Recherche avancée
visiter
19544
Date de mise à jour: 2010/06/20
Condensé de la question
Comment peut-on établir la clémence divine avec l'existence du bien et du mal, le beau et le laid.
Question
Comment peut-on prouver que Dieu est Clément ? Dans ce monde, le beau et le bien côtoient le mal et le laid à juste titre. Parmi les animaux par exemple, il y en a qui sont beaux, féroces… Peut –être existe-t-il deux Dieux : le Dieu du bien et le Dieu du mal ? Comment réfuter cela ?
Résumé de la réponse

Le fait que Dieu ait crée l'homme de la meilleure des manières et apprivoisé toutes les autres créatures à son service pour répondre à ses besoins aussi bien dans ce bas-monde que dans l'au-delà, est la meilleure preuve de la clémence et la miséricorde divine sur l'homme. L'expression de la miséricorde vis-à-vis des autres créatures demeure le fait que Dieu leur a fait venir à l'existence à partir du néant, ensuite Il leur a pourvu de moyens pour atteindre la perfection.

Par ailleurs, tout ce qui parait laid dans l'univers a une justification particulière qui une fois élucidée montrera qu'il ya aucune contradiction avec la miséricorde divine.

Réponse détaillée

Chaque fois qu'on aborde le sujet de la miséricorde divine ou tout autre attribut de Dieu, il faut étudier chaque créature en fonction de ses caractéristiques et les aspects importants de son existence. Par exemple, la gentillesse d'un enfant par rapport à un nourrisson s'exprime seulement dans le cadre de l'empêcher de s'approcher des choses dangereuses et il met à sa disposition les aliments qu'il adore.

La gentillesse des parents s'exprime dans un cadre plus large. C'est-à-dire en plus de protéger leur enfant du danger, ils assurent son alimentation et son habillement. Et pour le protéger des maladies, les parents lui administrent contre son gré des vaccins parfois douleurs. Des injections aux effets secondaires qui durent parfois plus d'une semaine, allant jusqu'à l'hospitalisation du nourrisson. Les parents accomplissent cette mission avec beaucoup d'attention car ce geste exprime leur bonté vis-à-vis de leurs progénitures. Ils sont convaincus que si leurs enfants ne supportent pas maintenant cette douleur, il ne pourra pas sortir sain et sauf des maladies meurtrières demain. Mais comme cette souffrance temporaire prépare le terrain à la santé et à l'immunité du corps face aux maladies demain, on prend cela comme une marque d'affection. Si par crainte de douleur les parents se réfutent de faire ce vaccin maintenant, on leur reprochera leur manque d'affection et leur irresponsabilité vis-à-vis de leur enfant.

La miséricorde et la clémence divines sont de loin plus élevées que celles des parents par rapports à leurs progénitures. Si nous considérons que la vie de l'homme se limite à la vie ici-bas et à la mort, on pourrait interpréter certains incommodités comme un manque de clémence de Dieu par rapport à ses créatures. Si nous considérons l'univers dans toutes ses dimensions, de la vie ici-bas jusqu'au jour de la résurrection, avant la naissance, durant la vie et après la mort, dans le monde intermédiaire, le jour du jugement, le paradis et l'enfer, nous trouverons que tous les évènements reflètent la clémence de Dieu vis-à-vis de ses créatures.

Quand on observe la création, on remarque que Dieu a assuré tous les besoins de Ses créatures en fonction de leur être afin qu'elles accèdent à la perfection. C'est-à-dire qu'Il a prévu un cadre d'évolution et d'épanouissement pour chaque créature selon son niveau, une marque de clémence et de bonté de Dieu envers Ses créatures.

En plus Dieu est Infiniment puissant et omniscient. Nul ne peut empêcher ses biens d'atteindre les autres car Il n'est ni Jaloux, Il ne craint pas une diminution de Sa puissance et la moindre ignorance ne l'affecte pour qu'Il craigne qu'un obstacle ne vienne saper Sa clémence et Sa miséricorde. Comment croire à une quelconque indifférence d'un créateur pour ce qu'il a crée ? Au contraire, de par Sa connaissance et Sa miséricorde infinies Dieu a crée le plus parfait des mondes (l'ordre du bien) pourvu de belles choses. Et ça, c'est une marque de bonté et de clémence dans la grandeur divine.

Celui qui a placé l'amour des enfants dans le cœur des parents (plus particulièrement de la mère) doit absolument avoir en soi le niveau le plus élevé d'amour et d'affection pour ses créatures. Comme disent les philosophes il est inconvenable que celui qui octroie la perfection en manque lui-même[1].

Quant aux incommodités, les injustes, les difficultés, les calamités, les misères, la mort, l'anéantissent qu'on observe partout dans le monde, ils se divisent en deux catégories :

1- Les événements qui naissent des comportements irresponsables de certains comme l'injustice, les crimes, les violations…

2- Les calamités provenant des catastrophes naturelles telles que les inondations, les tremblements de terre, les sécheresses et les maladies…

A propos de la première catégorie, nous disons ceci : puisque Dieu a crée l'homme et fait de lui un être libre et capable de choisir entre le bien et le mal. Il va donc de soi que le mal, l'injustice et la misère apparaissent au sein de la société à cause des mauvais choix et des comportements irresponsables. Comme le Saint Coran le dit:" C'est à cause des actes des gens que la sécheresse et la perversité sont apparues sur la mer et la terre"[2] . Avec la rétribution des œuvres entre les créatures le jour du jugement, ces crimes et injustices seront comblés.

Pour la deuxième catégorie, on peut rapporter les éléments suivants pour expliquer les calamités nées des catastrophes naturelles :

1-  Ce monde est un lien d'épreuve et de mise en épreuve des gens. Les circonstances telles que la paix, les difficultés, les joies, les peines, les malheurs, la profusion de biens, la misère … sont des moyens par lesquels nous sommes soumis aux éprouves par Dieu afin de distinguer le bien et le mal. Si nous regardons les récompenses immenses que Dieu attribue à ceux qui sortent tête haute de ces épreuves, nous comprendrions que le plus atroce des événements reflète la clémence et l'infinie miséricorde de Dieu. Plus les difficultés tendent à l'extrême, plus les récompenses sont élevées. Le saint Coran aborde ce sujet dans plusieurs passages: " Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Fais la bonne annonce aux endurants,"[3].

2- Les difficultés concourent à édification de l'homme, réveiller les nations et motiver les hommes[4]. Donc la présence des difficultés va dans le sens de l'objectif de la création et ne contraste pas avec la miséricorde et la clémence de Dieu qui veut la perfection pour tous.

3-  Certaines difficultés jouent un rôle dans l'épanouissement spirituel. Les gens qui ont grandi dans la pauvreté et combattu la misère ou accéder au succès et la société est redevable.

4- Sans le laid comment savoir que le beau existe ? Le beau doit son attribut au laid dans le monde. Si tous étaient beaux, personne ne serait qualifié de beau. La beauté reçoit son attraction de la répulsion du laid.[5]

5- Le laid est préliminaire à l'existence du beau, il en est l'initiateur et le créateur. C'est-à-dire que le beau et le bonheur naissent au sein même des difficultés et des peines. Tout comme le malheur peut se cacher parfois dans le bonheur. Telle est la formule de ce monde[6].

Si nous prenons en considérations tous ces facteurs, nous réalisons que tous les maux que nous ressentons dans ce monde ne sont que des épines éparpillées sur le chemin de la perfection.

Quand à la réponse au dernier volet de votre question au sujet du créateur du mal, nous rappelons que le mal n'est pas une chose crée. C'est un défaut qui provient de la conséquence de la disparition d'une qualité. Par exemple, le défaut d'un organe n'a pas été crée séparément ; mais l'inexistence ou le défaut de la création d'un organe ne fait pas partie de l'organisme. Aussi la question du "dualisme" et l'idée permanente de deux dieux ou deux sources pour l'univers ne se pose plus. Car il n'y a pas deux univers, pour qu'il ait deux origines.[7] Au contraire l'univers, à partir du moment où il est beau est bien. Et le néant, l'inexistence qui n'est pas est le mal. Tel est l'existence qui a besoin d'un créateur car le néant n'a pas besoin d'être crée, par conséquent le monde n'a qu'un seul créateur.

Pour en savoir plus lire:

1- Philosophie de l'existence des contraires, le laid, le beau, la guidance, la perdition, question 205.

2- Les catastrophes naturelles – inondations, séismes, ouragan) et le châtiment divin, question 288.

3- Les châtiments de Dieu comme ces malheurs, critère de distinction des deux, questions 169.

4- But des épreuves divines, question 107.



[1] - Bedayat ul Hikma, Allameh Mohammad Hossein Tabâtabâ'i, page 269 ( celui qui donne la perfection le possède forcement).

[2] -Sourate Rôme: 41:" La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; afin qu'Allah leur fasse goûter une partie de ce qu'ils ont œuvré ; peut-être reviendront-ils vers Allah. ".

[3] - Sourate Baqarah, traduction française de Fakhri"

[4] - La justice divine de Shahid Mortadha Motahari, page 156.

[5] - La justice divine de Shahid Mortadha Motahari, page 143.

[6] - La justice divine de Shahid Mortadha Motahari, page 149.

[7] -Extrait de la justice divine de Shahid Mortadha Motahari, page 135.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire