visiter
257
Date de mise à jour: 2019/06/15
Condensé de la question
Un bâtard entrera-t-il au paradis ?
Question
un bâtard rentrerast-il au paradis?
Résumé de la réponse
L’entrée des gens dans paradis se fait selon la base de la «  foi » et  de «  bonnes œuvres ».  Un chiite aussi entrera au paradis à condition qu’il agisse, correctement, correctement, dans le cadre du chiisme pour pouvoir faire l’objet de l’intercession. Autrement dit, il ne doit se réclamer du chiisme sans en respecter les règles pour se faire une provision pour la vie future. Les adeptes de chaque religion divine, vivant dans la période précédant la religion ultérieure, compteront au nombre des gens du paradis,  s’ils ont accompli leur devoir et leur tâche, telle que leur religion avait recommandé. Après l’avènement à la prophétie du Messager de Dieu (que Dieu le bénisse, lui et les siens), la seule religion, a agréée par Dieu, est l’Islam authentique qui s’est manifesté dans l’école des gens de la demeure prophétique.  Ceci dit, il ressort des versets coraniques et des hadiths que les démunis, c’est-à-dire ceux qui n’avaient pas, suffisamment, de moyens pour avoir accès aux guides ni d’émigrer dans les autres endroits, mais qu’ils avaient vécu conformément à leur Fitra (disposition naturelle), ils bénéficieront de la miséricorde et de la clémence de Dieu. 1[i]  Les démunis englobent, outre les ignorants fautifs, les mineurs (ceux qui quittent le monde d’ici-bas avant d’atteindre l’âge de puberté et d’obligation), et les fous. Donc, seuls ceux qui refusent, par animosité et obstination, de reconnaitre le Vrai, après l’avoir connu, et ceux qui omettent de connaitre la vérité et qui seront connus fautifs,  ne seront pas au nombre des gens du salut, mais la plupart des humains qui sont fautifs, mais qui ne sont pas hostiles et ennemis de Dieu et de Sa religion, feront l’objet de la grâce et de la miséricorde de Dieu et compteront, donc, parmi les gens sauvés.
 

[i] RF : Index portant sur «  L’enfer et les non Musulmans », question 47( Site 283).
Réponse détaillée
L’entrée au paradis n’est pas soumise aux prétentions. Au contraire,  L’entrée des gens dans paradis se fait selon la base de la «  foi » et  de «  bonnes œuvres ».  2  [1]Par conséquent, quiconque se fait une provision dans le monde d’ici-bas, il se verra ouvrir les portes du paradis, dans sa demeure finale, dans l’autre monde,  faute d’une telle provision, il se retrouvera dans l’enfer,  à moins qu’il soit des démunis pour pouvoir bénéficier de l’immense miséricorde de Dieu ou qu’il bénéficie de l’intercession d’un intercesseur pour pouvoir se libérer du châtiment. A ce propos, le noble coran dit : « Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d”entre eux a cru en Allah, au Jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n”éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé ». 3 [2]Ce noble verset indique, clairement, que d’être judaïsés ou Sabéens, ne suffit pas pour entrer dans le paradis, et que l’entrée dans le paradis se fait, selon le critère de la foi et d’œuvres bonnes. La conversion à toute religion est subordonnée à ce qu’elle ne soit pas invalidée par la religion et le prophète ultérieurs.   Suivre le vénéré Moïse (béni soit-il), demeurait légitime jusqu’au temps où le vénéré Jésus (béni soit-il),  n’avait pas été investi. Il en était de même pour les adeptes du vénéré Jésus.   Il leur était légitime de le suivre  jusqu’au temps le prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants),  n’avait pas été investi à la prophétie.  En outre, avoir la prétention d’être adepte, ne suffit pas, à lui seul, il faut avoir la foi, et la foi qui n’est pas accompagné d’engagement pour ses outils idéologiques, pratiques et moraux, n’est pas une vraie foi. Par conséquent,  la foi au vénéré Moïse requiert de se convertir au prophète ou aux prophètes qui sont venus après lui. Et la conversion au vénéré Jésus implique d’admettre la prophétie du sceau des prophètes, Mohammad ( que Dieu le bénisse, lui et les siens) et en l’occurrence, la foi au noble prophète( que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), requiert de se soumettre à ses ordres et à ses recommandations, en particulier la recommandation du noble prophète pour admettre et reconnaître la succession de l’Emir des croyants, Ali ( béni soit-il) et celle de 11 de ses fils qui lui ont succédé, l’un après l’autre. Tant que cette servitude complète ne se produit pas,  le fait d’être musulman et de suivre la religion authentique de Dieu n’aura pas lieu et le permis d’entrée dans le paradis ne sera pas délivré ». 4 [3]Autrement dit, après l’avènement à la prophétie du vénéré Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants), l’Islam est l’unique religion légitime et agréée. 5 [4] Et l’Islam sans Wilayat n’est pas considéré comme la religion authentique ni comme la pleine foi en Dieu, à Son Messager et au Jour du Jugement dernier. Autrement dit, l’islam sans Wilayat n’est pas une autorisation à entrer dans le paradis. Donc, l’unique voie directe menant au paradis, c’est le Chiisme. Ceci étant dit, il faut souligner ce point que, être chiite ne suffit pas, à lui seul, de  compter au nombre des gens du paradis. En d’autres termes, le fait de se réclamer du Chiisme ne suffit pas, il faut être un vrai croyant (chiite), et accomplir de bonnes œuvres pour être pour être susceptible de faire l’objet de l’intercession. Donc, les Démunis (ignorants fautifs, fous, enfants, et…) qui n’ont pas eu, suffisamment de moyens ni de capacités pour accéder à la vérité,  devront attendre le verdict divin. Ils bénéficieront de l’immense miséricorde Dieu et échapperont à cette règle. 6 [5]A ce propos, il est utile de rappeler certains points :
  1. L’ignorant fautif est celui qui n’a pas eu accès à la vérité et qui n’a pas, lui-même, omis d’accéder à la vérité. De ce point de vue,  il n’a pas commis un péché, car, dans le cadre de cette hypothèque, il n’a pas reçu la preuve divine et tant qu’il n’y aura pas la réception complète de la preuve divine, il est impossible que le Vrai (qu’Il soit Exalté), interroge qui que ce soit. 7 [6]Donc, il y aura, au moins, trois catégories, parmi les ignorants fautifs :
  • Ceux qui se trouvent dans des endroits où le message du Vrai ne leur pas atteint.
  • Les démunis intellectuels, c”est-à-dire ceux qui sont incapables de comprendre les vérités.
  • Ceux qui vivent dans une ignorance totale.
Cependant, le fautif  qui connaîtra le châtiment divin, est celui à qui la vérité a été exposée, mais, qui a refusé, intentionnellement, de la connaître, et qui s’est détourné d’elle. Autrement dit, celui qui a eu la capacité d’accéder à la vérité, mais qui a omis de le faire.
  1. Il faut tenir compte du fait que la foi et l’hérésie ne se bornent pas, uniquement, au processus d’un effort scientifique et intellectuel, en effet, il y a un ensemble d’idées et de comportements qui y sont impliqués, et c’est pour cette raison que le noble coran rappelle : «   Puis, mauvaise fut la fin de ceux qui faisaient le mal, ayant traité de mensonges les versets d”Allah et les ayant raillés ».  8[7]
Donc, il faut dire : Si quelqu’un n’a pas de mauvaise foi, mais qui se laisse impressionner par des questions politiques, partis ou groupes politiques, qui  s’abstient de commettre des œuvres que le bon sens et la raison rejettent, et qui fait, en même temps un effort intellectuel pour trouver la vérité de l’univers ; mais qui ne trouve pas véridique la religion, ou qui arrive à une conclusion aboutissant à l’infidélité, une telle personne ne sera pas, selon la justice divine,  interrogé et tout cela bien sûr, d’après ce qu’indique et décrète la raison, le bons sens. Cependant, le noble coran a promis à ceux qui font un effort sérieux dans le sentier de Dieu, de leur montrer les chemins, tout en indiquant que ces gens bénéficieront de la guidance. 9 [8]
  1. S’agissant des enfants qui meurent avant d’atteindre l’âge de la puberté, nous lisons, ainsi, dans les hadiths :
  1. Si ces enfants sont issus des croyants :
  1. Ils seront, dans le monde purgatoire, auprès du vénéré Ibrahim et Sara (bénis soient-ils)  ou la vénérable Fatima (bénie soit-elle) et ils y prendront la formation nécessaire, se doteront d’une élévation spirituelle et  atteindront la perfection. Au verset 21 de la sainte sourate  52 du noble coran, nous lisons : « Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérité de leurs œuvres, chacun étant tenu responsable de ce qu”il aura acquis ». 10 [9]
  1. Si les enfants appartiennent à des mécréants et des hypocrites.
  1. Dans l’exégèse du verset « Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes » 11[10], il est dit que les enfants des mécréants et des infidèles seront, dans l’autre monde, au service des gens du paradis, sans bien entendu humiliés ou lassés. Cela sera une source de joie, de beauté et de quiétude, pour eux.
  2. Certains hadiths attribuent de la science de tout cela à Dieu et disent : «  Dieu, Seul, Sait ce qu’ils font et ce qu’ils accomplissent ». 12 [11]
  3. Dieu Allume, par un ange, un feu et leur Ordonne d’entrer dans le feu,  un groupe d’enfants  se soumettent à cet ordre et y entre. Ils s’en sortiront sains et saufs, tout comme tel était le cas du vénéré Ibrahim (béni soit-il). Mais, un autre groupe d’enfants refuse d’obéir à cet ordre. Donc, ils ne seront pas sauvés. 13 [12]
  4. Certains savants en théologie estiment que les enfants des infidèles et des mécréants ne seront ni dans le paradis ni dans l’enfer ; il seront dans un endroit appelé A ‘raf 14[13] où ils ne seront ni châtiés ni récompensés. 15[14] S’agissant des enfants, des fous et …, le défunt Allamah Tabatabai dit : «  Ce qu’a indiqué le noble coran au sujet des enfants et des fous sont des phrases desquelles l’on ne peut tirer,  un décret, en détaillés, pour savoir s’ils auront une récompense ou un châtiment dans le monde de l’au-delà. Car la raison (aql)  ne connait pas les détails sur l’état dans lequel se trouvent les gens dans l’autre monde.  Les péchés et les mauvaises œuvres créent un rideau entre le cœur et le Créateur. Peut-être, le hadith «  Dieu Ressuscite les gens, Crée un Feu, ordonne aux gens d’y entrer. Ceux qui y entrent, entreront dans le paradis et ceux qui refusent, entreront dans l’enfer », indique que le feu veut dire l’élimination de ce rideau entre le cœur des gens et le Créateur. 16[15],17 [16]    
 
 
 
 
 

[1] La sainte sourate 85 du noble coran.
[2]  Le verset 62, la sainte sourate 2, la sainte sourate 5, le verset 69, la sainte sourate 22, le verset 17 ; RF : Al-Mizan, hadith 1, pp. 192-196.
[3] RF : Index portant sur «  Le Chiisme et le Paradis), question 248.
[4] La sainte sourate 3, les versets 81-99.
[5] La sainte sourate 4, les versets 97-99. 
[6] « Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même; et quiconque s”égare, ne s”égare qu”à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d”autrui. Et Nous n”avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager ». La sainte sourate 17, le verset 15.
[7] La sainte sourate 30, le verset 10.
[8] « Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers, Allah est en vérité avec les bienfaisants ». ( La sainte sourate 29, le verset 69.
[9] Bihâr al-Anwar, t. 5, chapitre 13, p. 290 ; Amoli Sadouq, pp. 269-271.
[10] La sainte sourate 56, le verset 17.
[11] RF : Bihâr al-Anwar, t.5, pp. 2886297, chapitre 13. 
[12] RF : Bihâr al-Anwar, t.6, p.292, Hadith 14; RF : Bihâr al-Anwar, t.5, p. 295, Hadith 22.
[13] Le défunt Allamah Tabatabai estime que le verset 48 de la sainte sourate 7 du noble coran « Et les gens d”al-Araf, appelant certains hommes qu”ils reconnaîtront par leurs traits caractéristiques, diront : "Vous n”avez tiré aucun profit de tout ce que vous aviez amassé et de l”orgueil dont vous étiez enflés! », ne s’applique pas à ceux qui sont démunis et mentalement et intellectuellement, faibles. RF : La traduction en persan du Tafsir al-Mizan, t.8, pp. 154-156.
[14] Bihâr al-Anwar, t.5, chapitre 13, p. 298.
[15] Traduction en persan d’Al-Mizan, t.6, pp 535 et 536.
[16] Emprunté de la réponse n° 323.
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire