Recherche avancée
visiter
6001
Date de mise à jour: 2011/12/19
Condensé de la question
Est-ce que les ancêtres et les enfants de Malik Achtar étaient des monothéistes et croyants en la Wilaya ?
Question
Les ancêtres de Malik Achtar croyaient –il en un seul Dieu ? Malik Achtar avait-il un enfant qui a vécu le temps des imams après lui, cet enfant était –il aussi soumit à son imam ?
Résumé de la réponse

Rien n'apparait dans les livres d'histoires crédibles au sujet du fait que les ancêtres de Malik Achtar de la originaire de la tribu " Nakh "et " Mazhaj " du Yémen. Tout ce qui ressort de l'histoire est que ces tribus font parties des ^premières tribus ayant adhéré à l'islam au Yémen. Malik Achtar avait deux fils l'un s'appelait Ishaq et l'autre Ibrahim. Ishaq était l'un des compagnons de l'imam Hossein (as) à Karbala; il a combattu aux côtés du maître des martyrs et il est ainsi tombé martyr. Ibrahim a participé au mouvement de Moktar Sakafi, destiné à venger le sang des martyrs de Karbala. Il était le commandant de Moktar. Il a bien joué ce rôle d'officier et c'est lui qui a réglé le compte à la plus part des personnes qui ont assassiné l'imam Hossein (as) parmi lesquelles Zyad. On note également dans les livres d'histoire qu'Ibrahim avait cinq enfants : Nou'man, Malik, Mohammad, Kasim et Khoulane. Parmi ses enfants, Kasim et Mohammad font partie des rapporteurs de hadiths.

Réponse détaillée

Malik ibn Harith ibn Abdou Yaghouth ibn Salma ibn Rabia ibn Harith ibn Khouraymah ibn Sa'ad ibn Malik ibn Nakh est originaire des familles du clan Yemenite des Nakh et Mazhaj.[1] il est né à l'époque avant l'islam;[2] Toutefois, rien n'est enregistré dans les livres d'histoire au sujet des croyances de sa tribu ainsi que du moment où il est devenu croyant. On ne trouve ni hadith, ni quelque chose qui ressemble à un hadith portant ce sujet.[3] Certains écrivains supposent que les grandes tribus Yéménites de Nakh, de Mazhaj, et Hamdan … ont adhéré à l'islam en grandes vagues après lez voyage de l'imam Ali (as) dans cette région sous recommandation du prophète (ç).[4]

Cette famille de souche arabe, est venue en Syrie à l'époque d'Aboubakr après, ils se sont déplacés vers Koufa et là ils se sont installés. C'est ainsi de suite qu'un grand clan issu de famille s'est  formé dans cette région. De la génération de Malik sont nées des tribus comme celle de Banou Malik ou Banou Ibrahim et autres. Et actuellement en Irak, les nobles familles telles que les Ahl-Ul Kachif gheta et Al-Ul Sheikh Razi se réclament de Malik Achtar.

Il ressort des textes historiques que Malik avait deux enfants : Ishaq et Ibrahim. Ishaq fait partie des compagnons de l'imam Hossein à Karbala. Il est entré dans la scène après Habib ibn Mazahir et c'est là qu'il est tombé martyr.[5] Ibrahim, le brave fils de Malik Achtar était un garçon très courageux et il a combattu pour défendre la cause des chiites et des amis des Ahl-Ul-bayt. Il était très intègre et dévoué dans son chiisme. non seulement il ressemblait à son père psychologiquement et moralement, il avait également des mêmes atouts physique que ce dernier.[6] Zahabi l'un des historiens sunnites écrit ceci à son sujet : " Ibrahim était un héros comme son père, c'était un grand homme et une personnalité importante.[7]

Ibrahim a participé au soulèvement de revanche dirigé par Moktar Sakafi. Il a été promu au poste de général supérieur de l'armée de Moktar. Avec son courage et sa bravoure indéfectibles il a pu régler le compte aux ennemis des Ahl-Ul-bayt et acquis plusieurs de victoire sur les assassins de l'imam Hossein (as). Il a massacré ibn Zyad le dixième jour de Muharram de l'an 67.[8] On note également cinq noms des enfants d'Ibrahim dans les sources historiques : Nou'man, Malik, Kasim et Khoulane. Parmi les enfants d'Ibrahim, Mohammad et Kasim font partie des rapporteurs de hadiths.[9] Pour en savoir plus, il faut lire Sayyed Mou'sine Amine dans son ouvrage Ayan Ul Shia, vol 2, page 200, Darul Tahrouf li makbouhat, Beyrouth, 1406 hégire lunaire.



[1]- Mohammad Hossein Alami Hai'ri, encyclopédie générale chiite, vol 16, page 40, 2ème édition, les éditions Alami et presse, Beyrouth, 1413; Sayyed Mou'sine Amine, Ayan Ul shia, vol 9, page 38, Al Khatar, Keiss, Malik Achtar, Discours et avis, page 13, première édition, Institut de la pensée islamique, Iran 1412.

[2]- Zar Herouldine Zarkouli, Al Ilam , vol 2, page 259, 5ème édition, Darul ilm, Beyrouth  

[3]- Sayyed Mohammad Reza al Hakim, Malik Achtar, page 33, 1ère édition, Maktabatul heidariya, Qom 1427

[4]- Mohammad Mohammadi Achtahardi, Malik Achtar, page 19, 2ème édition, les éditions Payam Azadi, Téhéran, 1372

[5]- Mohammadi Achtahardi, Mohammad, Malik Achtar, page 188

[6]- Mohammad Hossein al Alami hai'ri, encyclopédie générale du chiisme, vol 2, page 131

[7]- Zahabi, Seyroul ilam al Noubla, vol 4, page 35, 9ème édition, institut Ressalat, Beyrouth 1413 hégire lunaire.

[8]- Al Kamil fi Tarikh d'ibn Athir, vol 4, page 264,  

[9]- Confer Mahmoud, recherche dans la biographie de Malik Achtar, revue Ressalat, numéro 6054 du 16- 10- 1385

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire