Recherche avancée
visiter
4200
Date de mise à jour: 2008/12/20
Condensé de la question
Quelle est la position des mots dans la révélation divine ?
Question
Décrivez les niveaux d’existence du coran et déterminez la place des mots dans la révélation divine ? Est-ce qu’à un niveau, le coran était dépourvu des mots ?
Résumé de la réponse

Chaque chose a quatre manières d’exister :

* Existence sous forme de mots

* Existence sous forme écrite

* Existence dans l’esprit et existence extérieure.

La révélation présente ces quatre d’existence ainsi. En guise d’exemple, en ce qui concerne l’existence extérieure du coran c’est-à-dire ce coran à travers ces mots a été reçu du prophète (ç) qui est original et intégral, cela constitue l’existence palpable et concise du coran. Ce genre d’existence est dénué de mots, de lettres et de versets. Et dès que cette réalité atteint le niveau de détails, elles prennent la forme des mots, ainsi que les limites et le cadre. Ce niveau détaillé se présente sous deux formes :

Révélation simultanée qui s’est produite la nuit de « Kadr » et « révélation progressive qui a duré toutes les 23 années de la mission du prophète (ç). Pour rendre la compréhension plus facile, on peut s’appuyer sur l’exemple suivant :

Lorsque la plume est remplie d’encre, on parle de la phase ambigüe et de probabilité. Et la phase détaillée est celle dans laquelle une fois remplie de plume, on l’utilise pour former des mots et des phrases. Ce qui s’est présenté la nuit de Kadr comme les dispositions, la simplicité et l’ensemble et est susceptible d’être séparé l’un de l’autre. Pour descendre et se présenter sous une forme déterminée et précise. C’est ainsi qu’au cours de cette nuit, le coran a été révélé sous forme de mots mais en un bloc. Donc quand on parle des étapes de la révélation du coran, il s’agit d’une étape de révélation en bloc et d’une étape de révélation progressive.

Le coran sous forme écrite n’est rien d’autre que les écrits que nous avons à notre disposition. La présence du coran en terme de mot provient de la lecture des lecteurs parmi les infaillibles et les anges ainsi que les hommes ordinaires. Et sil s’agit de l’existence du coran dans les esprits. Ce niveau également à des différentes que nous expliquerons dans la réponse détaillée.

Réponse détaillée

Il y a quatre formes d’existence pour chaque chose : l’existence sous forme de mots, l’existence sous forme d’écrit, l’existence dans l’esprit et l’existence extérieure. La révélation jouit de quatre formes d’existence suivante :

a- L’existence du corna sous forme écrite est ce que nous notons et qui est en vogue.

b- L’existence du coran sous forme de mots et la lecture que les lecteurs parmi les infaillibles pratiquent pour les anges et les hommes ordinaires pratiquent.

c- L’existence du coran dans l’esprit et sous forme intellectuelle se présente de différentes manières : «l’existence sur les tablettes, c’est l’existence qui descend du monde de la dimension de l’ordre de Dieu droit dans le cœur du prophète (ç). En effet, il est écris dans le coran : «c’est l’esprit digne de confiance qui l’a fait descendre dans ton cœur afin que tu sois parmi les avertisseurs »[1] ou alors cette signification invisible qui se manifeste dans le cœur du lecteur au moment de la lecture, comme il est écris dans ce verset : «Oui ce sont les versets évidents dans les cœurs de ceux à qui on a donné la connaissance »[2]

d- L’existence manifeste concise

Il s’agit de la vraie nature du coran venant de la source divine unique. En effet, il est écris : «le livre dont ses versets ont été consolidés, ensuite détaillés »[3]. Cette existence manifeste (extérieure) du coran n’est rien d’autre que ce qui se présente au croyant dans la tombe sous la bonne forme affective et ce qui se consolidera le jour du jugement, parlera et intercèdera.

Rejetant le caractère mince de cette possibilité, madame Esfahani dit : «je pense que cette annonce selon laquelle le coran intercèdera…fait plutôt allusion à une parabole qu’il faut interpréter et lui donner un sens contraire par rapport à la forme sous laquelle elle apparait. En effet, le coran se déploie d’une manière à chaque phase de son existence et il  se présente sous les différentes dimensions de l’existence de manière verticale les étapes les unes sur les autres. Il est la manifestation d’une apparence au dessus de lui-même. Et sous son ombre, il se déploie. Notre monde qui est le monde des phénomènes est le dernier des niveaux de l’existence du coran. C’est un monde virtuel et un monde dans lequel l’existence est classifiée. Bref ce monde n’est qu’un reflexe du monde réel beaucoup plus élevé. Au dessus de e monde qui est le notre, nous avons le Barzakh qui constitue un trait d’union entre ici bas et la dimension du jour du jugement. Le monde du Barzakh est le monde des formes. Et par rapport aux hommes, ce qui est au dessus de ce monde est la dimension de la résurrection encore intitulée dimension de regroupement. C’est le vrai monde, le monde de la vie. C’est la fin et le terminus de l’évolution de l’homme. « Al Hakha » est l’un des noms du jour du jugement. C’est-à-dire le jour de la vérité et la manifestation de la vérité dans tous ses aspects : «le jour où les secrets seront dévoilés »[4]. Le jour du jugement est le jour où les choses qui sont au front passeront à la surface et c’est également le monde de la vie : «En vérité la dernière demeure est le miroir pour chaque vie si vous le savez ». Donc il est clair à partir d’ici qu’on peut envisager que le coran que le corn se présente sous la forme des sens dans la tombe et dans le monde du Barzakh c’est-à-dire se présente sous une forme virtuelle très jolie pour le lecteur dans cette dimension intermédiaire. Cela se présentera également le jour du jugement qui est le vrai jour de la vie sous une forme beaucoup plus apparente. Donc le coran est parti de la vraie dimension, du vrai monde vers ce monde dans lequel il se présente sous forme des mots et qu’on peut prononcer. Dans l’autre monde, il se présentera également sous forme de mots parlera et intercèdera. Il insultera celui qui l’a insulté, et étant donné que le monde de la résurrection est le monde du rassemblement, tout ce qui s’est présenté dans ce monde de manière contingente retrouvera une existence réelle le jour du jugement. Par exemple, dans ce monde, les actes et les faits des hommes n’apparaissent que comme des éléments contingents. Mais, dans l’autre monde, ils apparaitront sous une forme adéquate et le jour du jugement, ils se présenteront sous la forme de la vraie substance. Et à partir d’eux sera extraite la vraie essence. Nous en voulons pour preuve de ces propos des versets et des traditions dont on retient que les actes de l’homme dans la tombe prendront une forme.  Si ce sont des bons actes, ils apparaitront sous la bonne forme. Et si ce sont des mauvais actes, ils apparaitront sous une laide forme et perturberont son auteur jusqu’au jour du jugement. Les arguments rationnels le confirment également de même que ce que les prophètes et les guides ont prédit »[5]. Donc ce coran est original et réel c’est l’existence consolidée et globale du coran. Ce genre d’existence est dépourvu de mots et de lettres. Et lorsque cette réalité originale descend à un niveau plus bas, elle porte des mots et des formes. Ce niveau se présente de deux manières : «une révélation qui s’est produite n un bloc, et l’autre qui s’est produite durant 23 ans de la mission prophétique. En effet, selon la volonté divine, cela s’est déroulé en deux phases :

a- Sous la phase consolidée

b- Sous la phase détaillée.

Ainsi, c’est au cours de Kadr que cela est passé de l’étape de blocs vers un niveau qui se présente de manière détaillée.[6] Le coran représente l’une des réalités qui la nuit de Kadr est partie du niveau de consolidation pour atteindre un niveau de détails susceptible d’être compris par les hommes c’est-à-dire le coran a été révélé de deux manières :

Uen sous forme de blocs et l’autre de manière progressive durant 23 ans et à différentes occasions. De toutes les manières, lorsqu’il descendu sous l’étape de révélation progressive.[7] Cela se présente sous la forme qui ont été révélés et que le prophète (ç)  a reçu et transmis. A l’étape de blocs on ne parle pas de mots, de lettres ou de versets. C’est un peu comme si on avait rempli la plume d’encre et c’est en écrivant qu’on forme des mots de manière détaillée.[8]

A partir de ce qui a été dit, on réalise que les niveaux de révélation du coran sont : «le niveau sous forme de blocs, le niveau sous forme détaillée et progressive. Certes commentateurs ont d’autres explications selon lesquelles certaines opinions peuvent être utiles à certains égards. En effet, ils affirment la première étape sont exactement les mots que ce coran à commencer du B de « Bismillah » jusqu’au « Sine » de Sourate Nans » on appelle cela la parole de Dieu. Ensuite, cela a été écris à la plume dans les tablettes conservées (Lawhou Mahfouz) : «Oui c’est le saint coran dans les tablettes conservées »[9]

Le troisième niveau se présente sous forme de la lumière sainte venue des mondes des lumières dans le cœur du prophète (ç) : «c’est le noble coran dans le livre céleste et seuls ceux qui sont purs peuvent le toucher et il vient de la part du seigneur des mondes »[10]

Ensuite, la nuit de Kadr, les anges ont fait descendre cela dans Beitoul Mahmour où encore le premier ciel. Ensuite, durant les 23 ans de la mission du prophète (ç), l’ange Gabriel est descendu avec cela sous forme de Sourate et de versets dans le cœur pur du prophète : «il est révélé de la part du seigneur des mondes par l’ange de confiance vers ton cœur afin que tu sois parmi les avertisseurs »[11]

 


[1] - Sourate Shou’ara: 193.

[2] - Sourate Ankabout: 48.

[3] - Anwar ul Irfan fi Tafsir Al Qor’an, vol 1, page 13.

[4]  - Sourate Ankabout: 64.

[5] - Mahzan ul Irfan, Sayyida Nousrâ Amine dans Banou Esfahani, vol 1, page 15 – 17, les éditions mouvement des femmes musulmanes lieu d’impression Téhéran, année 1361 hégire solaire.

[6] - Sourate Douhane : 4.

[7]  - Sourate Houd : 1.

[8] - Connaissance du coran, Shahid Motahari, vol 5, pages 101 -105 ; Tafsir Mizane, traduction persane, vol 20 page 559 – 569 ; id, vol 18, page 196.

[9]  - Sourate Bourouj: 21 -22.

[10]  - Sourate Wakiha: 76 – 79.

[11]  - Sourate Shou’ara : 193 -164; Al Tibyane fi Tafsir Al Qor’an, vol 13, page 177; id, vol 1, page 68 -70, les éditions Islam, Téhéran, 1378 hégire solaire 2ème impression. 

 

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire