Recherche avancée
visiter
103
Date de mise à jour: 2019/06/15
Condensé de la question
Quelle est la Diya (prix du sang) en dollar pour un avortement de quarante jours ?
Question
Quelle est la Diya (prix du sang) en dollar pour un avortement de quarante jours ?
Résumé de la réponse
L’avortement est interdit et fait partie des péchés graves. Quiconque commet ce péché doit se repentir et donner une expiation (deux mois de jeune consécutifs). Le prix du sang consacré à cela se présente comme suit :
Du moment, où l’œuf se place dans l’utérus et dure quarante jours, on peut déjà parler de l’embryon. Et le prix de l’interruption ou de l’avortement durant cette période équivaut à vingt miscals islamique d’or en pièces. Chaque miscals équivaut à dis huit (nouhoud). Après quarante jours, le sang se forme et le prix à payer ici est de quarante miscals. Après quarante jours, la chair commence déjà à se dessiner. Le prix du sang ici équivaut à soixante miscals (ce qui fait au total quatre mois). Après cela, les os se forment et le prix du sang ici équivaut à quarante miscals. Après que la chair se consolide et que la chair se définie, le prix du sang équivaut à cent miscals. Et dès que l’âme y est insufflée, si c’est un garçon, le prix du sang équivaut à mille miscals et si c’est une fille, le prix du sang équivaut à cinq cent d’or en pièce et dans toutes ces formes, si à la place d’un miscals d’or, on donne dix dirhams d’argent, cela suffit. Et si la femme enceinte fait exprès quelque chose qui provoque l’avortement, elle doit verser le prix du sang en fonction de ce qui est présenté dans les détails ou à l’ayant droit du fœtus c’est-à-dire celui qui devait hériter le fœtus. Et elle n’a aucun droit d’héritage dans ce prix du sang. Cependant, si l’héritier lui pardonne, elle n’aura plus de prix du sang à payer. Cependant, pour un fœtus sur qui on a déjà insufflé l’âme, il faut payer l’expiation, il est obligatoire de payer l’expiation pour un meurtre.[1]
De toutes les manières, aussi longtemps que l’enfant n’est pas venu au monde vivant, l’exécution ne doit pas s’appliquer dessus. On ne doit pas exécuter la mère pour meurtre.
(Au cas où le fœtus est déjà doté d’une âme, il faut payer une expiation mais tant qu’il n’est pas venu au monde vivant, on ne peut pas soumettre la mère à la peine de mort. Ce qui a été dit correspond au poids de l’or et vous pouvez payer ce qui est équivalent à l’heure actuelle à ce poids de l’or et dont vous pouvez évaluer en dollar et verser cela après.[2]
REFERENCES :
 

[1] - Mohammad Fadhel Lankarani Mouwahid, Jamiat ul Masa’il, vol 1, page 515, les éditions Amir Kalam, Qom, Iran, 11ème impression ; Extrait du thème 16783 du site 16500.
[2] - Extrait totalement de la question numéro 946.
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens