Recherche avancée
visiter
42143
Date de mise à jour: 2013/01/20
Condensé de la question
Pourquoi dans la religion islamique, le chien est considéré comme un animal impur ?
Question
Pourquoi dans la religion islamique, le chien est considéré comme un animal impur ?
Résumé de la réponse
L’un des principes islamiques fondamentaux est que les disposition de la loi suivent généralement les intérêts ou reposent sur les vrais méfaits. Sans les bienfaits et les méfaits, il ne peut avoir ni ordre, ni interdiction, ni décret d’impureté ou de pureté. La question de l’impureté du chien est une question relevant de la jurisprudence. Les jurisconsultes s’accordent s’appuie de manière globale sur deux hadiths pour affirmer que le chien est une impureté. Il a été demandé à l’imam Sadiq (as) au sujet du chien et il répondit : «c’est une impureté, verser très loin le reste d’eau bus par le chien et n’usez pas de cette eau pour faire les ablutions. L’assiette dans laquelle le chien a bu doit dans un premier temps être nettoyée avec de la terre ensuite, avec de l’eau »
Réponse détaillée
Présenter ce point est indispensable dans ce sens qu’en islam, il existe des principes immuables qui font en sorte que la législation suive un certain nombre de bienfaits et de méfaits. Sans ces bienfaits et ces méfaits, il n’y aurait ni ordre ni interdiction encore moins toute forme de décret d’impureté ou de pureté.[1] Donc chaque fois que nous voyons que  rendu une loi obligatoire, nous comprenons qu’il y a un bienfait dans cette affaire. Et pour obtenir ce bienfait, il est nécessaire d’exécuter cet ordre même si nous ne connaissons pas l’intérêt qui s’y trouve. De même, si Dieu interdit quelque chose ou déclare que quelque chose est impur, nous comprenons que les méfaits et les préjudices qui s’y trouvent demandent qu’on s’en éloigne. Même si pour une raison ou une autre nous ne sommes pas au courant des méfaits ou des intérêts qui régissent certaines dispositions de commandements divins, on a réalisé avec les progrès des sciences certains bienfaits et méfaits qui sont cachés derrière ces ordres et interdictions divines. En effet, après des années que le chien a été décrété impur, on a découvert aujourd’hui certaines causes telles que : dans les intestins du chien, il y a un germe de quatre millimètre de long appelé Echiniscus.
Lorsque le chien laisse les excréments, ils contiennent les œufs de ce germe. Et une partie de ces germes reste collée aux abords de l’anus de l’animal. Et avec sa langue, le chien transporte ce germe sur d’autres parties de son corps et contamine ainsi toutes les autres places. Si ces germes pénètrent dans l’estomac des hommes, ils seront victimes de plusieurs maladies qui risquent se solder par la mort.[2] C’est l’une des raisons pour lesquelles l’islam considère le chien comme une impureté en soi dans le but d’éviter tout préjudice de cet animal sur l’homme. Il peut avoir d’autres raisons que l’hygiène, la biologie n’ont pas encore découvert.
LES ARGUMENTS DE LA JURISPRUDENCE SUR LE CARACTERE IMPUR DU CHIEN
L’impureté du chien est une question relevant de la jurisprudence. Dans le coran, on ne parle pas de la pureté ou de l’impureté du chien. Cela ne traduit pas le fait que toutes les dispositions islamiques pratiques figurent dans le coran. Le coran se contente généralement d’une présentation brève de certaines dispositions des lois pratiques laissant le soin au prophète (ç) et aux imams de les expliquer et d’apporter des détails aux musulmans. en guise d’exemple, lorsque nous prenons le cas de la prière nous constatons qu’elle contient beaucoup de dispositions pratiques qui ne figurent pas directement dans le coran.
1 – Le consensus : « Les grands maitres de jurisprudence islamiques sont tous d’accord que le chien est une impureté.[3]
2 – Les hadiths : « Le consensus dans la jurisprudence chiite relève de beaucoup de hadiths et de traditions. En ce qui concerne l’impureté du chien, les hadiths provenant des imams se repartissent en deux catégories : « Il y en dans lesquels le mot « impureté » (Najis) apparait clairement et d’autres dans lesquels  ce terme n’apparait pas clairement. C’est à travers la déduction qu’on réalise que le chien est une impureté dans un autre cas. Dans ce genre de hadith, en fonction des questions qu’on posait à l’imam au sujet de le reste d’eau bu par le chien et les réponses qu’il donnait, on réalise que le chien est une impureté. Voici quelques exemples :
a – Il est rapporté de l’imam Sadiq (a) répondant à une question sur le chien : «(le chien) est une impureté. Le reste d’eau qu’il a bu doit être versé et on ne peut user de cette eau pour faire l’ablution. Le récipient ayant contenu cette eau doit également être nettoyé avec de la poussière ensuite rincé avec de l’eau »[4]
b - Ibn Shari pose une question à l’imam Sadiq (as) au sujet du reste d’eau bu par le chien. L’imam répondit : «non, je jure par Dieu que c’est impure »[5]
c – Abou Souheil demande à interroge l’imam Sadiq (as) au sujet du chien et il répond trois fois : «le chien est une impureté »[6]
 

[1] - Ensemble d’œuvres, Shahid Motahari, vol 20, page 52, les éditions Sadra, cinquième impression, 1380 hégire solaire.
[2] - La revue Al Menar, 6ème année, page 307.
[3] - Fiqh ul Sadiq, Sayyed Sadiq Rouhani, vol, page 281, extrait du logiciel sur ce livre intitulé Moussahat ul imam Rouhani, Mohammad Hossein, Jawa’ir ul kalam, vol 5, page 366 – 368, 7ème impression, Beyrouth, Darul Ihya Al Touras Al Arabi.
[4] - Consultez le thème 725 du site 768.
[5] - Wasa’il ul Shia, Mohammad ibn Hassan Horr Amili, vol 3, page 12, chapitre sur les impuretés, hadith 6, Darul Ihya Al Touras Al Arabi, Beyrouth.
[6] - Wasa’il ul Shia, vol 3, page 12, chapitre sur les impuretés.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Catégories

Random questions

populaire

Liens