Recherche avancée
visiter
3213
Date de mise à jour: 2013/05/19
Condensé de la question
Une femme a-t-elle le droit de faire entendre sa voix à un Non-Mahram si le but n’est ni islamique, ni dans le cadre du travail ?
Question
Une femme a-t-elle le droit de faire entendre sa voix à un Non-Mahram si le but n’est ni islamique, ni dans le cadre du travail ?
Résumé de la réponse
Parler excessivement et dire les choses futiles en soi sont inappréciés. Toutes les personnes lorsqu’elles parlent devraient veiller à parler de manière limitée. Ainsi, tant qu’elle peut, la femme doit éviter de tenir des propos futiles avec un étranger. De toutes les manières, ce qui est interdit dans le coran n’est le simple fait que les femmes parlent avec les hommes. Mais tenir des propos de séduction ou bien parler toutes les tendresses féminines ce qui peut susciter certains sentiments chez l’homme. Ainsi :
1 – Les femmes ne doivent pas s’adresser aux hommes étrangers avec trop de finesse et de séduction dans la voie. Car cela risque davantage de dévier les gens qui ont le cœur sensible.
2 – Si on sent que la partie d’en face ne peut pas se laisser influencer facilement par les  propos de la femme, si celle-ci peut bien parler normalement avec son ton ordinaire et cela ne pose aucun problème que ces propos soient nécessaires on non.
3 – Avec tout cela, il vaut mieux que chacun réduise au maximum ses propos inutiles et nous recommandons aux femmes de respecter la morale dans leurs manières de s’adresser aux hommes étrangers.[1]
 

[1] - Sourate Ahzab : 32 : « ô épouses du prophète ! Vous n’êtes pas comme les autres femmes. Si vous craignez Dieu, évitez de parler avec une voie séduisante car cela risque attirer l’attention des gens au cœur malade. Parlez convenablement.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens