Recherche avancée
visiter
4484
Date de mise à jour: 2008/04/22
Condensé de la question
si nous déployons des efforts mais sans arriver à nos réponses concernant certains Hukm (instruction, prescription) et les questions liées à l'Islam en contradiction avec nos arguments logiques et rationnels, que devrions nous faire?
Question
si nous déployons des efforts mais sans arriver à nos réponses concernant certains Hukm (instruction, prescription) et les questions liées à l'Islam en contradiction avec nos arguments logiques et rationnels, que devrions nous faire?
Résumé de la réponse

La raison est la preuve interne de l'être humain le conduisant vers la perfection. Et la charia (religion) et la perfection externe pour son salut et pour le sauver des déviations afin de le conduire vers le bonheur. Par conséquent il n'est pas possible que les preuves interne et externe soient en contradiction l'une avec l'autre. La preuve est un argument, un guide. Le guide est celui qui connaît à la fois le chemin et la destination. Bien entendu il faut être conscient du fait que les preuves interne et externe ne sont pas indépendantes et sans interaction. L'être humain n'arrivera à son objectif que lorsqu'il existe, une convergence et une coordination parfaite entre ces deux guides. C'est la raison pour laquelle, en cas de contradiction entre les principes de la raison et les réalités religieuses, soit les règles et les bases rationnelles et logiques de la raison n'ont pas été respectées, soit notre compréhension de la religion est erronée.

Réponse détaillée

Il n'existe aucune contradiction entre l'Islam et la logique. Bien entendu, parfois pour faire entrer une notion hors du territoire de la religion à la religion, ou l'absence d'une argumentation logique et rationnelle ou encore une définition sélective de la raison, nous conduisent vers cette contradiction. Pour mieux comprendre les différents aspects de ce débat il faut prendre en compte les remarques suivantes:

1-       la raison et le rationalisme du point de vue de la philosophie islamique:

Un des points forts de l'être humain c'est la pensée et la réflexion. Penser et réfléchir sont une activité interne sur les notions et sur la base des informations connues, les questions trouvent leurs réponses et leurs solutions. La méthode de la réflexion est fondée sur une comparaison composée des indices et des signes rationnels purs qui sont évidents ou qui finiront par devenir évidents. Comme toutes les comparaisons argumentaires qui se font en philosophie ou en mathématiques ou dans de nombreuses questions liées à la science philosophique. La différence entre la méthode de la réflexion et l'expérience se trouve dans le fait que la première se base sur les évidences alors que la seconde est basée sur les préparatifs expérimentaux.[1] La philosophie islamique présente, l'existence, l'anthropologie et le monothéisme avec la méthode basée sur la réflexion.

2-       la méthode des Prophètes et la méthode rationnelle:

 

En principe, il n'y a pas de différence entre la méthode des Prophètes pour inviter les gens à la réalité et au juste et ce que l'être humain obtient via l'argumentation et le rationalisme. La seule différence c'est que les Prophètes bénéficiaient d'une aide occulte et de révélations divines. Bien entendu ils étaient en relation avec le ciel, mais ils savaient s'adapter à ici bas et ils parlaient dans la mesure et les limites de la compréhension des humains à qui ils demandaient de mettre en marche leurs pensées et leurs sens d'argumentation. Par conséquent, les Prophètes avaient une personnalité noble et honnête et n'obligeaient pas les gens à les suivre aveuglement et sans réfléchir. Le noble Coran affirme: "Dis, c'est ma voie. J'appelle à Dieu en toute clairvoyance; moi et ceux qui me suivent. Gloire à Dieu! Je ne suis point du nombre de ceux qui donne des associés".[2] C'est pourquoi la religion et le rationalisme dont la méthode est identique n'ont aucune divergence. La vraie religion appelle les gens à comprendre et de concevoir l'au-delà avec leurs pensées, leurs raisons et leurs logiques. En longueur, la raison et le récit vont également ensemble. Voir les notions du Livre et de la Tradition avec plus de réflexion, c'est philosopher. La philosophie et la religion sont les deux faces et les deux symboles d'une même réalité. La raison est la preuve interne de l'être humain le conduisant vers la perfection. Et la charia (religion) et la perfection externe pour son salut et pour le sauver des déviations afin de le conduire vers le bonheur. L'Imam Moussa Kazem (béni soit-il) dit: " Dieu accorde deux preuves aux êtres humains; la preuve externe et la preuve interne. La preuve externe ce sont les messagers de Dieu et les Imams (béni soient-ils) et la preuve interne c'est la raison.[3] sur cette base, il n'y a point de contradiction entre les preuves interne et externe. La preuve est un argument, un guide. Le guide est celui qui connaît à la fois le chemin et la destination. Selon l'Imam Moussa Kazem (béni soit-il) pour arriver à Dieu unique il existe deux guides, un guide intérieur et un guide extérieur. Bien entendu il faut être conscient du fait que les preuves interne et externe ne sont pas indépendantes et sans interaction. L'être humain n'arrivera à son objectif que lorsqu'il existe, une convergence et une coordination parfaite entre ces deux guides. La preuve externe (les Prophètes et les Imams immaculés) n'est pas étrangère à la logique, car l'intermédiaire entre les deux est la raison, et le mot clairvoyance dans le verset 108 de la Sourate Joseph en est bien la preuve. Selon le noble Prophète de l'Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) celui qui n'a pas de raison, n'a pas de religion.[4] La preuve interne a besoin de la religion et de la charia, car selon l'Imam Hossein (béni soit-il) la raison arrive à la perfection lorsqu'elle obéit au juste.[5] D'après le noble Coran, Dieu est juste[6] et la vérité vient de lui.[7] Donc, de par l'obéissance au juste, la raison arrive à la perfection et parmi les instructions divines il y a obéissance à la preuve externe. Le noble Coran affirme: " Croyants obéissez à Dieu, obéissez au Prophète et à ceux de vous qui détiennent l'autorité".[8] Le point à retenir c'est que les vérités religieuses paraissent en contradiction avec la raison imparfaite ou calculatrice pour Descartes (du point de vue de Descartes, la raison parfaite n'existe pas et il n'en parle pas. Il se borne à une raison calculatrice et prévoyant) ou encore avec la raison dans l'école du pragmatisme (du point de vue de cette école, la logique n'est efficace que lorsqu'elle arrive à résoudre nos problèmes expérimentés) ou avec la raison selon Kant. Il est clair que le dévouement, le martyre, la donation, la foi à l'occulte  et des milliers d'autres vérités islamiques ne sont pas conformes avec une raison imparfaite ou prévoyante. Mais aucune vérité religieuse n'est en contradiction avec le rationalisme philosophique.

Par conséquent, avec les explications sur la convergence et la coordination entre la raison et la religion et le rejet de l'hypothèse sur la contradiction entre l'Islam et les arguments de la raison qui adptent la même méthode, en cas de contradiction entre les principes de la raison et les réalités religieuses, soit les règles et les bases rationnelles et logiques de la raison n'ont pas été respectées, soit notre compréhension de la religion est erronée.

 

Remarques:

 

a)       Etant donné que l'argumentation de la raison est une preuve divine, celui qui avec son capital raison s'ouvre aux sciences saintes, il bénéficiera de l'argumentation de la raison et des textes de références qui lui sont rapportés. Ces deux notions sont des inspirations divines qui se reflètent dans la pensée humaine. Donc, si une personne s'ouvre avec son capital raison à un texte saint et le comprend c'est comme si le sens d'un verset s'obtienne à l'aide d'un autre verset ou d'un récit. C'est pourquoi aucun de ses points n'est étranger avec les textes rapportés. Si une personne cherche le sens des textes saints avec des méthodes inductive incomplète, erronée, comparative, elle n'arrivera pas à comprendre leurs contenus.

b)       Si une personne se demandait si l'on peut défendre par la raison toutes les questions détaillées et générales liées à la religion, il faudrait répondre que la raison est indispensable mais insuffisante pour connaître la religion. C'est pourquoi on ne peut pas soutenir les détails de la religion avec la raison, car les détails n'entrent pas dans la limite de la raison, que ses détails fassent partie des choses naturelles ou des détails de la charia. Autrement dit, les détails scientifiques, visuels, réels et crédibles ne sont pas à la portée de l'argumentation de la raison et ce qui n'est pas à la portée de la raison n'a pas de justification logique et rationnelle. Mais dans les généralités et les grandes lignes de la nature et de la charia, la raison peut argumenter. L'explication en que la raison est incapable de résoudre nombre de problèmes et elle a besoin de la révélation.  La logique de la raison indique: " Je sais que je ne connais pas beaucoup de choses et j'ai besoin de révélations". Selon l'argument et la raison de la prophétie générale, la raison dit: " j'ai un objectif sublime et je suis éternel et je sais que pour arriver à cet objectif il y a un long chemin à parcourir et pour y parvenir il me faut un guide. Ce guide occulte c'est le noble Prophète (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants). Il faut que j'écoute les propos de ce guide dans ses généralités et ses détails et que je les applique". C'est pourquoi la raison ne se demande pas pourquoi la prière du matin comporte deux "rakaat" et celle du midi en a 4, ou encore pourquoi la prière du soir se récite à voix haute et celle de midi à voix basse. Ou pourquoi un tel poisson est halal (licite) et un tel autre est haram (illicite). Et étant donné que la raison ne comprend pas de nombreux détails, elle se dit: "J'ai besoin du Prophète. Ainsi la raison ne prétend pas s'ingérer dans les détails et on faisait une telle allégation à son encontre, il n'est pas possible de la prouver.[9]

 

Pour plus d'informations :

 

a)       Tabatabaï, Seyyed Mohammad Hossein: Ali et la philosophie divine.

b)       Tabatabaï, Seyyed Mohammad Hossein: La pensée dans le noble Coran.

c)       Djavadi Amoli, Abdallah, la sagesse théorique et pratique dans Nahj ol Balagheh (la voie de l'éloquence)

d)       Djavadi Amoli, Abdallah, La charia dans le miroir de la connaissance; p. 199-224.

e)       Hadavi Tehrani, Mehdi: les croyances et les questions; p. 51-58

f)         Hadavi Tehrani, Mehdi: les principes de l'Ijtihad: p. 280-284

g)       Le magazine "Porseman": n°12, août 2002, article: Islam et la raison; convergence ou contradiction, de Rezania, Hamid Reza

h)       Index: raison prévoyante, cœur, foi et amour: question n°937



[1] Mesbah Yazdi, Mohammad Taghi; l'enseignement de la philosophie; vol.I, p.101

[2] Sourate Jospeh, v.108

[3] Cf séléction de Mizan al-Hekma; Reyshari, Mohammad; p.358, n°4387

[4] Cf séléction de Mizan al-Hekma; p.357, n°4363

[5] Cf séléction de Mizan al-Hekma; p.359, n°4407

[6] Sourate Loghman, v.30

[7] Sourate al Amran, v.60

[8] Sourate les femmes, v.59

[9] Djavadi Amoli, Abdallah, connaissance de la religion (débats sur la philosophie de la religion), p. 127-174

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire