Recherche avancée
visiter
8429
Date de mise à jour: 2010/07/22
Condensé de la question
Quelle est la position de l'islam par rapport au clonage ?
Question
Existe–t-il un guide religieux chiite qui reconnait le clonage comme légal ? Quelle est la position de l'islam par rapport à ce sujet ?
Résumé de la réponse

Le clonage et particulièrement le clonage humain est une innovation (une nouveauté) dont le jugement ne figure pas clairement dans les versets et les hadiths. Mais les jurisconsultes sont parvenus à dégager la position de la religion grâce aux efforts et aux études sur les versets et des hadiths. Et jusqu'ici, les jurisconsultes chiites ont émis des avis à ce sujet :

1- Certains le jugent légal en soi.

2-D'autre limitent sa permission dans un cadre personnel et restreint.

3- un troisième groupe trouve cette pratique illicite à la source.

Réponse détaillée

Il faut commencer par évoquer quelques points comme préliminaire pour répondre à cette question :

A- Le processus du clonage :

Le clonage suit les étapes suivantes dans son déroulement :

1- Récupération d'une ovule non fécondée d'une femelle mammifère.

2-Extraction du noyau de l'ovule pour obtenir une ovule sans ses 23 structures chromosomiques ni contenu génétique humain (Certes, il existe quand même un peu d'éléments génétiques dans le cytoplasme).

3- Choisir une cellule humaine dont on va extrait le noyau qu'on implantera dans l'ovule dépourvu de noyau (reconstitution de l'ovule). Ainsi, l'ovule reprendra tout les chromosomes (46 au total) à partir d'un même corps et tous provenant d'une même cellule corporelle.

4- Stimulation de l'ovule par les produits chimiques ou avec du courant électrique, afin d'obtenir une multiplication.

5- Après avoir atteint un certain nombre de cellules au laboratoire, on implante les ovules dans l'utérus de la mère porteuse compatible ou un quelconque spécimen femelle sélectionné pour cette opération.

6 – Après avoir passé le temps nécessaire à la fécondation, l'ovule se transforme en un fœtus complet et vivant qui naîtra après une période de gestation déterminée. Le bébé qui naîtra ressemblera presqu'a 97% du point de vue génétique (Hormis l'action de l'ADN présent dans les mitochondries de l'ovule) à celui chez qui le noyau de la cellule provient. Son sexe correspondra toujours à celui du donneur[1].

B- Plusieurs formes de clonage sont pratiquées :

1- Clonage entre divers espèces animales, peu importe s'ils snt de la même espèce ou du même sexe.

2- Clonage entre les plantes et les animaux.

3- Clonage entre les animaux et l'homme.

4- Clonage entre les hommes : cela se fait selon plusieurs options, comme par exemple l'homme et son épouse, un homme et une femme non mariée, la mère porteuse peut être mariée ou non… et chaque cas a un jugement particulier du point de vu islamique [2].

N'oublions pas de mentionner les inconvénients qu'engendre le clonage humain :

1- Mélange d'origine.

2- Confusion dans les liens de parenté.

3- défaut de père ou de mère dans des situations particulières.

4-Confusion dans la pension et l'héritage.

5- Possibilité de voir naître des hommes présentant des disfonctionnements et des anomalies.

6- Risque de contraction de maladie imprévisibles.

7- Inadéquation avec la philosophie de la diversité humane.

8- Disparition du mariage et anéantissement de la famille.

9- Disparition du concept de la  mère.

10- Possibilité de naissance des relations illégales.

11- Vulgarisation de l'homosexuel.

12- Usages à des fins criminelles et bien d'autres inconvénients[3].

Ces conséquences ont suscitées beaucoup d'inquiétudes au sein des confessions comme le christianisme et le sunnisme, si bien qu'elles ont désigné le clonage comme fléau du siècle. Le Pape l'a interdit dans une déclaration où il juge qu'une telle pratique est une atteinte à la dignité humaine. Les sunnites ont organisé plus d'une dizaine de conférences sur ce phénomène qu'ils déclarent interdit presqu'à l'unanimité[4]. Dans la confession sunnite, seul le Docteur Mahrous un jurisconsulte irakien de l'école hanafite reconnait le clonage comme une pratique légale[5]. Certains jurisconsultes chiites ont donné des réponses aux éventuelles préoccupations qui selon eux n'affectent aucunement la légalité du clonage[6].

Plusieurs avis sont émis au sujet du clonage par les savants chiites :

1- Légal en soi.

2- Légal dans le cadre personnelle et restreint.

3- Interdit au premier degré[7].

A- Légale en soi.

Se basant sur l'absence de tout jugement clair, interdisant le clonage humain dans les saintes écritures, certains jurisconsultes et savants se sont appuyés sur la principe de " Tout est licite jusqu'à ce que le contraire soit prouvé " et sur le libre choix pour reconnaitre que cette pratique est légale.

Les Ayatollah Sistani, Mousavi Ardebili, Fadhel Lankarani, Allamah Fadhallah, Mohammad Moumin… ont répondu à la question " Est-ce le clonage et la reproduction humaine dans les laboratoires sont permis " Les Ayattollah… ont répondu que cela ne représente aucun problème en soi[8].

En plus de juger comme libre de pratique le clonage, certains jurisconsulte[9] ont largement répondu aux proccupations qui ont poussé certains à l'interdire[10].

D'autres le jugent interdit au second degré si jamais sa pratique venait à entrainer la perversité. C'est dans cette perspective que les Ayatollah Kazim Ha'iri, Makerem Shirazi soutiennent le clonage[11].

B- Une autorisation limitée.

Certains se sont basés sur les textes disponibles pour autoriser au premier degré le clonage. Mais, ils pensent que le clonage à grande échelle de 'omme peut engendrer des problèmes. Sheikh Hossein Jafa'iri est de cet avis. Quoiqu'il pense que cela doit se faire dans un cadre personnel, il n'accepte pour autant pas qu'on le taxe d'illicite. Pour lui nul n'a le droit d'interdire ce qui est légal[12].

C- Interdiction au premier degré.

Parmi ceux qui partages l'avis de l'interdiction du clonage, on peut citer le défunt Ayatollah Tabrizi et aussi le défunt Allamah Mohammad Mahdi Shamsu Din un savant libanais. Non seulement ils estiment que le clonage des humains est interdit, ils jugent aussi qu'il n'est pas permis de cloner les animaux[13].


[1] Centre de propagation de l'islam, les nouvelles questions, le chiisme et le clonage de l'homme, page 6

[2] Istinsakh beinal taqniyah wa tashri' de Sayyed Ali Moussa Sabzevari, page 43

[3] Extrait de l'hebdomadaire Afagh sur le clonage humain selon les savants chiites

[4] id

[5] id

[6] Confère Istinsakh bashari va fatwa tabiyyah, Ayatollah Sayyed

ohammad Sa'id Hakim

[7] Centre de propagation de l'islam, les nouvelles questions, le chiisme et le clonage de l'homme, page 33

[8] id

[9] Ayatollah Sayyed Mohammad Sa'id Hakim

[10] Centre de propagation de l'islam, les nouvelles questions, le chiisme et le clonage de l'homme, page 32

[11] id

[12] id

[13] id

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire