Recherche avancée
visiter
3532
Date de mise à jour: 2007/12/16
Condensé de la question
Je désire me marier avec une femme catholique, mais ma mère s’y oppose, que dois-je faire ?
Question
Assalamun Alaykum
Je suis un Musulman et j’essaye de suivre ma religion autant que je le peux. J’ai décidé de choisir ma partenaire de mariage sans le consentement de ma mère, car elle avait déjà refusé la dernière personne que je lui avais présentée. Je suis devenu ami avec une jeune fille catholique, et je lui ai parlé du mariage, de la religion et du point de vue de l’Islam, elle est décidé à ce convertir mais elle a peur de la réaction de ma mère. Ma mère, elle de son côté, ne l’accepte pas car elle a peur que sa famille ne se révolte contre cela. Je sais que dans l’Islam, la famille joue un rôle important, mais je ne peux me permettre de perdre cette fille, je pense réellement que nous sommes fait l’un pour l’autre. Pourriez-vous me donner un conseil pour m’aider ?
Résumé de la réponse

Cher frère,

Assalamu alaykum wa rahmatullah

Nous vous remercions de nous avoir contacté et nous prions pour votre prospérité et votre succès.

Vous êtes un exemple dans votre attention à préserver vos affaires religieuses et votre désir de vouloir résoudre vos problèmes familiaux à travers la guidée de l’Islam et chercher une solution dans une religion qui considère la famille comme une structure sociale importante. D’un autre côté, le désir qui vous porte à considérer l’opinion de vos parents, montre à quel point votre compréhension au sujet de l’importance de leur droit et de leur position peut être grande.

La Sainte Religion de l’Islam a accentué l’importance du mariage pour plusieurs raison, et le plus significatif d’entre eux est celui de préserver les valeurs de l’individu et de la société et de protéger contre toute forme de corruption et de perversion morale. Un aspect considérable de l’importance du mariage dans l’Islam est celui d’attirer l’attention sur l’importance de la famille et de renforcer la structure familiale. Si un jeune a atteint l’âge de la puberté ou de la maturité, il ou elle peut alors faire son choix dans son mariage et sa vie future et cela peut aussi être tracés à travers un enseignement islamique. Cependant, il existe des points qui nécessitent une petite attention :

1. La première chose que l’Islam accentue dans le cas du mariage c’est l’importance de la compatibilité (kuf) du mari et de l’épouse. Cela signifie que si un jeune homme et une jeune femme décident de se marier et de partager leur vie ensemble et loin des problèmes, ils doivent au moins partager la même religion ou au moins très semblable, avoir une culture, une morale et une croyance identique ou du moins pas trop différentes les uns des autres. La raison à cela est que dans le cas contraire, qu’à Dieu ne plaise !, il y aura des malentendus et des disputes et leur vie ne sera plus stable, et cela aura malheureusement aura des conséquences pour leurs enfants. C’est une chose que les jeunes doivent faire attention au moment de choisir leur partenaire pour le mariage. Ils doivent réfléchir avec rationalité et loin des émotions, en essayant d’évaluer tous les aspects et toutes les conséquences de leurs choix communs et la tournure que prendra alors leur vie.

2. Selon les écoles de pensée islamique, il n’est pas permis pour un musulman d’épouser une femme qui ne soit pas des ‘gens du livre’ (comme les chrétiens et les juifs). Concernant le mariage avec une femme des ‘gens du livre’, les savants sunnites l’autorisent, alors que les savants de l’école de Ahl ul bayt ont des points de vus différents. Certains considèrent qu’il est interdit de se marier avec une telle femme, que se soit sous un mariage temporaire (mut’ah) ou permanent. D’autres autorisent les deux mariages, alors que d’autre n’autorisent que le mariage temporaire et non permanent[1]. Cependant, tous les savants de notre époque autorisent le mariage temporaire avec une femme des ‘gens du livre’, mais certains interdisent le mariage permanent[2].

3. Avoir une relation intime avec une personne non-mahram,[3] de sexe opposé, avant d’avoir contracté un acte de mariage, est interdit dans l’Islam. Bien entendu, rencontrer une femme et essayer de la connaître dans le but de vouloir l’épouser, est autorisé, mais cela est interdit pour toute autre raison.

4. La permission parentale pour le musulman qui désire se marier avec une femme de son choix, n’est pas une condition du mariage, et ainsi l’absence de cette permission n’entraine pas l’annulation du mariage. La permission parentale est pour la musulmane, qui sans elle, ne peut se marier, et qui annule son mariage. Bien que la permission de votre mère ne soit pas une condition nécessaire pour l’acceptation de ce mariage, si le fait d’agir ainsi, entraine son mécontentement et sa tristesse, votre action devient interdite et cela bien que le mariage soit valide.

5. Comme vous êtes un musulman pratiquant et obéissant aux enseignements islamiques et aux lois, on pourrait vous suggerer qu’après avoir obtenu la permission de la famille de la fille, que vous fassiez un mariage temporaire. Pendant cette période vous pourriez essayer de gagner l’acceptation de votre famille et notamment de votre mère, et alors vous pourriez vous marier avec cette femme dans un mariage permanent.

Avec toutes nos prières pour votre succès et nos excuses pour le retard.

Merci

Wassalam



[1] Muhammad Jawad Mughniya, al-Fiqh ala al-Madhahib al-Khamsah, p. 47-49

[2] Tawdhih al-Masa`il Maraji’ vol. 2, p. 397, issue # 2397

[3] La notion de non-mahram sont les personnes que la religion nous autorise à épouser, d’où cette interdiction.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire