Recherche avancée
visiter
50040
Date de mise à jour: 2007/12/31
Condensé de la question
Que dit l’Islam à propos des dinosaures?
Question
Quel est le point de vue de l’Islam sur l’existence des dinosaures?
Résumé de la réponse

Le Coran est un livre de la guidée et tout qui supporte cet objectif (celui de guider les gens) a été mentionné dans ce Livre Sacré. La méthode utilisée pour exprimer divers sujets est : celle de se concentrer sur les aspects généraux et moins sur les détails et les particularités, et la raison pour cela peut être la quantité inimaginable des sujets spécifiques et de lois Islamiques.[1]

Dans le Coran, même si beaucoup de propos ont été mentionnés au sujet de la réalité de la vie, des autres créatures, de la classification des organismes vivants en plantes[2] et animaux, et la catégorisation des animaux de la terre (des oiseaux[3]), la catégorisation des animaux rampants (reptiles), des animaux qui marchent sur les deux jambes et les animaux qui marchent sur les quatre jambes[4]. Non seulement le nom de quelques insectes, poissons et autres créatures ont été mentionnés dans le Coran, mais des détails précieux ont aussi été mentionnés à leur sujet. Cependant, concernant les dinosaures et la nature de leur vie, rien n'a été [spécifiquement] mentionné dans le Coran, et l’Islam n'a pas exprimé un point de vue particulier à ce sujet. Pour ces types des questions, nous devons faire référence à la science et aux savants des domaines de recherches particulières pour en dériver les lois Islamiques sur la base de leurs opinions.

Les discussions concernant les différentes formes d'animaux, de plantes et d’objets inanimés font toutes parties, des sciences naturelles ; ainsi la réponse doit être cherchée dans ces sciences naturelles. Les informations au sujet des dinosaures doivent être recherchées dans les livres de paléontologie, traitant des animaux éteints et aussi dans les musées zoologiques.

Comme il a été mentionné dans le Coran et dans les autres sources Islamiques : beaucoup d'importance a été donnée à la nature, à sa manifestation et à une variété d’existence, et ils sont considérés comme une bénédiction et comme des signes d’un Dieu Unique et de Sa Magnificence; car selon l’un des concepts méthodiques du théisme, nous devons faire attention à l'existence des autres créatures et des créations de Dieu. C'est pourquoi la majorité des animaux que les gens ont vu et en sont familier a été mentionnée [dans le Coran], afin que nous puissions réfléchir sur leur création.

Si la science est capable de prouver l'existence et les détails des animaux préhistoriques et éteints, tel que les dinosaures, alors cette possibilité en elle-même, est une preuve des signes nombreux de Dieu et pave un nouveau chemin pour comprendre la grandeur de notre Seigneur, comme il a été affirmé dans le Saint Coran :

Dis : « Parcourez la terre et considérez comme il donne un commencement à la création. Dieu la fera ensuite renaître de la dernière naissance. Dieu est puissant sur toute chose ! »[5]

Dans le commentaire coranique, Nemuneh, explique ce verset par : aujourd'hui, ces types des verset peuvent correspondre à une signification plus précise et plus profonde pour les scientifiques, signifiant qu'ils doivent aller et observer les vestiges des créatures préhistoriques qui peuvent être trouvées, comme les fossiles dans les profondeurs des mers, dans le cœur des montagnes ou entre les couches du monde, pour comprendre quelques-uns des mystères de la création sur cette terre, et la suprématie et la splendeur de Dieu, et de se rendre compte qu'Il est capable de restituer la vie à qui il veut.[6]

Un autre point dont nous devons faire attention c’est que – l’Islam est différent des autres religions qui parfois ont un enseignement qui contredit et s'oppose à des faits scientifiques (particulièrement les sciences naturelles et les questions concernant la création) et devient par conséquent la raison fondamentale de la séparation de leurs discours religieux sur des discours scientifiques, aussi bien que la séparation d’une méthodologie religieuse à celle qui s’attache à la science. Cela est aussi une des raisons des certains discours religieux absurdes.

Les enseignements islamiques et le Coran, n'ont absolument pas ce type de contradiction avec les faits scientifiques, mais à l’époque même du Prophète Muhammad (P.B.U.H.) et lorsqu’il commença sa mission prophétique, l’Islam prédit beaucoup d'avancements scientifiques, d’inventions et de découvertes, et restitué de la valeur à la connaissance au sens absolu du terme, aux savants et à leurs opinions, et dans beaucoup d'exemples, l’Islam a utilisé les phénomènes et les merveilles de la création comme évidences et preuves sur « l’origine et de la fin » (création initiale et la résurrection).

Mais, les lois Islamiques à propos des créatures vivantes dont l'existence a été prouvée par la science, au sujet de Taharat et Nijasat (pureté et impureté rituelle), Hiliyat (permissivité par la loi Islamique) et Hurmat (prohibition par loi Islamique) sont présenté à la forme des "propositions des faits" dans le fiqh islamique ; ou on peut dire qu’elles sont présentés comme des lois générales exécutables dans les temps où ces créatures existent. Alors, si les dinosaures existent dans notre temps ou encore si dans le future, une telle créature avec les caractéristiques d’un dinosaure vient à exister, même si les lois légales Islamiques (fiqh) n’ont à priori, aucune opinion spécifique sur cet animal, les juristes peuvent cependant donner les décisions Islamique, sans aucune ambiguïté, à la base de la lois Islamique, de même qu’ils ont déjà donné pour plusieurs de fois, des décisions de « Mustahdatha » (les exemples sans précédents).



[1] Pour plus d’information veuillez consulter : “ Vicegerency and Religiosity”, Studies in Islamic Political Thought : Dr. Mehdi Hadavi Tehrani – Pages 47-57.

[2] Sourate 6, les troupeaux, verset 99 : C’est lui qui fait descendre l’eau avec laquelle nous faisons croître la végétation de toute plante. Nous en faisons surgir la verdure d’où nous faisons sortir les grains groupés en épis ; et de spathe du palmier, des régimes de dattes à portée de la main. Nous faisons croître des jardins plantés de vignes, des oliviers et des grenadiers, semblables ou différents les uns des autres. Considérez leurs fruits lorsqu’ils fructifient et qu’ils mûrissent. – Voilà des Signes, pour un peuple qui croit ! –

[3] Sourate 6, les troupeaux, verset 38 : Il n’y a pas de bêtes sur la terre ; il n’y a pas d’oiseaux volant de leurs ailes qui ne forment, comme vous, des communautés. – Nous n’avons rien négligé dans le Livre – Ils seront ensuite rassemblés vers leur Seigneur.

[4] Sourate 24, la lumière, verset 45 : Dieu a créé tous les êtres vivants à partir de l’eau. Certains d’entre eux rampent sur leurs ventres ; certains marchent sur deux pattes, et d’autres sur quatre. – Dieu créé ce qu’il veut. Dieu est puissant sur toute chose –

[5] Sourate 20 l’araignée, verset 20

[6] Commentaire Nemuneh, vol. 16, p.238.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens