Recherche avancée
visiter
4504
Date de mise à jour: 2011/07/09
Condensé de la question
Est-il vrai qu’il y très peu de hadiths authentiques dans Kafi ?
Question
on dit que Koleiny a expliqué les critères d’un hadith authentique et selon ces critères, l’ouvrage Kafi contient peu de hadith authentique. Les livres écrits après Koleiny en sont la preuve. En effet Vahid Bahbahani dit : « Nous voyons des hadiths dans Kafi qui ne viennent pas des infaillibles ». Cet avis est-il fondé ?
Résumé de la réponse

 les critères évoqués par Koleiny dans la selection des hadiths s’appliquent sur les hadiths contradictoires et opposées. Ce n’est pas seulement ces trois critères ne s’appliquent sur tous les hadiths authentiques : soumettre le hadith au coran, que le hadith soit contraire à l’idéologie sunnite et qu’il ne soit pas selectif. Il n’y a plus de critères. Les livres qui ont été redigés après Koleiny ne traduisent pas l’insuffisance de son ouvrage. Car même les auteurs de ces livres reconnaissent et approuvent Kafi.

Réponse détaillée

 il faut éclaircir quelques points répondre à cette affirmation :

1- Koleiny fait partie des savants érudits de l’époque de la petite occultation appréciée par beaucoup de penseurs.[1]le regretté Mohamad Taqi Majelisi déclare : « en réalité parmi les savants chiites on ne voit personne pareil à Koleiny. Celui qui scrute son livre et l’organisation des hadiths qu’il contient comprendra qu’il était assisté par Dieu lorsqu’il le rédigeait.[2]

2- les critères qu’explique Koleiny dans son le choix des hadiths s’applique sur les hadiths qui s’oppose et présentent une contradiction. Ce n’est pas seulement ces critères qui entrent dans l’identification de tous es hadiths authentiques. Les hadiths authentiques ne se reconnaissent pas seulement si on les compare avec le coran, s’ils sont opposés aux croyances sunnites ou s’ils sélectif. Il existe d’autres critères qui interviennent dans l’authentification des hadiths ; nous apporterons plus d’informations plus de tard.

3- les critères sur lesquels certains savants s’appuient pour compter les hadiths de Kafi dérivent des définitions présentés par les écrivains de hadiths des siècles qui ont suivi l’époque des auteurs des 4 grands ouvrages de hadiths (époque des Mouta’akhirîne). Les chercheurs d’aujourd’hui se concentrent sur l’assurance qu’is ont sur le hadith et non sur la simple crédibilité de ceux qui le rapportent. Les anciens jugeaient un hadith authentique lorsqu’ils étaient sûrs qu’il venait d’un imam.[3] En d’autres termes, la certitude de la provenance du hadith d’un infaillible résultat de l’analyse de la chaîne des transmetteurs et du texte du hadith.

4- A l’ opposé de ce groupe qui les hadiths de Kafi sont altérés, un autre groupe a une vision plutôt optimiste et crédible sur l’ensemble des hadiths de l’œuvre de Koleiny.

Sheikh Moufid affirme que Kafi de Koleiny est de loin le meilleur des ouvrages chiites.[4]Sayyed Mortadha affirme : (peut-être la plupart des hadiths des ouvrages classiques de hadiths chiites appartiennent à la catégorie des hadiths qui n’ont pas été rapportés par plusieurs voies de génération en génération. (Khabar ul Wâhid). Mais grâce à plusieurs méthodes nous savons qu’ils viennent des imams : 1-la multiplicité de transmission à travers la propagation et la diversité de diffusion ; 2-les indices qui traduisent l’authenticité de ces hadiths.[5]

Mohaqiq Korki et Mohamad Amine Estra Abadi estiment que dans le chiisme un ouvrage comme n’a pas été produit.[6] Najashi dit : « Mohamad ibn Yakoub est l’un de nos grands compagnons à Rey et il est le plus fiable et le plus sûr en matière de transmission du hadith. Il a rédigé l’ouvrage Kafi pendant 20 ans.[7]

L’auteur de Ma’âlim Wa Mountaqi Al Jamane déclare : « les hadiths des 4 ouvrages classiques semblables reposent sur des indices. Ils proviennent des « sources » (usoûl) et des manuscrits compilés sans aucune modification ».[8] Il dit ceci en ce qui concerne l’autorisation de transmettre les hadiths : « l’autorisation dépend des actes et comme nous savons que les 4 ouvrages classiques sont pertinents, il n’est plus question d’autorisation.[9]

Faydh Kasham  pense que Kafi est le plus prestigieux et le ^plus exhaustif des ouvrages car il est composé de sources et dépourvu de toute lacune »[10]

Dans l’introduction de son rijâl, le regretté Khoei écrit que Sheikh Mohamad Hossein Nâ’ini avait dit ceci lors d’une séance de cours : « seuls les amateurs et les faibles se sont lancés dans le débat sur les chaînes des transmetteurs des hadiths de Kafi ; il n’y a que les incapables qui doutent de la justesse des hadiths de Kafi »[11]

En fait, l’avis approprié ici est d’éviter de prêcher dans l’excès de scepticisme ou d’exagération dans l’apologie. Bien que plusieurs hadiths de kafi soient authentiques et crédibles on y rencontre quelques traditions inacceptables.

5- les livres qui ont été rédigés après ne signifie pas que l’ouvrage précédent est insuffisant. Un auteur peut se lancer dans la rédaction d’un livre à partir d’un autre point de vue ou dans le souci de résumer l’œuvre précédente. L’autre par contre peut aborder le même sujet dans le but de le traiter plus largement ; nous voyons par exemple Faydh kasham après avoir apprécié Kafi exprime ainsi dans la préface ses motivations à rédiger Wafi « kafi semble plutôt concis »[12]

6- Bahbahani veut plutôt dire que beaucoup de hadiths de Kafi n’aboutissent pas sur un imam mais plutôt sur l’un des disciples de l’imam.[13]Donc cette déclaration : «  nous constatons dans Kafi des hadiths dons nous sommes certains qu’ils n’ont pas été prononcés par un imam » ne vient du regretté Vahid Bahbahani. C’est plutôt une mauvaise interprétation de ses propos. Car on ne saurait traiter un hadith de faux juste parce que celui sur qui il débouche n’est pas un imam ; les personnes comme Ali ibn Ibrahim et Abi Ayoub ce citaient que des hadiths venant des imams.[14]Voilà pourquoi Koleiny s’arrête sur eux lorsqu’il cite un hadith car il a confiance en eux.



[1]- Mohadeth Qomi dit à propos de Koleiny: “l’auteur de kafi est une noble personne, une référence pour les savants et le phare du chiisme, Hédayat ul Ajbab, Sheikh Abbas Qomi, Edition Amir Kabir, Téhéran, 1363, page 247

[2] - Usoul Kafi de Koleiny, traduction persane de sayyed Javad Moustafavi, édition Wafâ, vol 1, préface du traducteur, page 8 ; consultez la réponse 1528 pour plus d’informations sur l’ouvrage Kafi.

[3]- Miqyas Riwa fi ilmi Deraya d’Ali Akhbar Seyfi Mazadarani, page 44, livre réponse 1937 pour en savoir plus

[4] - Ul Ulum Hadiya rafi’ai’tibâr il Koutoub il Arba mouni’a, Azi Sharavi, page 133

[5]- Wasa’il ul shia de Sheikh Huru Amoul, vol 2, page 76, cite par Ma’alim ul usoul, page 171; Moutahaqi Jamal fi hadith Sihah Na Hâl, vol 1, page 8

[6]- Koliyat fi ilm il rijal, Ayatollah Ja’far Sobhani, page 360

[7]- Al Ulum Hadiya, page 133 citant rijal Najashi;

[8]- Ma’alim ul Usoul, Abou Mansour Hassan ibn Zeynoudine, page 185

[9]- I’lam ul hadiya al radiyya, page 152 cité par Ma’alim ul Usoul

[10]- Usoul Kafi, id, préface du traducteur, page 9

[11]- Mou’jam ul rijâl hadith, sayyed Abou Qasim Moussavi Khoei, recherche de Mortadha Hokmi, édition Mat’bat ul adab à Naja, page 99 5ème introduction.

[12]- Wafi, faydh Kasham, édition librairie islamique, page 7

[13]-par exemple dans Kitabul Diyât il cite des hadiths et arrête Ali ibn Ayoub sur la chaîne des transmetteurs, et non l’imam infaillible ; Wsa’il usoulliya, Vahid Bahbahani, page 7-8

[14]- Moustat rifât Ma’alim, Ali Namazi Sharoudi, édition Bana’a, 1ère publication, 1422, hégire lunaire, page 93 et 213

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire