visiter
2399
Date de mise à jour: 2011/07/09
Condensé de la question
J’ai ajouté un montant à partir de mes poches au fond destiné à la construction de la maison de mon père lorsqu’il vivait encore. Après sa mort puis-je récupérer une somme d’argent de ce montant ?
Question
Mon père est décédé et nous a laissé une maison, moi, mon frère et mes six sœurs. Je suis le fils ainé et j’ai débloqué une somme précise pour ajouter deux pièces sur sa maison alors qu’il vivait encore. A présent qu’il est mors m’est-il islamiquement permis de recouvrir la somme que j’avais dépensé pour augmenter ces deux pièces dans la maison et procéder ensuite à la vente de la maison et partager l’argent ? Je précise que tous mes frères et sœur m’apprécient.
Résumé de la réponse

Cette question suscite plusieurs hypothèses sur lesquelles repose la réponse.

1 – Si ce que vous avez ajouté à l’édifice était considéré comme un don au père ou à l’un des parents comme les frères ou les sœurs, vous ne pouvez rien récupérer dans ce cas, car les dons accordés aux membres de la famille ne sont pas restituables.

L’imam Khomeiny déclare : « celui qui fait un don aux membres de la famille – père, mère, fils ou autres – n’a plus le droit de le reprendre si le don octroyé est reçu.[1]

2- Si vous avez fait un crédit à votre père pour cette maison, vous pouvez solliciter le recouvrement et le soustraire de l’héritage.

3 – Si le geste que vous avez fait ne comptait pas comme un don et que le vrai propriétaire qui n’est rien d’autre que votre père vous a permis de stocker le matériel de construction et de construire dans cet endroit (c’est-à-dire que votre père ne vous a pas fait don du terrain mais vous a juste autorisé d’en disposer) la question revient désormais aux héritiers qui doivent décider ou non de restituer ce montant. S’ils décident que l’édifice reste à sa place, le problème sera résolu. S’ils ne le permettent pas par contre, ils peuvent vous demander de détruire la construction et de dégager le matériel. Mais vous n’aurez pas à couvrir les frais s’il y a un préjudice sur l’édifice ou sur le terrain puisque c’est avec l’accord du père que vous avez occupé cet endroit. Si vous avez occupé le terrain sans l’autorisation de votre père, vous payerez les frais en cas de préjudice sur la construction ou le lieu occupé avec le matériel.

Etant donné que la question parait complexe, il nous semble meilleur de négocier avec vos frères et sœurs pour trouver un terrain d’entente et avoir l’accord de tout le monde. Consultez le guide religieux que vous suivez pour avoir plus de détails sur la question.



[1] Tahrir wasâ’il Imam Khomeiny, kitab ul heba, question 8

Réponse détaillée
Cette question n'a pas une réponse détaillée.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire