Recherche avancée
visiter
22391
Date de mise à jour: 2008/11/13
Condensé de la question
Quels sont les bienfaits du verset de la lumière ?
Question
Quels sont les bienfaits du verset de la lumière ?
Résumé de la réponse

Le noble coran est un livre de la pratique, de l’action. La lecture de ce livre constitue un prélude pour réfléchir, pour avoir la foi ; et elle est, également, un moyen pour en appliquer et pratiquer la teneur. Donc, toutes ces énormes récompenses sont réunies dans  la lecture des versets du noble et dans la mise en œuvre et l’application du contenu de ces versets. La lecture de toutes les sourates du noble a des bienfaits tant dans ce bas-monde que dans l’autre monde et ces bienfaits sont expliqués par les Imams Infaillibles (bénis soient-ils). Les bienfaits et les effets de la lecture de la sainte sourate An-Nur, ainsi que le verset de la lumière(le verset 35 de cette sourate), sont expliqués dans les hadiths. S’agissant de l’achèvement de la lecture des versets et des invocations, le nombre a un rôle très important, pour mieux dire, le verset ou l’invocation doit être récité avec un nombre de fois précis et déterminé pour que cela laisse ses effets, tel qu’il faut. Cependant, si quiconque achève la lecture de ce noble verset avec un nombre de fois déterminé et n’en tire pas le bénéfique, cela est dû à l’existence d’un obstacle dans les conditions et les préparatifs pour la clôture de ce verset, obstacle qui doit être éliminé pour que la clôture de la lecture du verset ou de l’invocation soit efficace et couronnée de bienfaits.

Réponse détaillée

Le noble coran est un livre de la pratique, de l’action. La lecture de ce livre constitue un prélude pour réfléchir, pour avoir la foi ; et elle est, également, un moyen pour en appliquer et pratiquer la teneur et pour atteindre le résultat définitif qui n’est autre chose que la perfection, le salut éternel.  S’agissant des bienfaits de la sourate An-Nur,  il existe des hadiths qui nous sont parvenus des Infaillibles (bénis soient-ils). A ce propos, le noble prophète de l’Islam (que Dieu le bénisse, lui et les siens), dit : «  Quiconque lit la sourate An-Nur, Dieu lui donnera dix récompenses, qui seront égales à la rétribution prévue pour  tous les croyants dans le passé et dans l’avenir ».[1] De même, il y a un hadith du vénéré Imam Sadiq (béni soit-il) qui dit : «   Sauvegardez vos biens et votre famille avec la lecture de la sourate An-Nur et mettez vos épouses ,par ce moyen, sous la parapluie de la pudeur et de la chasteté. Quiconque lit cette sourate, aucun membre de sa famille ne commettra jamais l’adultère jusqu’à sa mort et lorsqu’il mourra ; 70 mille anges accompagneront son cortège funèbre en priant et en demandant le pardon de Dieu pour lui jusqu’à ce qu’il soit enterré ».[2] De nombreux mérites et bienfaits sont mentionnés, également, pour le verset de la lumière qui est l’un des versets de cette sourate. Ce verset est le suivant : «Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d’un arbre béni: un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah propose aux hommes des paraboles et Allah est Omniscient ».[3]

Des Riwayats qui  mentionnent les bienfaits et les mérites de ce verset sont, entre autres :

  1. Abdullah Ibn Abbas dit : «  Quiconque lit beaucoup le verset de la lumière, la visualité de son œil sera préservée ».[4]
  2. « Si quiconque a  mal à l’œil, s’il lit, tous les matins, trois fois, le verset de la lumière, il verra disparaître son mal à œil».[5]
  3. Cheikh Abu al-Abbas Bouni dit : «  Quiconque incruste, dans la nuit du dernier vendredi du mois et qu’il lit ce verset 40 fois,  pendant 40 nuits d’affilé, chaque malade qui se regardera, après cette date, sa maladie sera éliminée ».[6]
  4. «  Quiconque lit le verset de la lumière, au jour du vendredi, au moment du levier du soleil, et fait ses ablutions et met des vêtements ce verset et qu’il le répète, 40 fois, chaque jour, il réussira dans toute œuvre importante qu’il décidera d’accomplir ».[7]
  5. La lecture du verset de la lumière avant de dormir et ce avec un nombre précis et déterminé de 66, surtout lorsqu’on se trouve dans un état de quiétude spirituelle, aura comme conséquence de faire des sommeils doux et agréables ».[8]
  6. Lorsque quelqu’un achève  la lecture du verset de la lumière avec un nombre de 256 fois; dans un mois, commencé par vendredi et qu’il  répète  cela pendant 15 jours et qu’au 16ème jour, il récite  le terme « il n’y aucun dieu que Dieu unique » avec  un nombre égal à celui du verset de la lumière, et que cette action se répète, jusqu’à la fin du mois, il sera dopé, suffisamment, de quoi pour accomplir des œuvres importantes ».[9]
  7. L’achèvement de la lecture du verset de la lumière jusqu’à « Allah est Omniscient », avec un nombre de 4 fois, entre le temps de l’appel à la prière de l’aube et le lever du soleil est efficace pour voir l’Imam du Temps (que Dieu hâte sa venue).[10]
  8. La clôture de la lecture du verset de la lumière avec un nombre de 256 fois, après la prière du 'ichâ' est efficace et utile pour la spiritualité et pour la subsistance.[11]
  9.  Dans le temps de la solitude après chaque prière, il est très utile et fructueux de réciter 1000 fois le Grand Nom «  Allah » et 50 fois le verset de la lumière et 10,000 fois, durant la journée ».[12]
  10. Pour déchiffrer les sciences théologiques et les bénédictions particulières de Dieu, récitez, dans le premier Arbaïn,  14  fois le terme «  Que la paix soit sur Mohammad et sur ses descendants », comme si l’on se trouve en présence du noble et sa famille (que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur eux). L’on doit faire cela avec un maximum de modestie et d’humilité. Puis, il faut lever la tête vers le ciel, réciter 14 fois le noble verset de la lumière et envoyer, suite, 41 fois, les salutations au noble prophète ».[13]  S’agissant de la seconde partie de la question que vous avez posée, il faut préciser que le verset de la lumière doit être récité avec un nombre précis et déterminé de 256 fois.   S’agissant de l’achèvement de la lecture des versets et des invocations, le nombre a un rôle très important, pour mieux dire, le verset ou l’invocation doit être récité avec un nombre de fois précis et déterminé pour que cela laisse ses effets, tel qu’il faut. Les nombres sont conçus comme l’esprit et les lettres en sont les fantômes. Les nombres sont comme les dents d’une clef qui n’ouvre pas la porte  l’une d’entre elles est éliminée ou si une en est rajoutée ».[14] Donc, l’achèvement de la lecture des versets témoigne d’un mystère qui existe entre les lettres et les nombres. Ce qui est important à souligner, à rappeler, c’est que l’achèvement de la lecture des versets du noble coran ou de toute invocation  nécessite des conditions particulières qui devront se réunir. Donc, si quiconque achève la lecture de ce noble verset avec un nombre de fois déterminé sans en tirer un profit, cela est dû à l’existence d’un obstacle dans les conditions et les préparatifs, obstacle qui doit être éliminé pour que la clôture de la lecture du verset ou de l’invocation soit efficace et couronnée de bienfaits.[15]

 


[1] Tabarsi, Fazl Ibn Abbas, Majma’ al-Bayan Fi Tafsir Al-Qur’an, Seyyed Ebrahim Mir Baqeri, t.7, p.195, 3ème publication, Nasser Khsoro , Téhéran, 1993.

[2]Arusi Huwayzi, Abd Ali ibn Jum'ah, Tafsir Nur al-Thaqlayn, Seyyed Hachim Rasouli Mahalati, t.3, p.568, 4ème publication, Isma’ilian, Qom, 1415 de l’hégire lunaire.

[3] La sainte sourate An-Nur, le verset 35.

[4] Najafi Esfahadni, Mohammad Taqi, “ Les bienfaits des versets et des sourates du noble coran », p. 95,  Editions Adibeh, Téhéran, 1966.

[5] Najafi Esfahadni, Mohammad Taqi, “ Les bienfaits des versets et des sourates du noble coran », p. 95

[6] Najafi Esfahadni, Mohammad Taqi, “ Les bienfaits des versets et des sourates du noble coran », p. 95

[7] Abu Sa’id, Al-Harawi, Mohammad, Bahr al-ghara'ib; wa-yalihi Muntakhab al-khutum, p.182, Mahmoudi, Téhéran, 1281 de l’hégire lunaire.

[8] Naraqi, Molla Ahmad Al-Khaza’ein, Hassan Hassan Zadeh Amoli, p.350, ‘Ilmiya Islamiya, Téhéran, 1999.

[9] Nasrullahi Borujerdi, Mohammad Ibrahim, Guide des personnes en difficulté, p.62, 2ème publication, Editions Zaheir, Téhéran, 2003.

[10] Nasrullahi Borujerdi, Mohammad Ibrahim, Guide des personnes en difficulté, p.117.

[11] Idem.

[12] Moqaddam, Seyyed Mohammad Taqi, Khizanat al-Asrar fi al-Khutum wa al-Athkar ; Ala’ Al-Din Al-‘Alami ; t.1 ; p.297,  première publication, Institut Al-‘Alami, Beyrouth, 1423 de l’hégire lunaire.

[13] Na’ini, Mohammad Hassan,Gohar-e Shab Cheraq, Mohammad Farboudi, t.1, p.229, 6ème publication, Editions Diwan, Qom, 2002.

[14] Hassan Zadeh Amoli, Hassan, Hezar-o yek Nokteh( Mille et un points”, t.1, p. 121,  2ème publication, Editions Nashr-e Farhangui Raja’, Qom, 1365 de l’hégire lunaire.

[15] [15] Moqaddam, Seyyed Mohammad Taqi, Khizanat al-Asrar fi al-Khutum wa al-Athkar ; Ala’ Al-Din Al-‘Alami ; t.1 ; p.13,  première publication, Institut Al-‘Alami, Beyrouth, 1423 de l’hégire lunaire.

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens