visiter
22122
Date de mise à jour: 2011/09/06
Condensé de la question
Quel est l’intervalle entre les cinq grands prophètes ?
Question
Quel est l’intervalle de temps entre les cinq grands prophètes ?
Résumé de la réponse

 Le défaut de précision dans les sources historiques fait qu’on n’a pas d’informations exactes à ce sujet. Mais on remarque quand même quelques données variant s’une source à l’autre qu’on peut regrouper ainsi :

- L’intervalle entre le prophète Adam (as) et le prophète Noé (as) est de plus de 120ans environ

- L’intervalle entre le prophète Noé (as) et le prophète Abraham (as) est de 2240 ans environ

- L’intervalle entre le prophète Abraham (as) et le prophète Moise (as) est de 900 ans environ

- L’intervalle entre le prophète Moise (as) et le prophète Jésus (as) est de 1900 ans environ

- L’intervalle entre le prophète Jésus (as) et le prophète Mohammad (ç) est de 620 ans environ

Un hadith rapporté de l’imam Sadiq (as) révèle : « Il ya 1000 ans d’intervalle entre Noé et Abraham ».

Réponse détaillée

 A ce sujet, nous n’avons pas trouvé de réponse sur laquelle s’accordent tous les historiens. Les savants historiens n’ont pas laissé un rapport unique sur la question parce que les ouvrages d’histoire sont muets sur l’ex position des évènements des prophètes avant l’islam. Et peu qui apparait dans les versets et les hadiths ne donne pas tous les détails. On dispose d’un hadith dans lequel l’imam Sadiq déclare : (entre Noé et Abraham il y a 1000 ans d’intervalle »[1]

Cependant il figure dans les livres d’histoire qu’Adam (as) avait 1000 ans d’âge et l’intervalle entre sa mort et lé déluge de Noé est de 1242 ans. L’intervalle entre le déluge de Noé (as) et sa mort couvre 35 ans. 2200 ans séparent Noé et Abraham, tandis que l’écart entre Abraham (as) et Moise (as) est 900 ans. De Moise (as) à David (as) on compte 500 ans et entre David (as) et Jésus (as) s’étend 1200 ans. De Moise(as) à Jésus (as) on compte 1700 ans et de Jésus(as) à Mohammad (ç) l’écart se réduit à 620 ans. Ainsi l’intervalle de temps d’Adam (as) à Mohammad (ç) s’étend sur 7800 ans.[2]

Une autre forme de rapport sur l’intervalle de temps entre les prophètes :

Dix siècles séparent Adam (as) de Noé (as) et tous les ancêtres de Noé (as) jusqu’à Adam (as) pratiquaient la religion de Dieu…Dix siècles séparent aussi Noé (as) et Abraham (as). Entre Abraham (as) et Moise (as) il y a également 10 siècles… L’intervalle de temps entre Moussa ibn Imran (as) et Jésus (as) fils de Marie est de 1900 ans. Et il n’y a aucune période vide dans cet intervalle (sans prophète). Durant ce temps mille messagers sont sortis du peuple d’Israël. Et de la naissance de Jésus (as) jusqu'au début de la mission prophétique de Mohammad (ç) on compte 569 ans.[3]

On peut justifier la différence entre deux rapports par le critère de repère chronologique entre les historiens. Certains partent de la naissance, alors que d’autres se comptent à partir de la mort. Certains se réfèrent plutôt au début de leurs missions prophétiques. D’autres vont de la naissance d’un prophète jusqu’à l’arrivée du prochain prophète et vice versa. En guise d’exemple on prend le 2ème rapport. On y expose ainsi l’écart entre Jésus (as) et Mohammad (ç) : « L’écart entre la naissance de Jésus et le début de la mission du prophète Mohammad est de 569 ans. La naissance de Jésus est le point de départ qui s’arrête au début de la mission prophétique de Mohammad (et non la naissance de Mohammad). On peut aboutir à la limite minimale en justifiant les divergences entre les historiens sans toutefois les faire disparaitre. Ce qui fait qu’on ne peut pas avoir une réponse certaine. En effet, certains documents fixent de 10 siècles l’écart entre Noé  (as) et Abraham (as) alors qu’on parle de 2200 ans ailleurs. De toutes les manières ces chiffres sont approximatifs et les possibilités sont grandes.



[1]- Behar ul anouar, Allamah Mohammad Baqir Majelisi, vol 76; page 91

[2]- al bad yi wa Tarikh, Motahar ibn Tahir al Mokadasi, traduction persane de Shafe’I Kodhani Mohammad Reza, vol 1, page 238, Téhéran 1ère édition 1374 hégire solaire

[3]- Al Tabakât al Kobra, Mohammad ibn Sa’d, traduction persane de Mahalavi Damghani Mahmoud, vol 1, page 41. Tehran, édition Farhang wa Andisheh, 1374 hégire solaire.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire