Recherche avancée
visiter
4002
Date de mise à jour: 2012/01/16
Condensé de la question
qu’est-ce qu’entend le prophète lorsque, selon un hadith, il dit : « Il n’est pas convenable qu’on se dispute en ma présence » ?
Question
Le prophète fut très souffrant, il passait les derniers moments de sa vie, en présence de ses Compagnons. Il demanda à ce qu’on lui apportât du papier, de l’encre et un stylo pour qu’il écrive un testament. Certains Compagnons qui y étaient présents déclenchèrent une dispute bruyante, causant la colère du Messager de Dieu, qui dit : ‘ Il ne convient qu’on se dispute en ma présence ». Qu’est-ce que signifie cette phrase ?
Résumé de la réponse

Cette phrase du noble prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, est une partie du célèbre hadith appelé «  le stylo et l'Encre», un hadith qui est rapporté dans des ressources des Chiites comme des Sunnite. Lorsque d’aucuns, passionnés par le pouvoir, accusèrent le prophète (à propos de qui le Coran dit : Il ne prononce rien sous passion), de délirer, ce dernier ne put pas tolérer cette grande insulte et dit « Il ne convient pas qu’on se dispute en ma présence. Retirez-vous, Allez-vous-en. Laissez-moi seul ».

Réponse détaillée

Cette phrase du noble prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, est une partie du célèbre hadith appelé « le stylo et l'Encre», un hadith qui est rapporté dans des ressources des Chiites comme des Sunnite. Le hadith portant sur cet incident est énoncé, six fois dans Sahih de Bukhari et trois fois, dans Musnad de Muslim. Dans son livre Sahih, al-Bukhari rapporte, ainsi, ce hadith :

1. "حدثنا قَبِیصَةُ حدثنا بن عُیَیْنَةَ عن سُلَیْمَانَ الْأَحْوَلِ عن سَعِیدِ بن جُبَیْرٍ عن بن عَبَّاسٍ رضی الله عنهما أَنَّهُ قال یَوْمُ الْخَمِیسِ وما یَوْمُ الْخَمِیسِ ثُمَّ بَکَى حتى خَضَبَ دَمْعُهُ الْحَصْبَاءَ فقال اشْتَدَّ بِرَسُولِ اللَّهِ صلى الله علیه وسلم وَجَعُهُ یوم الْخَمِیسِ فقال ائْتُونِی بِکِتَابٍ أَکْتُبْ لَکُمْ کِتَابًا لَنْ تَضِلُّوا بَعْدَهُ أَبَدًا فَتَنَازَعُوا ولا یَنْبَغِی عِنْدَ نَبِیٍّ تَنَازُعٌ فَقَالُوا هَجَرَ رسول اللَّهِ صلى الله علیه وسلم قال دَعُونِی فَالَّذِی أنا فیه خَیْر مِمَّا تدعوننی إلیه"   [1] 1

2. "حدثنا قُتَیْبَةُ حدثنا سُفْیَانُ عن سُلَیْمَانَ الْأَحْوَلِ عن سَعِیدِ بن جُبَیْرٍ قال قال بن عَبَّاسٍ یَوْمُ الْخَمِیسِ وما یَوْمُ الْخَمِیسِ اشْتَدَّ بِرَسُولِ اللَّهِ صلى الله علیه وسلم وَجَعُهُ فقال ائْتُونِی أَکْتُبْ لَکُمْ کِتَابًا لَنْ تَضِلُّوا بَعْدَهُ أَبَدًا فَتَنَازَعُوا ولا یَنْبَغِی عِنْدَ نَبِیٍّ تَنَازُعٌ فَقَالُوا ما شَأْنُهُ أَهَجَرَ اسْتَفْهِمُوهُ فَذَهَبُوا یَرُدُّونَ علیه فقال دَعُونِی فَالَّذِی أنا فیه خَیْرٌ مِمَّا تدعوننی إلیه" [2] 2 2

3حدثنا إِبْرَاهِیمُ بن مُوسَى حدثنا هِشَامٌ عن مَعْمَرٍ وحدثنی عبد اللَّهِ بن مُحَمَّدٍ حدثنا عبد الرَّزَّاقِ أخبرنا مَعْمَرٌ عن الزُّهْرِیِّ عن عُبَیْدِ اللَّهِ بن عبد اللَّهِ عن بن عَبَّاسٍ رضی الله عنهما قال لَمَّا حُضِرَ رسول اللَّهِ صلى الله علیه وسلم و فی الْبَیْتِ رِجَالٌ فِیهِمْ عُمَرُ بن الْخَطَّابِ قال النبی صلى الله علیه وسلم هَلُمَّ أَکْتُبْ لَکُمْ کِتَابًا لَا تَضِلُّوا بَعْدَهُ فقال عُمَرُ إِنَّ النبی صلى الله علیه وسلم قد غَلَبَ علیه الْوَجَعُ وَعِنْدَکُمْ الْقُرْآنُ حَسْبُنَا کِتَابُ اللَّهِ فَاخْتَلَفَ أَهْلُ الْبَیْتِ فَاخْتَصَمُوا منهم من یقول قَرِّبُوا یَکْتُبْ لَکُمْ النبی صلى الله علیه وسلم کِتَابًا لَنْ تَضِلُّوا بَعْدَهُ وَمِنْهُمْ من یقول ما قال عُمَرُ فلما أَکْثَرُوا اللَّغْوَ وَالِاخْتِلَافَ عِنْدَ النبی صلى الله علیه وسلم قال رسول اللَّهِ صلى الله علیه وسلم قُومُوا قال عُبَیْدُ اللَّهِ فَکَانَ بن عَبَّاسٍ یقول إِنَّ الرَّزِیَّةَ کُلَّ الرَّزِیَّةِ ما حَالَ بین رسول اللَّهِ صلى الله علیه وسلم وَبَیْنَ أَنْ یَکْتُبَ لهم ذلک الْکِتَابَ من اخْتِلَافِهِمْ وَلَغَطِهِمْ [3] 3 3

«  Quand, les souffrances du noble prophète (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) devinrent vives, et s’approcha de la mort, un certain nombre de gens, dont Umar Ibn Khattab étaient présents à la maison du Messager de Dieu. Le vénéré prophète dit : «  Apportez-moi un stylo et de l’encre afin que je vous écrive quelque chose grâce auquel vous ne vous égarerez jamais après moi. Umar dit : le prophète est sous l’emprise de la maladie et il délire (Dieu nous’ en garde). Nous avons le coran et ceci nous suffit, largement ». Une dispute éclata entre les gens qui étaient présents. Certains dirent : «  Apportez-lui de quoi à écrire pour que vous ne soyez jamais égarés ». D’autres se joignirent à Omar dans son refus de permettre d’apporter de l’encre, du papier et un stylo pour le noble prophète. Lorsque, la dispute s’envenima et devint bruyante, le noble prophète dit : Retirez-vous, allez-vous-en, ne vous disputez pas devant moi ».

Obeidullah dit : Depuis, Ibn Abbas rappela, à maintes reprises cet incident, en disant : «    C’était une tragédie et un désastre que le Prophète n’ait pas pu écrire ce qu’il voulait écrire, pour qu’ils ne se disputent pas et ne s’égarent pas… ». Certains musulmans commirent cet acte devant le prophète et refusèrent d’obéir à ses ordres. Ils insultèrent, avec un paroxysme d’impolitesse, le noble prophète. Selon les hadiths, le noble prophète y réagit de deux manières :

1.             Il dit : « Retirez-vous, allez-vous-en, il n’est pas convenable qu’on se dispute en ma présence ». 4 [4] Cela montre combien le noble prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, fut irrité par leur dispute et leurs paroles cyniques.

2.             Quand la dispute éclata et les paroles grossières furent prononcés à l’égard du vénéré prophète, il dit : « Allez-vous-en. J’ai raison quelque soit la condition dans laquelle je me trouve et tout ce que vous dites est faux. Laissez-moi seul. Allez-vous-en ». 5 [5] En tout état de cause, il est, tout à fait, claire et évident, ce qu’il entendait dire, par là, le noble prophète, que Dieu le bénisse, lui et les siens, car le vénéré prophète avait défini et expliqué la tâche et le devoir de l’Oumma dans tous les domaines, y compris sa succession. Il avait présenté, à maintes fois, le vénéré Ali (béni soit-il), comme son successeur. Lorsqu’il vit, certains, passionnés par le pouvoir, l’accusèrent de délirer (Celui à propos de qui le coran dit : il ne prononce rien sous passion),  ne put pas tolérer leur insulte et il les exclut de chez lui. Pour plus de renseignements, vous pouvez vous référer à :

A.            Index : Empêcher le prophète (SAW), d’écrire son testament, question 13594 (Site Internet : 13341).

B.            Index : Le Chiisme, le Califat et la succession du prophète(SAW), question 10061 (Site Internet ; 10021).

C.            Index : A propos du hadith « le stylo et l’encre », question 10163(Site Internet : 10177).



[1]   Sahîh al-Bukhari, t.3, p.1111

[2]   Sahîh al-Bukhari,t.4, p.1612.

[3]   Sahîh al-Bukhari, t.5, p.2146

[4]   Sahîh al-Bukhari ,t.5,p. 2146

[5]   Sahîh al-Bukhari, t.4,P.1612.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire