visiter
507
Date de mise à jour: 2019/06/15
Condensé de la question
Dans notre pays, il est difficile de trouver une famille qui puisse accorder à un chiite la main d’une fille, même si celle-ci est consentante. Ma question est la suivante : « dans une situation pareille, peut-on prendre une fille non musulmane en mariage ou alors contracté le mariage sans l’accord des parents?
Question
Dans notre pays, il est difficile de trouver une famille qui puisse accorder à un chiite la main d’une fille, même si celle-ci est consentante. Ma question est la suivante : « dans une situation pareille, peut-on prendre une fille non musulmane en mariage ou alors contracté le mariage sans l’accord des parents?
Résumé de la réponse
 Il existe deux formes de mécréants :
1 – Parmi les gens du livre et les mécréants qui ne font pas partie des gens du livre et selon la vie de tous les guides religieux chiites, un musulman ne peut contracter un mariage définitif ou temporaire avec les femmes mécréantes qui ne sont pas des gens du livre. L’imam Khomeiny dit à ce sujet : «…un musulman ne peut se marier avec les femmes mécréantes qui ne font pas partie des gens du livre. Et par précaution pratique obligatoire, il n’est pas permis de contracter un mariage définitif avec les femmes mécréantes des gens du livre »[1]
Certes l’imam Khomeiny dit au sujet du mariage définitif avec les femmes mécréantes des gens du livre : «il faut observer la précaution obligatoire ». Cela signifie que les gens qui se réfère à ses jugements peuvent se tourner vers la vie d’un autre guide religieux qui décrète que ce genre de mariage est permis.[2]
Et selon ce qui ressort des avis de tous les guides contemporains religieux, le mariage avec les femmes mécréantes des gens du livre et le mariage temporaire avec les femmes mécréantes des gens du livre est permis[3]
Quant à savoir si pour le mariage temporaire avec une fille vierge mécréante des gens du livre il faut l’autorisation des gens du livre ou non, les guides religieux disent : « ce jugement dépend de leur doctrine. Et si dans leur religion l’autorisation du père n’est pas obligatoire, ce n’est pas nécessaire que le mariage soit contracté avec la permission du père[4] et [5]
Liens relatifs :
Le mariage avec les chrétiens, 826.
REFERENCES :
 

[1] - Tawzih ul Masa’il, Al Mahasha Lil Imam Khomeiny, vol 2, page, 468, question 2397.
[2] - L’Ayatollah Nouri Hamadani : «le mariage définitif avec elle est très probablement permis, on ne doit pas abandonner cette prudence selon laquelle c’est au cas où on n’a pas pu se marier à une femme musulmane qu’on peut décider de se marier définitivement avec elle « femme mécréante des gens du livre ».
L’Ayatollah Golpaygani et Safi : «le mariage définitif avec une femme des gens du livre n’est pas dépourvue de toute probabilité forte. Mais, c’est quand on n’a pas pu se marier avec une femme musulmane. Dans ce cas, la précaution veut qu’on ne l’abandonne pas ».
L’Ayatollah Zanjani : «un musulman ne peut pas se marier avec une femme qui n’est pas des gens du livre ou une Majous, que ce soit le mariage définitif, que ce soit le mariage temporaire. Donc apparemment, le mariage temporaire ou définitif avec une femme juive ou chrétienne n’est pas invalide. Mais c’est détestable et contraire à la précaution recommandée. Surtout le mariage définitif », Tawzih ul Masa’il Al Maraji, vol 2, page 468.
[3] - Id, pour en savoir plus sur les avis des anciens jurisconsultes, consultez Al Fiqh Alla Mazahib ul Amsa, Mohammad Jawad Mougniya, vol 2, page 47 – 49.
[4] - Tahrir ul Wasilah, vol 2, page 245, question 2.
[5] - Pour en savoir plus, consultez le thème le mariage avec chrétiens, question 826.
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire