visiter
5830
Date de mise à jour: 2009/01/19
Condensé de la question
quel est l'objectif de la création ? Quelle en est son argumentation logique ? Si le but est l'évolution, pourquoi Dieu n'a-t-il pas créé l'Homme parfait ?
Question
quel est l'objectif de la création ? Quelle en est son argumentation logique ? Si le but est l'évolution, pourquoi Dieu n'a-t-il pas créé l'Homme parfait ?
Résumé de la réponse

Dieu est une existence infinie et il réunit en lui, toutes les perfections. La création est un flux, une émanation et Dieu est celui de qui tout émane. Sa perfection dans la création, exige qu'il crée tout ce qui mérite d'être créé. Par conséquent, Dieu crée parce que tout émane de lui. Autrement dit, le but et le pourquoi de la création retourne dans sa perfection. Etant donné que les qualités d'ipséité de Dieu, le Tout puissant, ne sont pas extérieure à l'essence divine, on est en droit de dire que l'objectif et le but de la création, c'est l'essence et l'ipséité de Dieu tout puissant. Dieu a créé l'Homme avec deux tendances intérieures: "le bien et le mal" et avec deux messagers extérieurs pour le bien (les Prophètes) et pour le mal (Satan), afin qu'il la capacité de se hisser au plus haut niveau de la perfection réservée aux créatures ou alors de tomber au plus bas des niveaux. Si en dépit de ses tendances bestiales et de ses tentations sataniques, l'Homme parcourt le chemin du juste, il sera supérieur aux anges, car ces derniers sont dépourvus de tendances bestiales et de tentations sataniques. Au contraire, si l'Homme choisit le faux et le vain, son rang sera inférieur aux animaux, aux bêtes; car les animaux sont privés des capacités spirituelles de l'Homme. Si, Dieu créait depuis le début, l'Homme avec toutes les qualités auxquelles il pourrait prétendre, elles ne revêtiraient pas pour lui un caractère facultatif et par ailleurs Dieu avait déjà créé avant l'Homme des êtres ayant toutes les qualités auxquelles ils aspiraient. Par conséquent, l'objectif de la création de l'Homme se réalisera lorsqu' il aura le mérite d'atteindre la perfection qui lui est réservée, avec sa propre faculté et volonté. Les mécréants et les pécheurs, qui eux n'atteindront pas ce niveau de perfection, même si le principal objectif de la création de l'Homme – qui est le vœu législatif divin- mais ils ne sont pas dans la contradiction avec l'objectif cosmogonique de la création de l'Homme. Car Dieu avait pour l'intention (sur la base de l'objectif cosmogonique et de la genèse) qu'ils puissent choisir le chemin du juste et du faux. Si Dieu avait rendu impossible le choix entre le mal et le bien, sa foi et son obéissance n'auraient pas été facultatives et volontaires.

Réponse détaillée

Pour éclaircir la réponse, il faut retenir l'attention sur les remarques suivantes:

A- L'objectif de Dieu, le Tout puissant, dans la création:

1- Dieu, dont la qualité d'Etre nécessaire exige, et dont son existence ne dépend de rien et de personne, n'a aucune limite ni aucune imperfection. Il possède toutes les perfections.

2- Il est celui de qui tout émane. Il est généreux et indulgent. Dieu affirme dans le noble Coran: " …Et rien ne peut s'interposer aux dons de ton Seigneur".[1] Pour donner et accorder, le Tout puissant n'a aucune limite. Or, s'il n'octroie pas, n'accorde pas c'est en raison des limites de celui à qui il doit accorder et non en raison des limites de celui qui accorde. Tout ce qui mérite d'être accordé, sera accordé.

3- Tout bien et toute perfection émanent de Lui et de son existence. Et tout mal et toute imperfection émanent de non-existence. A titre d'exemple, la science est le bien et la perfection. L'ignorance est le mal et l'imperfection. De même, la puissance face à l'impuissance et l'incapacité, est une perfection et un bien. Donc, il devient clair que l'existence est un bien et en face, tout mal et toute imperfection sont incréés.

4- Compte tenu de la 3ème remarque, on peut comprendre que la qualité d'émanateur et de générosité de Dieu se réalise avec le fait de créer et de faire exister. Par conséquent, pour être émanateur il faut créer. Autrement dit, si quelque chose mérite d'être créé et que Dieu ne le crée pas, cet incréé, compte tenu du fait que c'est un bien, sera considérée comme une interdiction du bien, ce qui est une avarice et Dieu n'est nullement avare, c'est chose impossible. Par conséquent, nous retiendrons de ce qui vient d'être dit que si l'on demande "quel était l'élément déclencheur pour que Dieu crée?", il faudra répondre: Parce que c'est de lui que tout émane et c'est cela qui est à l'origine de la création.

5- Les qualités de Dieu ne sont pas surnuméraires à sa nature et son essence. Les qualités de l'Homme et d'autres corps sont surnuméraires à eux-mêmes. Par exemple, une pomme a une essence, elle est rouge et sucrée. Sa couleur rouge et son caractère sucré sont extérieurs à l'essence de la pomme qui peut au lieu d'avoir ses qualités, être verte et acide tout en gardant son essence. Le débat sur l'union entre l'essence et les qualités divines est un débat dialectique rationnel très profond pour lequel vous pouvez vous référer au débat sur l'unicité qualificative dans le chapitre de la théologie dialectique rationnelle. Ce qui nous importe ici, c'est qu'être émanateur – qui est la finalité de la création— est l'essence même de Dieu et elle n'est pas extérieure à Dieu. Or, si l'on nous demande pourquoi Dieu a créé? Nous dirons: " Parce que c'est Dieu". Donc, la finalité en réalité est Dieu lui-même. C'est ce que, affirment les philosophes en disant que la cause finale (la finalité) et la cause efficiente chez Dieu tout puissant, sont unies.[2] Et peut-on retrouver cette définition dans certains versets du noble Coran[3] et également dans ce verset "…Et toutes les actions (de l'Homme) seront présentées à Lui".[4]

B- L'objectif de la création de l'Homme par Dieu

Ce qui vient d'être dit c'est l'objectif efficient dans l'origine même de la création. Mais, l'objectif efficient dans la création d'un être particulier tel l'Homme, demande une particularité qui est: la perfection particulière que Dieu a voulu créer en créant  l'Homme et à travers lui.

Explication: la qualité d'émanateur de Dieu exige qu'il crée toute perfection possible. Avant de créer l'Homme, il a créé d'autres êtres appelés "Anges" qui dès leur création possédaient toutes les perfections auxquelles, ils pouvaient prétendre. Donc, il ne pouvaient plus avoir une nouvelle qualité et d'évoluer dans leur rang. Dieu dit par la voix des anges que : " Personne de nous (les Anges) qui n'ait sa place assignée, oui nous sommes rangé en rangs. Oui nous célébrons la gloire de Dieu".[5]

Le vénéré Imam Ali (béni soit-il) a dit: " Puis Dieu dégagea les hauts cieux qu'il peupla d'anges de toutes catégories; les uns se prosternant sans s'agenouiller, d'autres s'agenouillant sans se dresser, d'autres en rangs impacts ou rendant hommage à Dieu sans se lasser. Ils ne sont pas assujettis, à la distraction des esprits, à la lassitude des corps ou à l'inadvertance de l'oubli.[6]

Dieu a dit: " Ils (les anges) ne prennent pas la parole avant Lui et agissent selon son ordre."[7] Dieu dit également : " …Ce feu est surveillé par des anges rudes et sévères, ne désobéissant pas à Dieu en ce qu'il leur ordonne et exécutant ce qui leur sera commandé.[8]

En raison de sa qualité d'émanateur, Dieu voulait outre les qualités que possédaient les anges, créer une qualité et une perfection supplémentaire à savoir la faculté et la volonté de l'Homme. C'est-à-dire créer une créature qui puisse obtenir toutes ces qualités avec sa propre volonté et son propre choix. C'est la raison pour laquelle, Dieu a créé l'Homme qui ne possède pas dès le début toutes ses qualités dont il mérite, mais qu'il est en mesure de les obtenir. Il est clair que la qualité et la perfection que l'Homme obtient avec sa propre volonté et son propre choix, sont supérieurs à celles octroyées aux anges. Le vénéré Imam Ali (béni soit-il) a dit: " Dieu, le Tout puissant a créé les anges à partir de la raison et il ne les a pas plongé dans la concupiscence et le caprice. Il a créé les animaux de la concupiscence et il ne leur a pas octroyé de raison. Mais il a créé l'Homme de la raison, de la concupiscence et du caprice. Or, celui place sa raison au dessus de sa concupiscence et son caprice, il sera supérieur aux anges et au contraire celui qui place sa concupiscence au dessus de sa raison, il sera inférieur aux animaux.[9]

Le poète Molawi Rûmi a composé un poème sur ce même thème:

"Il est relaté que le Créateur, le Très haut

Créa en trois genres les créatures du monde

Il dota un groupe de raison, du savoir et de générosité

C'est l'ange ne sachant rien d'autre que prosternation

Nulle cupidité ou caprice dans son essence

Il est lumière absolue, vivant de l'amour du Seigneur

Un autre groupe vide de science

Comme la bête, se grossissant d'herbe

Ne voyant que l'étable et l'herbe

Ignorant cruauté et honneur

Et le troisième groupe, c'est le fils d'Adam, l'Homme

Mi ange, mi bête

Sa moitié bestiale encline vers le bas

L'autre moitié montant vers le haut

Laquelle sera la dominante dans cette bataille?

De cette dualité laquelle gagnera la bataille?"

Par conséquent, l'objectif efficient et la finalité de la création de l'Homme viennent de la qualité émanatrice de Dieu qui exige qu'il crée cette perfection possible, une perfection qui la meilleure possible.

C- Pourquoi Dieu n'a pas créé l'Homme parfait?

Compte tenu de tout ce qui vient d'être dit, on peut comprendre que l'objectif de la création de l'Homme se réalisera lorsqu' il aura le mérite d'atteindre la perfection qui lui est réservée, avec sa propre faculté et volonté. Si, Dieu créait depuis le début, l'Homme avec toutes les qualités auxquelles il pourrait prétendre, elles ne revêtiraient pas pour lui un caractère facultatif. Il faut savoir que le moindre progrès dans l'évolution est pour l'Homme l'obtention d'une perfection et d'un attribut facultatif et pour la même quantité il a obtenu l'objectif principal de la création.

D- L'Homme mécréant et pécheur

Si l'Homme ne franchit pas la moindre étape du progrès et adopte une vie pleine de pêchés et de rébellions, il ne s'est pas éloigné de l'objectif de la création, car il a mis en pratique ses capacités. L'Homme est capable de tomber au plus bas des niveaux. Dieu l'a créé de sorte qu'il puisse choisir entre le haut ou le bas. Par conséquent un mécréant un pécheur n'avance pas dans le sens contraire des vœux divins concernant la création et l'existence. Bien entendu Dieu souhaite que l'homme atteigne les niveaux de perfection et il ne souhaite pas le voir dans la profondeur de l'ignorance. Autrement dit, dans la création de l'Homme Dieu le Tout puissant, cherche un vœu cosmogonique qui est celui de faire exister et également un vœu législatif. C'est ce vœu de faire exister qui veut que l'Homme puisse mettre en pratique ses capacités, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.  Le vœu législatif de Dieu c'est que l'Homme avance seulement vers la perfection et de mettre en pratique ces capacités. Ainsi on peut dire que l'Homme fidèle a obtenu à la fois l'objectif législatif et avance vers l'objectif cosmogonique. Mais le mécréant et le pécheur n'atteint pas l'objectif législatif mais il est sur la trajectoire de l'objectif cosmogonique.

Remarque: Compte tenu de l'importance du sujet et de l'existence des arguments relatés, ce débat pourrait se prolonger et se poursuivre.



[1] La sourate " Le voyage nocturne" 20.

[2] Cf: Al Mizan, Mohammad Hossein, vol.8, p.44; Les connaissance du Coran, vol.1, p.154.

[3] Les sourates: "La vache"210; "La famille d'Amram" 109; "Le butin"44; "Le pèlerinage"76; "Le créateur"4; "Le fer"5.

[4] La sourate "Houd" 123.

[5] La sourate "les rangés" 164 et 166.

[6] La voix de l'éloquence chapitre 1.

[7] La sourate "Les Prophètes" 27.

[8] La sourate " l'interdiction" 6.

[9] Wassel al-Chia'a, vol.11, p.164.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire