visiter
2540
Date de mise à jour: 2011/08/15
Condensé de la question
Que faire si le conjoint de quelqu’un ne croit pas aux prophètes de dieu ?
Question
si le conjoint de quelqu’un croit en Dieu mais pas aux prophètes que faut-il faire ? Je rappelle que c’est une femme très bien.
Résumé de la réponse

 votre question présente plusieurs aspects et éventualités qu’il faut aborder brièvement :

1- Si le fait de ne pas croire aux prophètes, comme vous le précisez dans votre question, veut dire qu’il ou elle est en train de mener des recherches approfondies ou accorde peu d’importance à la question (pas au sens de nier en réalité) on ose espérer qu’il ou elle trouvera la foi aux prophètes si vous mettez à sa disposition des livres relatifs au sujet, ou alors vous la mettez en contact avec les savants religieux.

2- si elle ne veut pas croire aux prophètes par entêtement et refus, si son obstination à rejeter les prophètes, plus particulièrement le prophète de l’islam est un geste volontaire fait en connaissance de cause, le mariage avec un une athée est nul et prononcer le divorce n’est pas nécessaire pour les séparer, peu importe si le conjoint ou la conjointe est né des parents ou d’un parent musulman et une fois grand il ou elle a abandonné la religion, ou alors s’il ou elle est né des parents mécréants et une fois majeure il ou elle s’est islamisé puis apostasié à nouveau.[1] Dans une analyse plus précise il faut dire que continuer avec cette personne implique des éventualités suivantes :

a- le mariage est nul et sans objet si votre époux ou épouse était athée avant l’union.[2]

b- si l’apostasie intervient après l’union et avant la consommation du mariage, le mariage s’annule à l’instant où il ou elle est devenu apostat.[3]

c- l’abandon de la doctrine intervient après le mariage et les rapports sexuels, un délai équivalent à la durée d’idda (période de 4 mois 10 jours à observer par la femme après le divorce) lui sera accordé pour se repentir. Dans le cas contraire le mariage est nul et la durée de l’idda se réduit à trois mois, à moins que la femme soit enceinte et si tel est le cas cette période prend effet dès l’accouchement.[4]

3- Si elle renie particulièrement le prophète de l’islam et reconnait d’autres prophètes (en d’autres termes elle est juive ou chrétienne) ce mariage est classé dans la catégorie de mariage avec un non musulman et la majorité des jurisconsultes musulmans jugent que ce mariage n’est pas valable.[5]



[1]- Istifa’ât imam Khomeiny, vol 3, mariage avec un mécréant idolâtres, page 128 question 132 jusqu’à 137

[2]- Tahrir Was’il, imam Khomeiny, vol 2, page 254. Mo’assassa Nashr islani, séminaire religieux de Qom,

[3]- Was’il al shia, Allamah Horr Amili, vol 28, page 323, hadith 2, page 324, hadith 3, Mo’assassa Ahl-ul-bayt ihya al Touras, 1412 hégire lunaire Maktaba al islamiya, 1366 ; Jawa’ir Kalam ; Mohamad Hassan Najafi Yazdi, vol 30, page 47

[4]- Tahrir wasa’il, imam Khomeiny, vol 2, page 286, édition daroul ilm, 1774 hégire solaire

[5]- Wasa’il al Shia... vol 2, page 533, hadith 2, page 534, hadith 4. Mo’assassa Ahl-ul –bayt ihya al Touras 1412, lire la question 842 pour en savoir plus (site 913)

Réponse détaillée
Cette question n'a pas une réponse détaillée.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire