abbassides. Les livres d’histoires révèlent également que les leaders et les fondateurs des tendances et des courants idéologiques ont suivi cette même direction. Raison pour laquelle il est important de s’intéresser à l’histoire des imams. C’est peut-être dans cette optique que l’imam Sajjad (as) s’emploie dans une assise de Yazid à présenter les qualités et les mérites de son grand-père le prince des croyants : « je suis le fils d’Ali Morthada, je suis le fils de celui qui affronté les braves guerriers jusqu’à les soumettre. Je suis le fils du plus pieux des croyants, le successeur du prophète, le plus patient des endurants ».[2] Un discours qui intervient au moment où les gens ignoraient presque les qualités et la personnalité de l’imam Ali (as), contrairement au prophète.

2- l’intérêt des chiites pour les imams ; plus particulièrement l’imam Ali n’est rien d’autre qu’une marque d’affection pour le prophète. Car l’imam Ali et le prophète forment une entité. Nous en voulons pour preuve le verset de Mobahala « A ceux qui Te contredisent à son propos, maintenant que Tu en es bien informé, Tu n'as qu'à dire: ‹Venez, appelons nos fils et les vôtres, nos femmes et les vôtres, nos propres personnes et les vôtres, puis proférons exécration réciproque en appelant la malédiction d'Allah sur les menteurs. »[3]

Nous disposons aussi de pleins de textes comme le « hadith manzila », le hadith Mou’âkha, le hadith Tâ’ir Mashwa…[4]qui montre la solidarité des liens entre le prophète et l’imam Ali (as). Oui l’imam Ali est le symbole de la continuité de la religion du prophète.

3- les chiites ont la conviction que la meilleure des créatures n’est rien d’autre que le prophète. Il n’y aura plus personne comme lui après. Le prophète est un critère d’évaluation et d’épreuve pour les gens. Toute personne qui lui est proche (du point de vue spirituel) jouit d’un certain estime et statut, par contre celui qui est loin de sa voie et sa ligne ne représente rien pour les chiites, même s’il est Qoraychite. La sourate Masad révélée pour blâmer Lahab en est un illustre exemple, or il est l’oncle paternel du prophète. C’est pour cela que l’imam Ali dit : «  vous connaissez bien ma position rapprochée auprès du prophète aussi bien sur le plan familial que spirituel. Le prophète m’installait dans sa chambre alors que je n’étais qu’un enfant. Il me prenait dans ses bras et je dormais dans son lit. Il collait son corps au mien et me faisait sentir son odeur personnel ; il mettait parfois la nourriture morceau par morceau dans ma bouche. Il n’a jamais observé de mensonge ni d’erreur dans mes propos et mes actes. Dieu a dépêché le plus grand des anges pour éduquer le prophète (Gabriel) depuis qu’il a été adopté pour l’allaitement. Il le guida nuits et jours vers les voies de la grandeur, la vertu et la perfection morale. Et j’étais toujours en sa compagnie on dirait une mère et son bébé. Le prophète me faisait chaque jour découvrir des qualités morales et m’initiait quotidiennement à cela »[5]

4- Le prophète a des caractéristiques qu’on ne trouve chez personne d’autre comme le statut de sceau des prophètes », son message est le couronnement du message de Dieu. Nul ne prétendra avoir reçu la révélation après lui si ce n’est un menteur. Un prophète dont la mission est le parachèvement de tous les messages célestes (tous les messages divins sont réunis en lui) doit être l’expression de toutes les perfections et le model pour l’humanité par conséquent il est pur et dénué de toute souillure depuis la naissance jusqu’à la mort et selon ce qui ressort de plusieurs hadiths il est le plus honoré auprès de Dieu et infaillible dans tous les aspects de sa vie. L’imam Ali (as) dit à ce propos : «vous connaissez bien ma position rapprochée auprès du prophète aussi bien sur le plan familial que spirituel. Le prophète m’installait dans sa chambre alors que je n’étais qu’un enfant. Il me prenait dans ses bras et je dormais dans son lit. Il collait son corps au mien et me faisait sentir son odeur personnel ; il mettait parfois la nourriture morceau par morceau dans ma bouche. Il n’a jamais observé de mensonge ni d’erreur dans mes propos et mes actes. Dieu a dépêché le plus grand des anges pour éduquer le prophète (Gabriel) depuis qu’il a été adopté pour l’allaitement. Il le guida nuits et jours vers les voies de la grandeur, la vertu et la perfection morale. Et j’étais toujours en sa compagnie on dirait une mère et son bébé. Le prophète me faisait chaque jour découvrir des qualités morales et m’initiait quotidiennement à cela »[6],[7],[8]

Nous passons à présent au problème après cette brève introduction. Les chiites accordent beaucoup d’importance au prophète et ses enseignements aussi bien dans le domaine de la loi islamique, l’interprétation du coran, la morale que la politique. En effet Dieu dit : « il y a certes dans la vie du prophète un véritable model pour vous »[9], « Prenez ce que vous donne le’ prophète et détournez- vous de ce qu’il vous interdit »[10]

Toute personne honnête qui consultera les sources de références chiites verra que la tradition du prophète est la 2ème base religieuse des chiites.[11]Cela explique des points importants tel que :

1- cela traduit un respect et une vénération des chiites pour la personne du prophète car il est le lien entre Dieu et nous.[12]

2- les chiites se sont courageusement impliqué dans la protection de la tradition du prophète aussi bien par écrit qu’oralement. Nos savants ont fourni beaucoup d’efforts dans ce sens (rédaction des encyclopédies de hadiths) depuis le 1er siècle jusqu’à nos jours. Les encyclopédies de hadiths tels que : « les quatre classiques de hadiths », Behar ul anouar, Wasa’il shia, Mostadrak Wasa’il sont des exemples palpables.

3- Vous ne trouvez aucune partie de la vie du prophète sur laquelle les chiites ne se sont pas penchés. Pleins de livres et d’ouvrages ont été produits dans ce sens.[13]Ces quelques lignes ne sauront contenir l’ensemble des œuvres que les savants chiites ont produits et effort pour la culture islamique et la société musulmane. Leurs efforts pour la protection et la promotion de la tradition du prophète a toujours été et reste remarquable. Et malgré tous ces efforts, les chiites estiment toujours que cela ne représente rien par rapport à la grandeur de la personne du messager de Dieu. Une personnalité que le monde ne saurait décrire même s’il se regroupe.

4- A propos de ce qui est mentionné dans la question au sujet des invocations et Ziarat, il faut dire que les chiites n’attachent pas plus d’intérêt dans les invocations et les prières :

- On ne trouvera pas d’invocation dans laquelle une partie n’est pas réservée au prophète, excepté un nombre très réduit.

- Dans les 1ères invocations du livre Mafatih jinan nous voyons qu’il est recommandé à celui qui veut lire les invocations de dire d’abord 7fois « Yâ rabbi Mohamad wa Aali Mohamad » (je t’implore ô seigneur de Mohamad et de la descendance de Mohamad). Nous observons cette recommandation

- Il est écrit au sujet des pratiques à faire après la prière du matin :

« dire 100 fois Salla lahou alâ Mohamad wa aali Mohamad » (prie sur Mohamad et la famille de Mohamad). Il est aussi mentionné dans la même invocation : « seigneur ! Je formule ce vœu et cette demande auprès de toi au nom de Mohamad et la famille de Mohamad ».

- Nous lisons dans l’invocation du samedi : « Adresse donc tes prières sur Mohamad la meilleure des créatures qui appelle les gens vers toi »

- Dans l’invocation du mardi nous avons également : « seigneur ! prie sur Mohamad le sceau des prophètes »

- l’invocation du mercredi renferme aussi cette expression : « prie sur le sceau des prophètes et sur sa famille puirfiée ! Fait en sorte que je bénéficie de l’intercession de Mohamad, et ne me prive pas de sa compagnie.

- dans l’invocation du vendredi il est mentionné : «  que les prières de Dieu vont sur Mohamad et sa famille ! Seigneur fais de moi le suiveur et chiite de Mohamad et ressuscite moi près de lui ».

- dans les actes pratique du vendredi nous avons ceci : « Au nom de Dieu le tout miséricordieux, le très miséricordieux : Prière sur Mohamad le maître des envoyés et le sceau des prophètes, la preuve de Dieu sur le monde.. ; saint et purifié de toute souillure, dénué de toute imperfection ; l’espoir des guides et de ceux qui compte sur l’intercession… »

- On note également dans une ziarat dédiée au prophète : «  j’atteste qu’il n’y a point de divinité à part Allah, j’atteste que tu es l’envoyé de Dieu … »[14]

En plus de ces quelques exemples que nous avons abrégés pour ne pas être long, nous constatons dans le carnet de prière Mafatih des invocations avec des titres comme :

1- Ziarat du prophète à Médine

2- pratique à faire près de sa tombe

3- Ziarat du prophète à distance

4- Ziarat du prophète et des imams à distance le vendredi

6- les mérites de la Salawat et du salut sur le prophète

7- les rites recommandés au visiteur de Médine à observer.[15]

L’auteur du livre kamil Ziarat commence son livre avec l’énumération des m »rites et des récompenses de la ziarat sur le messager de Dieu. Le même auteur a enregistré dans son livre 4 invocations pour le prophète.[16]

Tels étaient des exemples destinés à montrer l’importance que les chiites accorde au prophète, ainsi que les mérites et ses qualités plus élèves que ceux des imams. Un bon chercheur verra dans les ouvrages que les imams. Si on regarde bien encore, on verra que le nombre des informations et autres grands compagnons comme Hamza, Ja’far Tayâr, Salman Farisi représente un petit plateau de la balance par rapport à l’autre

Le dernier point de vue qui mérite être évoqué est pourquoi il y a plus d’invocation sur l’imam Ali que sur le prophète la nuit Miraj du prophète, or cet évènement concerne le prophète ? La réponse se précise avec ce qu’on a expliqué. Les chiites ont préservé cette coutume de s’appuyer sur la commération des évènements islamiques pour adresser les meilleurs hommages et ziarat aux imams, en particulier l’imam Ali (as). C’est pour cette raison que les imams occasion ; rappelons surtout que ceci ne concerne pas seulement l’évènement suscité. Il y a une ziarat pour l’imam Ali le jour de la commération de la descente de la révélation.[17]

 



[1]- Nous ne cherchons pas à commenter ici ces versets et hadith, vous devez donc vous référer au livre al Ghadir d’Allamah Amini  

[2]- Behar ul Anouar de Majelisi, vol 45, page 138, Lawa’ij ashjâne de seyyed Mohsen, page 243

[3]- sourate Ali Imran: 64, en consultant les ouvrages de commentaire du coran, vous verrez que tout le monde est unanime que “Anfousanâ » ici fait allusion à l’imam Ali.

[4]- lire le livre al Ghadir d’Allamah Amini.

[5]-Nahjul Balagha, discour 192

[6]- id

[7]- Ilâ hiya de ja’far Sobhani, vol 2, la prophétie et les livres qui ont été rédigés à ce sujet.  

[8]- les chiites croient que le prophète est un infaillible aussi bien quand il transmet la révélation que dans d’autre circonstance, contrairement aux sunnites qui disent que le prophète n’est infaillible que lorsqu’il transmet le message.

[9]- sourate Ahzâb : 21

[10]- sourate Hashr : 7

[11]- Cours sur les principes fondamentaux, Ayatollah Hadari Tehrani

[12]- Ousoul fiqh Moqarine, sayyed Mohamad Taqi Hakim, chapitre Houjjat et sunnat

[13]- Azirâ’a, Sheikh Agha Bozorgh Tehrani

[14]- Mafatih janân, page 314, 315, 326, 335, 336

[15] - id

[16]- Mazar, mashati, page 55-76

[17]- Mafatih jinan, page 380

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire