Recherche avancée
visiter
3883
Date de mise à jour: 2011/09/06
Condensé de la question
Pourquoi l’imam Hassan et l’imam Hossein ont accepté de jouer les médiateurs et intercéder pour Marwan Hakam auprès de l’imam Ali.
Question
il est écrit dans le discours de Nahjul Balagha : « Marwan ibn Hakam a été capturé lors de la guerre de Jamal. L’imam Hassan (as) et l’imam Hossein (as) sont venus intervenir auprès du prince des croyants pour sa libération en disant qu’il lui avait donné l’allégeance. L’imam Ali (as) répondit : « Ne m’a-t-il pas donné l’allégeance après l’assassinat d’Ousmane ? Je n’ai pas besoin de l’allégeance. Sa main est aussi non loyale que celle d’un juif. S’il me donne l’allégeance, s’excuse et rompe son serment en cachette, sachez qu’il accèdera au pouvoir à l’avenir. Mais sa durée au pouvoir sera aussi courte que le temps que met un chien pour passer sa langue sur son museau ; il sera le père de quatre dirigeants et la communauté islamique connaitra des moments dramatiques sous son règne et celui de ses enfants ». Pourquoi malgré les propos de l’imam Ali (as) l’imam Hassan (as) et l’imam Hossein (as) ont voulu intervenir pour un si mauvais type en dépit de la réticence de leur père ?
Résumé de la réponse

Il faut savoir qu’il existe deux sortes de hadiths sur la question : Une 1ère catégorie de hadiths confirme l’intercession de l’imam Hassan (as) et l’imam Hossein (as). Mais la 2ème catégorie de hadiths révèle que c’est plutôt ibn Abbas qui a voulu jouer l’intermédiaire.[1] En supposant que ce sont les imams Hassan (as) et Hossein (as) qui ont joué les médiateurs pour Marwan, on peut justifier cela par ces éléments :

1- Nous ne maitrisons pas totalement les circonstances qui régnaient dans la communauté islamique pour que nos imams entreprennent une telle initiative. Peut-être la médiation des deux imams intervient avant avant la grâce publique annonce par l’imam Ali (as).

2- Même comme Marwan[2] faisait partie des instigateurs de la guerre de Jamal contre Ali (as), il avait surement bénéficié aussi de la grâce publique annoncée par l’imam, puisque c’était la première guerre entre les musulmans et certains avaient été dupés par l’apparence de Marwan qui n’avait pas encore été démasqué. Donc l’intervention de l’imam Hassan (as), l’imam Hossein (as) ou ibn Abbas visait à ouvrir une fois de plus la voie pour l’allégeance et la restauration de la position que Marwan occupait avant la guerre. Et l’imam Ali (as) voulait dévoiler au peuple la vraie facette de Marwan à travers ce discours. Donc l’intervention de l’imam Hassan (as) et l’imam Hossein (as) n’était pas contre le désir de leur père. Surtout que l’imam Ali (as) était particulièrement indulgent et cherchait toujours un moyen pour pardonner aux égarés. Donc en réalité l’imam Hassan (as) et l’imam Hossein (as) se sont érigés en prétexte pour que l’imam Ali (as) accorde sa grâce à Marwan ibn Hakam.

3- Il est aussi probable que les deux imams voulaient montrer que Marwan avait atteint un niveau de dégradation personnel qu’il ne pouvait plus bénéficier de la grâce de l’imam Ali (as), d’où la nécessité d’une intervention spéciale.

De toutes les manières ces éventualités sont celles qu’on peut avancer. Mais la réalité demeure ce qui s’est vraiment passé dont le mystère nous échappe encore.



[1] - Ibn Abbas est présenté comme médiateur dans Behar ul anouar. Car ce hadith est rapporté par un proche de Marwan qui dit : « après la guerre de Jamal et la capture de Marwan, j’étais aussi auprès de l’imam Ali lorsque ibn Abbas vint voir l’imam Ali pour intervenir en faveur de Marwan ibn Hakam et demander au prince des croyants d’accepter son allégeance. L’imam accepta son allégeance et la méditation d’ibn Abbas » id, page 221

[2]- Après l’assassinat d’Ousmane, Marwan a donné l’allégeance à l’imam Ali, mais comme c’était un home particulièrement aveuglé par le materiel, il avait rompu son serment parce que l’imam ne l’avait pas nommé un poste. Il s’était aligné derrière l’armée adverse dans la guerre de Jamal. Il fut capturé par les soldats de l’imam Ali. Minhâj al barâ’a fi sharh Nahjul Balagha, Hachimi Khoei, vol 5, page 220 Maktaba al islamiyya, 1400 hégire lunaire.

Réponse détaillée
Cette question n'a pas une réponse détaillée.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire