visiter
6911
Date de mise à jour: 2012/04/17
Condensé de la question
qu’est-ce que signifie la prosternation de laquelle fait la mention ce verset du noble coran « Et les étoiles et les arbres se prosternent » ?
Question
le genre humain pose le front sur la terre pour se prosterner, mais qu’est-ce que signifie la prosternation des étoiles et des arbres de laquelle fait la mention ce verset « Et les étoiles et les arbres se prosternent » ?
Résumé de la réponse

Le terme «  Najm » signifie l’étoile et parfois, il désigne les arbres et les plantes sans tiges. Ce verset (le verset 6 de la sainte sourate 55), désigne par symétrie du terme «  Sajar »,  le  deuxième sens du terme «  Najam », c'est-à-dire, l’arbre sans tige. Au fond, ce terme signifie « Tolu » (le lever). Les plantes sans tige sont appelées «  Najm », parce qu’elles poussent de la terre et si l’étoile est appelée «  Najam »,  c’est en raison de son lever. «  Shajar » désigne toutes les espèces de plantes à tiges, comme les céréales, les arbres fruitiers et…. Par conséquent, et compte de la juxtaposition des deux termes «  Najm » et «  Shajar », la plupart des exégètes estiment que la prosternation de «  Najm » et de « Shajar », signifie la modestie, la soumission de ces deux êtres face aux ordres de Dieu, ou pour mieux dire, c’est sous ordre de Dieu, qu’ils poussent de la terre, et se développent. Ceci dit, certains exégètes avancent le sens principal du terme «  Najm » qui signifie l’astre que l’on voit dans le ciel. Ils disent que «  Shajar » est le même arbre qui pousse de la terre et que nous connaissons. Ils estiment que ces deux termes sont énoncés ensemble, c’est, peut-être, une manière de nous décrire les choses les plus lointaines et les plus proches de nous dans  l’univers.

En conséquence,  le terme «  Najm » signifie l’astre ou la plante ou la végétation, la prosternation des plantes et des arbres n’est pas similaire à celle du genre humain (poser le front sur la terre), elle signifie la soumission et l’obéissance à Dieu le Très-haut. Tous les êtres Lui sont assujettis et font Son louange, chacun, selon sa propre manière.

Le terme «  Najm » signifie l’étoile et parfois, il désigne les arbres et les plantes sans tiges. Ce verset (le verset 6 de la sainte sourate 55), désigne par symétrie du terme «  Sajar »,  le  deuxième sens du terme «  Najam », c'est-à-dire, l’arbre sans tige. Au fond, ce terme signifie « Tolu » (le lever). Les plantes sans tige sont appelées «  Najm », parce qu’elles poussent de la terre et si l’étoile est appelée «  Najam »,  c’est en raison de son lever. «  Shajar » désigne toutes les espèces de plantes à tiges, comme les céréales, les arbres fruitiers et…. Par conséquent, et compte de la juxtaposition des deux termes «  Najm » et «  Shajar », la plupart des exégètes estiment que la prosternation de «  Najm » et de « Shajar », signifie la modestie, la soumission de ces deux êtres face aux ordres de Dieu, ou pour mieux dire, c’est sous ordre de Dieu, qu’ils poussent de la terre, et se développent. Ceci dit, certains exégètes avancent le sens principal du terme «  Najm » qui signifie l’astre que l’on voit dans le ciel. Ils disent que «  Shajar » est le même arbre qui pousse de la terre et que nous connaissons. Ils estiment que ces deux termes sont énoncés ensemble, c’est, peut-être, une manière de nous décrire les choses les plus lointaines et les plus proches de nous dans  l’univers.

En conséquence,  le terme «  Najm » signifie l’astre ou la plante ou la végétation, la prosternation des plantes et des arbres n’est pas similaire à celle du genre humain (poser le front sur la terre), elle signifie la soumission et l’obéissance à Dieu le Très-haut. Tous les êtres Lui sont assujettis et font Son louange, chacun, selon sa propre manière.

 

Réponse détaillée

Pour élucider le sens de ce verset et ce que signifie la prosternation de «  Najm » et de «  Shajar », nous examinons, tout d’abord, le sens de ces deux termes, puis nous nous attarderons sur l’exégèse de ce verset pour comprendre la signification de la protestation de «  Najm » et de «  Shajar » dans le noble coran.

S’agissant du terme «  Najm », dans son Mufradat, Raqib dit : Au fond, ce terme «  Najm »  signifie « Tolu » (le lever). Si  les plantes sans tige sont appelées «  Najm », c’est parce qu’elles poussent de la terre et si l’étoile est appelée «  Najam »,  c’est en raison de son lever. Donc, le terme «  Najm » désigne toutes les petites plantes rampantes comme celles de la courge, du concombre, du melon d’eau, etc. 1 [1]

« Shajar »  désigne toutes les plantes à tiges, 2[2] comme les céréales, les arbres et …. 3[3]

Par conséquent, même si le principal sens de Najm  est l’étoile, cependant la plupart des exégètes en faisant la mention de la juxtaposition des deux termes «  Najm » et «  Shajar »,  ont exprimé cet avis que Najm signifie, dans ce verset, la plante sans tige. Avec ce préambule, et eu égard à l’élucidation du sens de ces deux termes ( Najm et Shajar ), nous nous attarderons, maintenant, sur le point de vue des exégètes sur ce verset pour savoir ce que signifie la prosternation des étoiles et des arbres dans ce verset.
La plupart des exégètes du coran estiment que la prosternation des plantes et des arbres est la marque de la soumission inconditionnelle à Dieu, le Très-Haut. Cette obéissance se situe dans le cadre de la soumission aux lois gnostiques et la non dérogation ni désobéissance à ce que Dieu a tracé eux dans l’univers.

Citant l’avis des célèbres exégètes du noble coran sur le sens du terme «  Najm » , Allamah Tabatabaï dit : « C’est une bonne signification, ce qui approuve cet avis, c’est qu’il y a un mélange des termes Najm et Shajar, bien que la juxtaposition des termes «  Shams »( le soleil) et «  Qamar » ( la lune), dans le verset précédent, pourrait faire venir à l’esprit que le terme «  Najm » signifie, peut-être, l’étoile. Lorsque ce verset dit que les herbes et les plantes se prosternent devant Dieu, cette prosternation signifie la modestie et la soumission et l’obéissance de ces deux êtres aux ordres de Dieu, c'est-à-dire qu’ils poussent de la terre et se développent, sous ses ordres ». 4 [4]  Ceci dit, certains exégètes avancent le sens principal du terme «  Najm » qui signifie l’astre que l’on voit dans le ciel. Ils disent que «  Shajar » est le même arbre qui pousse de la terre et que nous connaissons. Ils estiment que ces deux termes sont énoncés ensemble, c’est, peut-être, une manière de nous décrire les choses les plus lointaines et les plus proches de nous dans  l’univers, car bien qu’ils nous paraissent sans âme ni esprit, mais ils ont un certain niveau de compréhension et de sentiment pour qu’ils soient invités à adorer Dieu. «    Les sept cieux et la terre et ceux qui s’y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n’existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c’est Lui qui est Indulgent et Pardonneur ». 5[5]  Etant donné le fait que la prosternation est la marque de la modestie et de la soumission totales, la prosternation des étoiles et des arbres sont la preuve de la manifestation des traditions divines quant à eux-mêmes ; d’autant plus que nous ne voyons aucune étoile dévier de son orbite ni aucun arbre porter un autre fruit que le sien. 6[6]

Conclusion : Le terme «  Najm » signifie l’astre ou la plante ou la végétation, la prosternation des plantes et des arbres n’est pas similaire à celle du genre humain (poser le front sur la terre), elle signifie la soumission et l’obéissance à Dieu le Très-haut. Tous les êtres Lui sont assujettis et célèbrent Sa louange, chacun, selon sa propre façon. 6 Donc, chacun des êtres vivants possède sa propre façon pour célébrer la louange de Dieu dont nous sommes incapables d’en comprendre les modalités 7[7] et ce en raison de : « Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier ». Pour plus d’information, vous pouvez vous référer aux exégèses du verset 6 de la sainte sourate 55 (Al-Rahman).

 


[1] Raqib Esfahani, Al- Mufradat Fi Qarib al-Qur’an, t.1, pp. 791-792.

[2] Idem, t.1, p. 446; le terme “ Shajar”.

[3] Tarihi, Fakhr al-Dinn, Majma’ al-Bahrayne, t.6, p. 173, le terme “ Shajar”.

[4] Tabatabaï, Seyyed Mohammad Hossein, Al-Mizan, t.19, p.96, Bureau des Publications Islamiques, Qom, 1417 de l’hégire lunaire.

[5] Le verset 44, la sainte sourate 17 ( le Voyage nocturne).

[6] Motarjeman, Tafsir-e Hedayat, t. 14, p. 291, La Fondation des recherches islamiques du mausolée de l’Imam Ridha( béni soit-il), première publication, 1998.

[7] Nous sommes audiants, clairvoyants, vigilants, nous sommes muets enver vous, les personnes étrangères. Mwlavi, Masnavi Ma’navi, trosième registre, p.387.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire