Recherche avancée
visiter
5397
Date de mise à jour: 2011/06/21
Condensé de la question
y a-t-il besoin d'avoir une spécialité pour poser des questions aux savants religieux concernant les prescriptions islamiques ?
Question
Lorsque nous posons des questions aux savants religieux, parfois, ils nous donnent une très mauvaise impression, car ils nous reprochent à ne pas connaître la réponse de notre question ou à poser une question sur un sujet particulier. Ils disent que nous n'avons pas le droit d'aborder certains hadiths et d'en faire l'analyse, parce que nous ne connaissons la langue arabe ou la langue persane, ou parce que nous n'avons pas suivis les plus hauts nivaux des cours religieux. Ils nous suggèrent le fait que nous devons, uniquement, nous rendre chez eux, en qualité de spécialistes en la matière. Est-ce que cela est juste ? L'Islam et Dieu ne donnent-ils pas aux autres le pouvoir de réfléchir ?
Résumé de la réponse

La connaissance et l'acquisition et l'apprentissage des prescriptions et des connaissances islamiques se composent de divers niveaux et étapes :

A)    La connaissance élémentaire : Comme l'initiation aux prescriptions, aux rites, et aux ordres pratiques, éthiques et idéologiques de l'islam.

B)    La connaissance argumentée : Comme l'initiation aux raisons inhérentes au Fiqh (la jurisprudence islamique), des prescriptions pratiques, morales et idéologiques.

A)    Connaitre la philosophie et la sagesse des prescriptions pratiques, morales et idéologiques.

La connaissance élémentaire dont l'on vient de mentionner ci-dessus est le devoir de tout un chacun. Et il incombe aux savants religieux de fournir des réponses aux questions que des gens posent dans ce domaine. Ceci dit, les deuxième et troisième étapes de la connaissance dont l'on vient de parler, impliquent l'acquisition des habiletés scientifiques et techniques nécessaires, sinon, il ne peur y avoir des résultats appropriés et parfois, ce sera un gaspillage du temps. Pour en donner un exemple, si les gens ordinaires posent des questions à un médecin sur les raisons spécifiques de la maladie dont est atteinte telle personne, ce ne serait qu'un gaspillage du temps, car ils posent des questions qui se situent en dehors de leur spécialité. Pour avoir plus d'information concernant les habiletés nécessaires dans le domaine des sciences inhérentes au Fiqh et à l'Idjtihad, référez-vous aux questions suivants : la question 1077 ( Site : 1235), avec l'index : Les Fondements de l'émission des Fatwas et ses arguments; la question 66 ( Site : 307), l'index : Le Coran et l'Idjtihad; la question 725 ( Site : 768), Index : La divergence de vue de certains de certains Mujtahids ( Les grands savants religieux qui émettent des fatwas, décrets religieux). Cela étant dit, les savants religieux se sont, toujours, évertués, à répondre, à bras ouvert, aux questions. Pour promouvoir le niveau des connaissances de leurs interlocuteurs, ils ne ménagent aucun effort; entres autres, ils publient des livres et organisent des réunions questions-réponses. De plus, sont nombreux, les savants religieux qui ont mis au point le site Internet pour répondre aux questions de différents niveaux.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

Random questions

populaire